retour la liste des chroniques
  retour la liste des chroniques (Ile-de-France)

Akuma - Under A Killing Moon

Akuma - Under A Killing Moon


Style : Death mélodique

Liste des morceaux :

01. The Beast Comes Alive
02. Perpetual Improvement
03. Scars & Poetry
04. Under A Killing Moon
05. Maximum Overkill

Chronique :

Après une intro de quarante secondes - nommée The Beast Comes Alive - pour le moins assez étrange, nous entrons dans le vif du sujet avec le second morceau, Perpetual Improvement... et nous ne passons pas par quatre chemins.
En effet, ce titre commence directement par un blast beat accompagné d'un chant scream puissant. Akuma nous dit d'entrée de jeu qu'ils ne sont pas là pour faire du screamo-electro-core. Le refrain permet à la première mélodie de guitare (de qualité qui plus est) d'apparaitre, ce qui fait ressortir le côté metalcore du groupe. Mais ici pas de chant clair, que du chant screamé; on reste dans le brutal.
Plus tard dans le morceau, nous avons droit à un break atmosphérique, très typé Burzum. Puis un scream accompagné d'un riff néo-metal, à la Attack Attack!. Difficile de faire un plus gros écart de genres; Akuma nous montre ici qu'ils jouent dans toutes les cours et que leur musique n'est pas vraiment à classer dans un genre précis de métal (bien qu'ils se rapprochent plutôt du metalcore/melodic death).
Voici venu le tour de Scars & Poetry, où le synthé qui s'était fait assez discret jusqu'ici prend une place importante dans le morceau, notamment dans la mélodie d'intro (très Disarmonia Mundi-esque, preuve de leur inspiration de la scène melodeath).
On a ici droit certes à du death mélodique dans la plupart des moments, mais on est loin d'un In Flames, d'un Arch Enemy ou d'un Children Of Bodom : les couplets ne sont en aucun cas mélodiques et ne sont qu'une suite de riffs néo/hardcore et de scream.
La fin de ce morceau nous présente un solo de guitare assez sympathique, pour finir par un riff hardcore basique.
Le titre éponyme de l'E.P, Under A Killing Moon, s'annonce avec une intro très Gojiresque, en alliant technique et changement de structure de qualité. La suite est un typique morceau de metalcore à la As I Lay Dying, mais en plus brutal (parfois beaucoup plus brutal).
Akuma se désigne comme un groupe de "Pure Melodic Death Metal", mais à mon sens, ce n'est pas vraiment ça. Ça ne ressemble ni aux groupes phares de melodeath cités ci-dessus, ni à du death tout court à la Cannibal Corpse. Ça ressemble à du Akuma, un groupe assez original qui arrive à entrer sur la scène métal sans se faire directement cataloguer; c'est évidemment un plus de ne pas ressembler aux dizaines de groupes qui entrent sur la scène chaque jour.
Le dernier titre de cet E.P., Maximum Overkill, est par contre un pur morceau de melodeath; alliant mélodie, rapidité et agressivité... c'est ça qu'on veut !

Pour leur premier E.P., Akuma, jeune groupe parisien, nous livre donc une musique de qualité, un mélange de metalcore bourrin et de melodeath qui, même si ce n'est pas la sortie culte de l'année, contentera les fans de ces deux genres.
À voir en live, je pense que ça doit donner !

Liens :

MySpace
rgion : Ile-de-France
France

Message #1101 sur Inw[B]zine
Auteur :
YaDuJoR




Ecrit le 03.09.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter