retour à la liste des Live reports

07.10.2009 - Cannibal Corpse+Dying fetus, la loco

Cannibal Corpse+Dying fetus, la loco


Ce soir la loco ouvre bien tard, aux environs de 20h, ce qui laisse le temps à quelques fans d'ingurgiter des quantités de binouse en vue du déguelis sonores (tout est lié) jouissifs auquel on peut s'attendre ce soir.

 

Oui je sais, il n'y avait pas que ces 2 groupes, Obscura et Evocation jouaient aussi, et dans la petite loco, salle en sous sol...pas d'avis sur ces 2 groupes, mais un avis sur l'orga...Mettre une partie des groupes en bas comme ça, c'est un peu bizarre, c'était pas possible de commencer les concerts avant 20h15? Résultat, moi qui n'ai pas rejoint la petit loco de suite, je n'ai pas droit pas à l'image, juste au son répercuté dans le couloir...donc pourri, j'ai laissé tomber un peu dépité. 2 groupes à voir dans de meilleures conditions

La loco est pleine à craquer pour accueillir 2 vétérans de la scène-extrême, et ça fait plaisir à voir.

C'est Dying Fetus en mode trio qui ouvre le bal.

A celles et ceux qui ne connaissaient pas le principe du sweeping à la basse, et ben voilà, ici c'est chose faite. Niveau complètement impressionnant du bassiste du Foetus, Foetus sanguignolent et croquant à souhait ce soir. L'ambiance est très bonne dès le premier morceau, la première moitié de la fosse est très remuante, limite violente mais celles et ceux qui sont dedans le savent et ça leur plait, donc tout roule comme sur des roulettes. Le show proposé par le trio est très dense, les duos basse-guitare sont vraiment hallucinants, surtout par le fait que la basse arrive à suivre la gratte, gratte qui à la base n'est pas en reste. Le jeu du batteur est franchemement appétissant, et font de Dying Fetus un hors d'oeuvre de 45 mn de très bonne qualité.

La place est faite et laisse découvrir le kit de batterie de cannibal corpse, relativement imposant. Et c'est parti pour quasi une heure et demie de décibels. Plus dur d'accrocher à cannibal corpse quà dying fetus, le groupe proposant une musique un tantinet plus linéaire, mais quel bonheur de revoir le bassiste cogner ses cordes avec 4 doigts, et surtout un George Fisher explosif, roi du headbang (avec son cou de taureau aussi, ça aide...). Alors oui Cannibal sans Owen, ça reste encore et toujours du gros lourd.

Le groupe a la pêche ce soir et la fosse devient encore plus dingue, voire trop dingue, et ça dérape quelques secondes avec quelques énervés qui "bousculent" une pogoteuse pas trop fringuée, mais ça rentre vite dans l'ordre.  Le romantique fucked with a knife est malicieusement dédicacé à toutes les femmes du monde. I cum blood est sans aucun doute le titre le plus percutant du combo ce soir, combo qui en impose par sa hargne, et sa volonté d'en mettre plein la gueule, et ce 20 ans après leurs débuts.

Chapeau bas



Message #1235 sur Inwë[B]zine
Auteur :
zeitoun




Ecrit le 13.10.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter