retour à la liste des chroniques

Gorgoroth - Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt

Gorgoroth - Quantos Possunt ad Satanitatem Trahunt


Style : Black metal

 

Liste des morceaux :

1.Aneuthanasia  
2.Prayer  
3.Rebirth  
4.Building a Man  
5.New Breed  
6.Cleansing Fire  
7.Human Sacrifice  
8.Satan-Prometheus  
9.Introibo ad Alatare Satanas

Chronique

 

Gorgoroth vit une renaissance certaine, qu’il le veuille ou non, après des démêlés judicaires d’une grande dramaturgie pour le groupe, qui ont opposé Gaahl et King ov hell à Infernus leadeur et fondateur de la formation.

Faut dire aussi que le sieur Roger ne branlait plus que son manche lors des concerts et en studio, et que la partie composition revenait souvent entre les mains de King, bref si ca leurs convenait comme ça, ils n’avaient pas besoin de se monter en épingle comme ça…bref la justice a tranché dans le vif,  Roger (aka Infernus) en sera l’unique représentant a partir de maintenant, quelle belle paternité ma foi que de se retrouver avec un bébé dont on ne donnait plus rien à bouffer depuis des lustres…

Et donc Regain Records soutient logiquement le nouveau Gorgoroth depuis le début de l’histoire. Bien grand lui fasse puisque le groupe annonce un album et veut prouver qu’ils n’ont pas besoin des deux autres pour faire avancé le train … Mais ont est en droit de ce posé des questions !!! Non ?????

La première chose qui saute aux oreilles est la production étonnement «clean » que l’on n’a pas vraiment l’habitude d’entendre chez Gorgoroth, s’éloignant très loin de "Antichrist" ou de "Destroyer".

QPAST est un album de black métal racé et résolument moderne niveau son, mais dont les riffs aussi épiques et inspirés soient t-ils, d’ailleurs Infernus fait ressortir des influence mélodiques vraiment bien foutues, manquent de puissances et d’attaque ce qui déçoit fatalement l’auditeur au fur et a mesure de l’écoute.

Au niveau du chant, là par contre une réelle surprise, réjouissons nous de revoir Pest, qui n’a rien perdu de son professionnalisme en insufflant cette aura propre au groupe du début des années quatre vingt-dix. Saluons tout de même la section rythmique emmenée par Thomas Asklund et Franck Watkins, qui nous trainent dans un registre plus lents et plus posé, ne tombant pas dans le cliché du blast-beat balancé à tout va.

Gorgoroth
marque un vrai tournant dans sa carrière avec ce nouveau disque et certains regretteront surement le côté sale et brutal qui faisait sa réputation, mais cet opus trouvera certainement de nouvelles âmes à pervertir, pour ma part un semi échec et une petite déception…

(Chronique faite en partenariat avec Skald du Forum )

Liens :

Myspace

Label


Norvège

Message #1365 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Haricot magic




Ecrit le 13.11.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter