retour à la liste des Live reports

07.05.2008 - Hewitt, Ill Nino le 26/04/08 au Trabendo

Hewitt, Ill Nino le 26/04/08 au Trabendo


 

Après une nuit courte due au concert du Batofar et une journée de travail intense, je m’en vais à Paris afin de me prendre à nouveau une belle claque. Je me dirige vers le Trabendo où j’ai rendez vous avec les Hewitt. A 16h30, quelques fans de Ill Nino devant la salle, car oui ce soir je vais voir Hewitt, en première partie de Ill Nino dans notre chère Capitale. Les Ill Nino font des allers et retours entre le bus et la salle, décontractés, et signent des autographes, se font prendre en photo, … et tout ca avec le sourire. J’entends les balances et je me dis que ce soir « c’est le grand soir » (comme disait Pleymo), beaucoup de basse, du gros son, j’ai hâte de rentrer dans le Trabendo.

La salle se remplit petit à petit, mais reste clairsemée ce soir, les lumières s’éteignent, l’intro se fait entendre, et les Hewitt débarquent sur scène en pleine forme. Ce soir je sens que je vais me reprendre une claque comme la veille au Batofar. Et je n’avais pas tort, le son ce soir est très clair, la basse très lourde et très présente, la batterie sonne du tonnerre et Jay (chant) arrive sur scène sur les chapeaux de roue, en hurlant. Le son ce soir est très bon par rapport au Batofar, j’ai même la sensation de redécouvrir un autre groupe. Le groupe qui était a l’étroit hier, est à son aise ce soir, ça headbang de partout, Fred (batteur) encourage la fosse à faire un circle-pit en se levant de son siège, pendant que la fosse du trabendo se transforme en un tourbillon. La fosse a l’air déchainée ce soir, et le groupe bouge bien, … tellement que l’annonce de la fin de concert de Hewitt est déjà faite. J’ai bien entendu des titres phare comme « Fastlane », « Melt », ou « Voice », et je remarque que je ne suis pas le seul à les aimer au vu de la foule qui apparemment n’est pas venue QUE pour Ill Nino. Je parierais presque que les membres de Ill Nino ont beaucoup apprécié le concert vu de derrière la scène. Je note quand même le manque de lumières, qui auraient donné encore plus d’ampleur au concert, mais je suppose que la tête d’affiche ce soir en utilise déjà pas mal.

La pause, bière (la consommation d’alcool est dangereuse pour la santé, à consommer avec modération, … Sam c’est celui qui ne boit pas), un changement de plateau d’environ trente minutes et le concert recommence. Je connais peu Ill Nino, à l’exception de leurs fameux tubes « Unreal » ou « what comes around » que tout le monde a au moins entendus une fois. Et ce soir je vais en prendre plein les yeux, et pleins les oreilles. Ill Nino est en France, ici devant tout le public parisien, et compte bien se faire remarquer. Lumières étonnantes, un son quasi parfait, une grosse basse toujours aussi présente, comme à son habitude au Trabendo. Le groupe enchaine un set très long sans aucune réelle pause. Le chanteur taquine les Français en leur demandant s’ils aiment les Etats Unis. La fosse est comble et semble très réceptive, ça pogote dans tout les sens, ca jump.  Le groupe est très à l'aise, et on sent tout de suite qu’ils ne sont pas là par hasard. Le groupe est tellement à l’aise que les musiciens se taquinent pour savoir qui est le plus « gay » du groupe, en le faisant clamer en cœur au public. Les chansons ont un réel impact, et le duo percussion/batterie donne une très grosse dynamique au groupe, dès les premières chansons on bouge la tête en rythme. Nous aurons même le droit à un duo batterie/percussion assez surprenant dans la soirée.  Puis le groupe s’offre un petit remix de différents artistes comme Slayer, Sepultura, Deftones,… Et les deux fameux tubes du groupe sont joués en fin de concert, et le groupe quitte la scène difficilement, car le public n’arrête pas de les saluer. Petit à petit la salle se vide.

Excellent concert ce soir, avec beaucoup de surprises, j’y ai redécouvert Hewitt, et j’ai encore pris une agréable claque par eux qui n’ont rien à envier à Ill Nino ce soir dans cette salle si sympa qu’est le Trabendo.

Hewitt le myspace

Ill Nino le Myspace



Message #122 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Nono




Ecrit le 07.05.2008


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter