retour à la liste des Interviews

Slayer - Conférence de presse avec Kerry King et Dave Lombardo

Slayer - Conférence de presse avec Kerry King et Dave Lombardo


Après l'écoute de l'album World Painted Blood, qui a calmé pas mal de monde dans l'assemblée, on passe à l'interview...

Me voilà au premier rang, avec un gars de NRV TV.

Slayer met du temps à arriver, peut-être sont-ils rebutés par le comité d'accueil suivant qui les attend :

 

Le choc est rude pour moi aussi, et la main a tremblé face à cette révélation...

Slayer ne tourne plus qu'à l'eau.

 

Heureusement, ça s'améliore bien vite et il faut un simple changement de boisson pour faire apparaître les 3 membres présents (where is Tom, demanderont-ils....on l'a jamais su, nous....)

 

Le mojito fait venir Dave, Jeff et Kerry,
mais la tête de Dave bouge aussi vite que ses baguettes
 Tom ne vient pas, personne ne sait pourquoi, même les membres du groupe présents n'ont pas l'air au courant...

 

 

  Et quand il ne bouge pas, il se cache...Dave est claqué et carburait au café avant l'interview,

ce qui l'a pas empêché de répondre avec emphase aux questions.

Les têtes de Jeff et Kerry n'ont pas été truquées, ils font la gueule à l'envers...ils sourient beaucoup.

 

Jeff Hanneman se sent visiblement mal à l'aise (ou alors se moque éperdument d'une interview en France), et se barre dès le début de l'interview, euh...ben ...c'est un peu moyen non?

Heureusement Dave et Kerry vont être bavards ce soir, et vont bien rattraper le coup.

Dave sourit , se rend compte qu'il sourit, et explique que dans Slayer faut pas sourire, et donc tire la tête pendant 5 secondes pour le prouver...

 

 


 

 OK, là c'est Slayer comme sur les photos officielles, une photographe pour Metallian juste à ma gauche

me demandait pourquoi il fallait pas essayer de les énerver....voilà la réponse.

 

Mais ça ne dure pas longtemps....Bonne attitude de la part des 2 membres de Slayer qui se sont prêtés au jeu-sûrement gonflants pour eux, mais c'est leur taf- des questions réponses pendant 20 grosses minutes.

Après la sortie de Christ Illusion, vous avez annoncé qu’il restait des ébauches de morceaux en stock…vous les avez utilisées pour ce nouvel album ou alors est ce que tout le matériel présenté est frais ?

KK : Il y a eu du matériel inutilisé qui date de l’époque de Christ Illusion, mais pas réutilisé pour World Painted Blood, que ce soient les riffs ou les paroles….

Vous avez bossé avec Greg Fidelman, qui a une approche très spécifique…Qu’est ce que ça changé pour vous d’avoir un producteur qui soit constamment avec vous ?

KK : Oui, ce qu’il y a eu de bien avec Greg c’est qu’il était constamment présent, ça nous a fait l’effet d’un « cinquième membre » de la formation. Il a fait pas mal de suggestions pour l’album, et on l'écoutait, parce qu'on éprouvait du respect pour lui. Son impact ne s’est pas trop fait sentir au niveau musical mais bien plus d’un point de vue humain.

DL : Il a apporté beaucoup au niveau batterie. Pour une mélodie ou une chanson, je trouve un certain rythme à la batterie et Greg m’a poussé à développer d’autres rythmes, ce qui est très positif, car j’ai plein d’idées de rythmes en tête et c’est toujours difficile de savoir lequel est le plus adapté. Avec un producteur qui se sent concerné par la musique et en qui on peut avoir confiance, ça a clairement  fait de moi un meilleur batteur.

KK : Sur toutes les variantes qu’on proposait, Greg arrivait à sentir aussi quelle était la meilleure.

DL : Le truc marrant est que Greg mettait partout toutes ses notes, sur la table de mixage, partout, c’était complètement rempli, il notait absolument tout. C’est là que je me suis dit que  ce mec faisait pas semblant, c’est un vrai producteur qui cherche pas à ressembler à un autre, ou alors comme un type qui vient 5 mn et qui repart aussitôt. Il était là, avec nous, pour bosser avec nous.

Kerry, tu as une guitare de Dimebag en studio, tu peux nous en parler un peu plus ?

KK : Dimebag était un bon pote aussi et son ex est toujours une bonne amie, ainsi qu’à ma femme et depuis des années.  Ca faisait pas mal de temps que je projetais de jouer dessus, et c’était assez étrange car le jeu de cordes qu’il y avait sur cette guitare, c’était le sien… ça m’a fait bizarre d'y mettre mes cordes et de voir que cette guitare sonnait différemment de celles que j’utilise d’habitude….c’est plus ou moins un hommage à Dimebag que j’ai rendu…

Les paroles sur Christ Illusion étaient très agressives envers la religion...sur cet album, vous parlez de politique, religion, tueurs en série??

KK : Des 3 (rires) !! Psychopathy Red est par exemple sur un tueur en série russe….on peut pas nous demander de changer, Slayer est Slayer.

Vous avez fait plein de concerts avec Megadeth au Canada, vous pouvez nous en parler ?

KK : 4, pas plein, et ça va continuer…Bon Dave (Mustaine) et moi, on est pas vraiment potes (rires), mais bon j’ai pas grand-chose contre lui,  c’est un bon guitariste. Je me prends pas la tête, si je le vois, je lui dirai « salut comment ça va », et s’il me fait un doigt d’honneur je lui rendrai (rires)…en même temps je pense qu’il a quand même grandi.

On pourra vous voir quand en Europe ?

DL : A priori on va passer d’ici novembre/décembre, ce sera sur des salles de moins grande contenance, avec 3-4000 places.

On aura droit à plusieurs shows en France ?

DL : Peut être, on en a aucune idée pour l’instant.

KK : Par contre, on embarquera pas plein de groupes comme on l’a fait la dernière fois, ça nous permettra de jouer 1h30 au lieu d’une heure…En fait, ce sera les premiers véritables concerts de Slayer depuis un bail.

Vous savez ce que vous allez jouer en concert , beaucoup de morceaux du dernier album?

KK : Ce n’est pas notre truc de nous concentrer sur le dernier album. Le public est là aussi pour les vieux morceaux…il faut faire des choix…on devrait jouer « Seasons in The Abyss » à chaque fois mais on le fait pas, il y a trop de morceaux…pour le dernier album, ça pourrait monter à 4 morceaux, avec Psychopathy Red, Hate Worlwide, World Painted Blood.....

Il y a eu une tournée anniversaire pour "Reign in Blood", on pourrait imaginer la même chose pour « Seasons » ?…

KK : Ah OK, on a fait l'album en entier oui, mais c’était pas pour une tournée anniversaire. L’autre album que j’aimerais rejouer est effectivement "Seasons", il faut pour ça que tous les autres membres soient d’accord..ce serait cool, j’en ai un peu marre de jouer Raining Blood constamment (rires).

De quoi parle Unit 731 ?

KK : C’est marrant, c’est vraiment le premier album dont je ne connaisse pas trop les paroles, ça s’est fait de manière tellement rapide…Unit 731, les paroles écrites par Jeff parlent d’une organisation japonaise un peu similaire à....Mengele, je crois.

J’ai cru comprendre que le travail était collectif sur cet album. Ca l’a rendu plus facile à écrire ou est ce qu’il y avait plein de concessions à faire ?

DL : L’écriture était très collective. Le producteur était même là après les répétitions, ce qui était très bon. En arrivant au studio, on faisait beaucoup d’essais par exemple rallonger ou raccourcir des parties de morceaux..on a vraiment essayé beaucoup de choses sur cet opus… Kerry et Jeff pouvaient dire « allez on va faire ça » mais on avait la possibilité d’abandonner par la suite les idées, l’important était d’essayer constamment. C’était un vrai travail entre nous 4, c’était très agréable. On s’est vraiment éclatés durant tout le processus. Encore une fois, c’était capital que greg soit là, c’était un….je trouve pas le mot.....

KK : Un meneur (ndlr: dans le sens "chef de bande")

DL : C’est ça, un meneur, il était ultra-enthousiaste, tout au moins pour ma partie.

Vous tournez depuis un bail, et –même si on a pas envie que vous arrétiez- il y a pas mal de rumeurs qui circulent…vous pouvez nous en dire plus ?

KK : Il sera temps d’arrêter quand je me poserai des questions de ce genre. Il y a eu 5 ans entre "God Hates us All" et "Christ Illusion", et je me souviens m’être dit que si on continuait sur cette lancée, on allait en faire 1 ou 2 autres et après on serait trop vieux…Ce qu’il faut c’est qu’on fasse encore quelque chose de qualité, qu’on aime les tournées, et puis arrêter avant que Dave claque sur son kit de batterie (rires). On adore donner des concerts…..Les tournées c’est gonflant, mais les concerts ça c’est du bon…

DL : C’est ce qui rend les tournées excitantes, juste une heure et quart sur les planches…et ça récompense tous les sacrifices qu’on doit faire à côté. Franchement, c’est pas facile…vous vous dites « Oh ceux là, c’est des rocks stars, ils se la coulent douce »..

Vous vous barrez de la maison en voiture,

Vous allez à l’aéroport,

Vous prenez l’avion,

Et puis la voiture,

Et puis l’hotel et après…

.....vous attendez......

Après vous allez dans la salle de concert

et vous attendez encore…. 

Et cette heure là, de concert, c’est la plus intense qu’on vit dans la journée.

Alors, oui c’est difficile, mais ça vaut le coup.

Les tournées, c’est quelques chose que vous supportez facilement, il y a beaucoup de sacrifices à faire ?

KK : Ma femme m’a déjà accompagné sur des tournées, et puis elle sait aussi à quoi elle devait s’attendre… pour payer les factures, et bien il faut aller tourner, il n’y a pas d’autre alternative.

DL : En même temps, rentrer de son taf à la maison tous les soirs, ça finirait par me lasser.

Est-ce que l’avis de votre famille sur votre musique compte à vos yeux ?

KK : Que dalle

DL : Ah moi non plus.

KK : Slayer, c’est une marque, une marque qui a 28 ans maintenant, et si mon père venait et me disait « Oh la musique que.... »

(la journaliste coupe la parole) Oui votre père, mais votre femme ?

KK : Quoi ma femme? Je viens de mon père, pas de ma femme, il est plus important, et puis s’il n'est pas content je lui dirai d’aller se faire voir (traduction mignonne de : « He can suck a dick ») (rires)

Sur ces paroles enjouées qui ont fait marrer toute la salle, Dave et Kerry s'en vont...jusqu'au bar où ils se prêtent gentiment au jeu des sessions photos.

Merci Slayer, et merci Replica Records, des invites comme celle-là, on aime beaucoup :-)

 

 

 



Message #1118 sur Inwë[B]zine
Auteur :
zeitoun




Ecrit le 07.09.2009

Commentaires :
  • Metalloufu, le 07.09.2009

    Très sympa l'interview, par contre le comportement des autre membres au début ces moyen, mes c'est Slayer après tout. Je parie que le photographe de Metallian c'était Roots ^^ et il devait y avaoir clément pas loin de lui.

    Pour la petite histoire sur le titre "Unit 731" fallait venir me voir. En faite, oui c'est similaire a Mengele mais du côtée japonais, sa se passer pendant la 2GM et l'unité 731 appartenait à l'armée impériale japonaise, cette unitée avait été créez pour étudier sur des cobaye vivant (prisonnier) des épidémies comme le typhus, le choléra, la peste et plein d'autre virus. Ils fesait aussi beaucoup d'expérimantation chirugicale, la version camps de la mort japonais. Cette page de l'histoire n'a été dévoilé qu'a partir des années 80.

    Voila pour mon petit court d'histoireClin d'oeil



  • zeitoun, le 07.09.2009

    merci prof!!!!!

    Le photographe c'était une madame, qui-d'après ce que j'ai compris-ne bossait pas chez metallian mais pour metallian, à cette occasion...

     





Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter