retour à la liste des chroniques

Lyrinx/Elysian Blaze/ D.O.R - Universal Absence

Lyrinx/Elysian Blaze/ D.O.R - Universal Absence


 

Style :  Black dépressif et raw

Liste des morceaux :

Lyrinx
1.    Expect the End
2.    Astral Collapse
3.    Universal Negativity
Elysian Blaze
4.    Black Hole Euphoria
D.O.R. (Prt)
5.    Funeral of the Sun
6.    Death Overcomes Reality
7.    Testimony of Decadence
8.    Dreamwalk

Chronique :

Difficile de partager une affiche comme celle-ci avec l’australien d’Elysian Blaze, tellement ce one-man-band est perché dans les hautes sphères du black métal dépressif, un monument en somme au panthéon de l’underground…
Et c’est tout naturellement qu’Elysian blaze attire l’attention des auditeurs, et que l’on découvre des groupes moins prestigieux mais tout aussi prometteurs …

Et c’est donc au tour de Lyrinx d’ouvrir le bal mortuaire, teinté de nihilisme hypnotique et paranoïaque. Trois titres pour une durée d’environ une demie-heure, pour les Anglais qui ne se démarquent pas de leurs habituelles compositions et nous servent des ambiances très prononcées tout en faisant tourner encore et encore leurs riffs pendulaires et envoutants, arrivant même à dégager un reflux gastrique nauséabond et cradingue, entouré de complaintes gémissantes et torturées et quelques riffs plus thrashies.
Encore réussi pour Lyrinx qui appose une nouvelle fois sa marque dans les ténèbres suicidaires…

La partie que le monde attend arrive enfin, mais déjà un point négatif surprend car Elysian Blaze entre en scène mais seulement avec un seul titre de douze minutes, c’est assez maigre comme festin.
Mais rassurez vous ! Le grand - que dis-je, le très grand - est bien présent et son horrible déferlante macabre vous fera plier sous la douleur incandescente de son univers tortueux.
Tout ici n’est que désolation, véritable ode a la mort, tout ici n’est que chaos poisseux mais en même temps brumeux, la lenteur y est certes pour quelque chose, étouffante diront certains! Le rythme pachydermique exulte avec cette batterie répétitive - ô combien machiavélique - et cette distorsion des guitares plombe l’ambiance à grands coups de lacération auditive, aidée par un chant déclamant des douleurs inavouables et parfois quelque peu colériques.
Le maitre à bord est bien celui vers qui  les regards étaient dirigés, encore une fois lui aussi marque les esprits avec ce titre inédit fait spécialement pour ce split cd comme d’ailleurs les deux autres artistes présents …

Après cette méga claque morbide, il sera dur de rivaliser avec les deux autres comparses mais le portugais de D.O.R (comprenez Death Overcome Reality) change lui de style et se rapproche plus d’un black métal avec les relents rapides qui lui sont propres, et certains pourraient se demander ce que vient faire là un artiste qui ne fait pas totalement le même style! J’aurais envie de leur répondre que ce one-man-band écoule des ambiances sous des rythmes parfois effrénés assez lancinants et dépressifs, le son ici est plus compact, grésillant, assez noyé sous la saturation mais bien produit  : ce qui à mon humble avis est un gage de qualité.
Les mélodies quant à elles sont assez répétitives mais donnent du grain à moudre à une batterie qui me semble être une boite mécanique. Les voix tout au long de ces quatre titres ne sont pas trop présentes et assez dégueulées, noyées par contre avec le grain de saturation.
Il est clair que c’est le groupe que j’apprécie le moins sur cette galette produite par Insidious Poisoning, mais qui se révèle dans l’ensemble cohérent dans le choix des groupes qui se partagent l’affiche de ces soixante dix-sept minutes… de chaos total…

Un achat plus que recommandé et pas seulement pour les fans.


Liens :

Label

Site Lyrinx

Site Elysian Blaze

Site D.O.R



Message #1218 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Haricot magic




Ecrit le 07.10.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter