retour à la liste des chroniques

Pantera - Cowboys From Hell

Pantera - Cowboys From Hell


 

Style: Power groove

Liste des morceaux:

1. Cowboys From Hell
2. Primal Concrete Sledge
3. Psycho Holiday
4. Heresy
5. Cemetery Gates
6. Domination
7. Shattered
8. Clash With Reality
9. Medecine Man
10. Message In Blood
11. The Sleep
12. The Art Of Shredding

Chronique:

Quand on est un jeune metalhead, on recherche toujours le groupe qui vous fera vibrer les tympans, celui qui donnera le déclic, qui prouvera votre passion pour ce mouvement, cette manière de vivre. Metallica, Iron Maiden, Megadeth, Judas Priest, tant de groupes, aussi bon les uns que les autres, à avoir déchainé les passions…

Dès le début des années 90, un groupe allait connaitre son jour de gloire. Malgré des débuts enthousiasmants et hélas, trop copiés sur ses idoles, Pantera donnera un nouveau souffle de vie à sa musique pour sortir, d’après les propres dire du groupe, son premier album, Cowboys From Hell. Premier opus d’après eux car juste avant cela, il y eu quand même quatre opus sentant le latex, le moule bite, le spray pour cheveux et le maquillage. A la manière de Van Halen ou Motley Crue, les texans se sont essayés au glam, sans grande réussite.

Power metal, paru deux ans avant Cowboys From Hell, marque le changement du combo avec l’arrivée du jeune Phil Anselmo au micro. Changement qui sera réellement défini avec les prémices d’un des plus grands groupe de power metal typiquement ricain …

Pas la peine d’en douter, le morceau éponyme de l’album prouve cela. Rythme heavy aux allures d’un thrash excité, vocaux de folie, Cowboys From Hell est digne de salles survitaminées par le houblon. On peut reconnaitre le talent de Dimebag Darrell, l’unique guitariste du groupe (ce qui est assez rare pour l’époque puisque tous les combos sont souvent composés de deux solistes se donnant le mot), qui assure rythmiques et soli enflammés. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le jeune prodige fut contacté par Dave Mustaine pour entrer dans Megadeth, offre de que le guitariste de Pantera refusa « gentiment ».

Mais Pantera n’aurait pas été ce qu’il était sans la présence du colosse et frère de Dime’, Vinnie Paul, assurant le bastonnage de la batterie avec une assurance exemplaire… Et d’ailleurs, Primal Concret Sledge poursuit cet état d’esprit : intensité, puissance, efficacité. La musique des sudistes se veut grandement influencée par les 80’s, un peu comme si Eddie Van Halen jouait dans Metallica avec Rob Halford au chant. On se retrouve propulsé dans un univers à l’image des Etats-Unis de l’époque : extravagant et excitant… Rappelons que le heavy metal s’est grandement popularisé grâce aux US dans le milieu des années 80. Cet album a sa dose de classiques et quand on parle de classiques chez nos texans préférés, on ne peut pas s’empêcher de parler de Cemetary Gates, une power ballade magnifique où les qualités de chant d’Anselmo sont reconnues. Toutefois, on aurait beaucoup de choses à dire sur ce titre : La formidable composition de Darrell, que ce soit au niveau des couplets, du refrain ou du solo grandiose où le guitariste est à son paroxysme ! Avec beaucoup plus de subtilité, Rex Brown, quant ’à lui, assure le boulot. Carré et efficace, le bassiste se contente de suivre, mais se permet quelques fantaisies, comme sur l’intro de Medecine Man et de l’entrainant The Art Of Shredding.

Enfin, un classique du genre, redonnant un coup de fouet au metal américain. Cowboys From Hell fait partie de ces albums de chevet qui restent un long moment dans vos vies et qui méritent des hommages. A ranger au côté d’un Master Of Puppets ou d’un Number Of The Beast, ce disque propose une multitude de très bonnes choses, avec l’orgie presque assuré …

Oui, on dirait un vieux guide télé-achat où le vendeur pousse à la consommation, mais là dites vous, qu’avec Cowboys From Hell, il n’y a pas d’arnaques possibles.

Liens:

Site officiel

Myspace

Label

 

 


Etats-Unis

Message #1423 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Choko




Ecrit le 28.11.2009

Commentaires :
  • Matthieu, le 29.11.2009
    Merci pour cette chronique, ça, ça fais bien plaisir :D


  • Tom le Umlie, le 01.12.2009
    euh, pour info, Phil Anselmo est arrivé a l'époque de l'album Power Metal, juste avant CFH ;)


  • Metalloufu, le 02.12.2009

    Bah c'est se qu'il a marquer

    "Power metal, paru deux ans avant Cowboys From Hell, marque le changement du combo avec l’arrivée du jeune Phil Anselmo au micro."

    Sinon sympa la chro



  • Choko, le 02.12.2009

    Merci les gars, c'est sympa.

    Tant qu'à toi, Tom, tu as mis ma culture musicale en doute, je te crache au visage ... mais non, je rigole voyons. 

    Mais je reconfirme que ce skeud est une tuerie, un pur classique du genre !





Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter