retour à la liste des Live reports

14.11.2009 - Crosne Fest - 14/11/09

Crosne Fest - 14/11/09



Petite légende:
BM: Black Metal
FM: Folk Metal

 

C’est dans la ville de Crosne (91) que la première édition de ce festival tant attendu s’est déroulée, comprenant un village médiéval à l’accès libre, et un concert en salle divisé en deux parties (journée et soirée), où se sont succédés pas moins de 10 groupes. On est arrivés sur les lieux vers 11h30, heure à laquelle les portes devaient s’ouvrir, mais déjà une demi-heure de retard était annoncée ; un classique, rien d’étonnant !

On est donc partis déambuler parmi les stands du village médiéval, qui proposaient de superbes décorations, des épées, des costumières, des spécialités gastronomiques de l’époque, etc... On trouvait même des balades à dos de petites mules pour les enfants !
Le village proposait aussi une restauration à heure libre, où on nous servait un plat chaud (cerf aux châtaignes ou porc aux oignons), un peu de pain et un verre (jus de pomme, hypocras, etc…) pour la somme raisonnable de 8 euros. S’il y avait un peu d’attente, l’accueil et la qualité étaient irréprochables !

Une fois les portes du concert ouvertes, première surprise : la salle ! La ville de Crosne propose une salle de 200 places assises, mais pour l’occasion les sièges étaient remontés (par un système de pliage impressionnant !) ce qui offrait environ 850 places debout (et bien plus en se tassant un peu !). La scène étant très en hauteur et de périmètre tout à fait convenable, il était donc facile pour une petite personne comme moi de pouvoir jouir de chacune des prestations, d’autant plus que, la salle n’étant que très peu remplie, on pouvait facilement changer d’endroit pour mieux voir, ou mieux entendre.

Mais hélas, le peu de public présent n’avait que ce seul avantage, car c’est bien dommage qu’une telle manifestation ait fait déplacer si peu de personnes; l’affiche était pourtant intéressante pour découvrir la scène Pagan locale. D’ailleurs, venons-en aux concerts !

Le premier groupe qui ouvre l’affiche est Valhôll. Connaissant bien l’album du groupe, c’était un réel plaisir de les voir enfin sur scène ! Ils nous ont offert un set de Pagan Black entraînant et bien carré, aux vocaux ravageurs (les back vocals étaient d’ailleurs monstrueux !). Côté son, mis à part les petits problèmes de retours, on a pu rencontrer des courts moments de « fouillis ». Mais ce n’est qu’un détail ! Je regrette juste le manque d’échange avec le public de la part du groupe (on est BM ou on l’est pas), ce qui a créé une ambiance froide, comme souvent pour un groupe d’ouverture, certes. Ceci dit, j’irais volontiers revoir ce combo, et le premier album étant vraiment sympa, j’ai bien hâte de connaitre la suite !

Valland suit, groupe local de FM. Il introduit son set par un instrumental, dominé par une cornemuse. Le chanteur arrive, (la cornemuse est alors remplacée par une guitare), et aura une présence et un échange tels que le groupe aura l’honneur des premiers pogos. Le guitariste enchaîne guitare, flûte et cornemuse, les musiciens sont d'ailleurs très bons; la dextérité et la rapidité avec lesquelles ils maîtrisent leurs instruments sont impressionnantes. Le set se conclut par un titre qui offre une superbe ligne de cornemuse.

Entre le petit retard, les deux sets de 30 minutes, et le quart d’heure de préparation, il devait bien être 13h30 (voire plus). La faim nous tiraillant, on a dû s’absenter pour aller ripailler ! Hélas, la file d’attente étant bien longue, on a dû sacrifier un groupe. Une fois qu’on engloutit notre déjeûner, on s’est empressés d’aller voir la fin du dernier titre, qui nous a plongé dans une sombre et sereine ambiance. Mais qui est-ce dont ce groupe ? C’est là où je ressors un petit défaut de cette journée : on n’avait pas de programme. On s’est donc décidés à jeter un œil sur le magazine de la ville qui affichait le programme : c’était donc Skorzum ! Un groupe qui officie dans un BM atmosphérique. Pardonnez ce manque d’informations, c’est moi qui le paye pour le coup ; je me jure d’aller voir ce groupe à son prochain concert, le peu que j’en ai vu et entendu paraît bien extra !

Une petite pause est annoncée pour laisser place à la troupe Frankland, qui nous propose quelques reconstitutions de combats. Le fer se croise, les boucliers cognent, les morts tombent ! Merci à eux pour cette ambiance !

De retour dans la salle pour Night Creepers, groupe local de FM au visuel guerrier : maquillage, clous et peaux de bêtes. La formation a un très bon échange avec son public, et nous emmène dans une ambiance festive et enjouée, notamment grâce à l’accordéon diablement bien maîtrisé, qui donne tout son style au groupe ! Le chanteur en demande toujours plus, le public déchainé ne lui suffit jamais ! A noter que la salle se remplit un peu plus au fil de la journée.

Cave Growl leur succède. Je les avais déjà vus lors d’un concert au Klub, et ils nous avaient prouvé un talent scénique prometteur malgré le fait que c’était leur premier concert ensemble. Ils nous offrent un set de FM alcoolique et déjanté, avec bonne humeur oblige, et un violoniste complètement déluré (il en faut pour un groupe de FM !). Mes souvenirs s’étant arrêtés à lui, je suis surprise par la présence du bodhrán, instrumentation typiquement irlandaise. Le bassiste nous fait l’honneur d’un strip tease - il a juste enlevé le t-shirt, avec lequel il s’est coincé !- le chanteur enchaîne les « putain merde !! » pour faire bouger le public ; et à travers ce délire, les musiciens sont incroyables. S’ils ont introduit leur set avec une reprise -dont le nom m'échappe- ils concluent avec leur fameux « Fort Boyard ». J’ai senti là un groupe épanoui, prenant un plaisir monstrueux sur scène, et le public en a été très réceptif !

Darkestrah, premier groupe étranger de la soirée nous venant d’Allemagne, vient nous éblouir par un BM agrémenté d’une touche de synthé, offrant de nombreux passages instrumentaux, et un sacré contraste avec Cave Growl ! Si le chant Black (d’une femme, précisons-le) me laisse de marbre (je le trouve un peu plat), il faut tout de même reconnaître sa qualité dévastatrice. J’ai beaucoup apprécié ce groupe à l’écoute, mais autant sur scène, je ne suis pas conquise ; ça peut vite devenir ennuyeux. Mais le groupe devait être très attendu, car la salle s’est bien remplie. Après les « merci, danke schoen », la salle se vide de façon monumentale, et surprise ; le groupe revient pour un rappel (qui n’a pas été réclamé d’ailleurs !) devant un public qui n'est revenu qu’à moitié sur ses pas.

La journée de concert se conclut avec Darkestrah, et c’est parti pour 1h30 de pause avant la seconde partie et ses 4 groupes restants : la soirée, qui commence elle aussi avec du retard.

Taliesin ouvre cette seconde affiche, avec un BM entraînant et carré, où le chant se fait peu entendre ; la voix étant peu plaisante à mon goût, ce n’est peut-être pas plus mal. Le groupe fait une reprise de Dissection, chose qui plait beaucoup au public, (et comment !) et pour le coup, la voix passe beaucoup mieux ! Tout de même, le moment passé sur ce groupe est agréable, car malgré ce petit détail le combo s’en sort très bien !

La pause d’après me paraît longue, car c’est le tour du groupe que j’attends le plus de toute la journée : Heol Telwen ! Si je les ai qu’à moitié vus lors de leur dernier passage à Paris, il était hors de question d’en louper une miette ! Le groupe de FM parisien nous jouent, sans surprise, de nombreux titres de leur album, et nous font l’honneur, avec surprise, de deux nouveaux titres. Et quel honneur ! Pour un album que l’on attend tant ! Si la dextérité du flûtiste est plus qu’impressionnante, le voir jouer avec deux flûtes me laisse sur le derrière ; comme c’est pratique le whistle ! Bref, c’était bon de les revoir !

Si les suivants devaient être Folde Dem Wind, il y a un petit changement de dernière minute ; Trollfest, le groupe norvégien alors prévu pour être la tête d’affiche de la soirée (et journée !)  jouera avant eux, suite à des problèmes de…retard, qui ont irrité les « rock stars ».

En attendant la longue pause dont a besoin l'ingé son de Trollfest, on a droit à une petite reconstitution d'escrime médiévale sur scène, (je recherche le nom de la compagnie, toute mes excuses...), sur un monstrueux fond de batterie (je ne distingue pas l'auteur de ce sublime tapage d'où je suis), puis pour finir, sur fond de BM; le suspens est à son comble; qui va donc mourir?! C'est donc un beau spectacle que nous offre la compagnie, sur un endroit restreint pour ce genre de chose!

Trollfest arrive enfin, et si je n’aime pas le moins du monde ce que fait ce groupe, au point d’avoir hâte de voir ce que ça peut donner en live, une intuition m’a suivie tout le long de la journée : et si je me prenais une claque ? Et bien la chose arriva : un son monstrueux, une ambiance du tonnerre, une superbe présence et beaucoup d’humour, une maîtrise parfaite des instruments, et pour couronner le tout, un style très original ! J’aime être surprise, et là je suis comblée. Si on leur doit peut-être un caractère difficile derrière tout ça, je ne me gêne pas pour leur faire des éloges car les surprises sont si rares !

Folde Dem Wind arrive en dernier donc, très déçu de ce changement de dernière minute ; le retard de la journée a fait déserter les gens qui rentrent en transport…La salle s’étant bien vidée, le groupe ne cesse de remercier son public : « Merci, vraiment…Je ne sais pas quoi vous dire… ». Je ne sais pas pour les autres, mais moi ça m’a fait très mal au cœur, d’autant plus que ce groupe mérite une sacrée attention, parce que sur scène, bordel ça envoie !
Avant que le groupe se mette à jouer, les derniers réglages de balance étaient très amusants ; on a eu droit à un superbe solo du batteur qui n’avait pas entendu le « OK c'est bon!» de l’ingé son.
Mort de rire
Leur set débute enfin ; un des membres arrive sur scène, masqué, pour étaler je ne sais quoi sur le visage du public qui le veut bien ; le groupe étant connu pour arriver couvert d’argile sur scène, je présume que c’est donc de l’argile! (remarquez mon superbe esprit de déduction!) Deux autres membres frappent chacun un tambour situé en hauteur de part et d’autre de la scène ; ambiance épique assurée ! Le chanteur, maculé de sang, frappe à son tour une grosse caisse de façon très charismatique.
Vers le milieu du set, deux hommes ont amené chacun un grand drapeau de chaque côté de la scène, dont la signification m’échappe (
Embarrassé) ; le groupe mise beaucoup sur le visuel ! Musicalement, Folde Dem Wind nous offre un set très carré, et envoie tout ce qu’il peut à son public. Mais hélas, le retard étant trop important, les gentils messieurs de la sécu perdent patiente et demandent aux organisateurs de boucler la soirée…Il ne reste alors qu’un titre à jouer pour le groupe, qui le joue malgré tout, malgré le comportement ridiculement vain des videurs ; (je remercie ces messieurs d’avoir réveillé mon homme qui se reposait avant un long trajet en voiture, et la sécu routière alors!) Le groupe finit son set, a juste le temps de remercier encore et encore son public, et nous voilà tous mis à la porte.
Un long paragraphe pour un groupe qui ne méritait ni la colère de trollfest, ni celle des ces pauvres vigiles. Un grand Bravo à Folde Dem Wind, et au risque de me répéter ; sur scène, ça envoie !

Coup de gueule contre le public Metal qui ne se bouge plus le cul!

Coup de cœur à l’association organisatrice, Battle's Beer; bravo à eux, qui étaient sur place déjà 4 jours avant, et depuis 6-7h du mat ; la fatigue a dû s’accumuler, et en plus de ça, supporter des petits soucis d'humeur générale est difficile à gérer, mais ils l’ont très bien fait! Vraiment bravo à eux pour ce courage ! Et je pense que la seconde édition ne s’en tirera que mieux !

Pensez à aller jeter un oeil aux photos!



Message #1396 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 23.11.2009
Note des lecteurs : 9/10 (1 notes)

Commentaires :
  • Aepyros, le 23.11.2009, 9/10
    Pour Frankland-> ce n'était pas eux sur scène! Horreur ! (ils méritent qu'on rétablisse la vérité!^^)


  • Abrahel, le 23.11.2009
    Mince, mes oreilles qui marchent mal sont persuadées d'avoir entendu la compagnie Frankland! Toute mes excuses! Mais qui c'était alors? Embarrassé




Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter