retour à la liste des chroniques

Pantera - Vulgar Display Of Power

Pantera - Vulgar Display Of Power


Style : Power groove

Liste des morceaux :

1. Mouth for War
2. A New Level
3. Walk
4. Fucking Hostile
5. This Love
6. Rise
7. No Good (Attack the Radical)
8. Live in a Hole
9. Regular People (Conceit)
10. By Demons Be Driven
11. Hollow

Chronique :

Quel bond ! Pantera a gravi les échelons plus vite que jamais avec Cowboys From Hell, véritable institution du heavy metal. Une participation au Monsters Of Rock en compagnie de Metallica ou encore AC/DC … C’est dire l’importance qu’ont eu les texans tout au long de leur carrière.

Ils reviennent donc, logiquement, deux ans après Cowboys … avec un Vulgar Display Of Power attendu de pied ferme ! On se demandait ce que nous réserverait Pantera et bien la réponse est assez simple.

Si les relents heavy étaient ressentis, voire même palpables sur le précédent opus, Vulgar est dans un concept un peu plus rentre-dedans. Les riffs groovy de Dime’ sont saccadés, limite crasseux et plus violents. Pas que les cowboys n’étaient pas violents, bien au contraire, mais à l’écoute de Mouth For War enchainé par A New Level, on sent une haine beaucoup plus prononcée, comme si Phil Anselmo crachait des « fuck you » au monde entier en interprétant tout ces classiques, à commencer par ce « Fuckin’ Hostile » vénère. En parlant de classique, quel metalhead ne connait pas « Walk » ? Titre entêtant, riffs répétitifs et refrain d’anthologie, c’est ça « Walk ». Sur ce « deuxième album », Pantera rend la donne une seconde fois avec cet enchainement de titres, aussi mémorables qu’efficaces. « This Love », un morceau nostalgique, douloureux et agressif, où la voix de Phil Anselmo grisonne de regrets, où la guitare de Dimebag pleure des larmes de sifflantes …

Tiens, parlons de Dime’ justement, qui envoie toujours des riffs bourrés d’ingéniosité, « No Good  (Attack The Radical) » en première ligne ! Headbanguer à souhait groovy comme on l’entend … Harmoniques, soli, riffs de serial killer, rien n’est à regretter. On comprend vite que ce mec est une des perles rares du métal. Tout aussi discret, comme toujours, Rex Brown bourre la tronche de keum avec une basse taille bucheron achetée en solde chez Priceminister et le fait efficacement ! La production met une nouvelle fois en évidence chaque particularité du quatuor, à commencer par la batterie de Vinnie, toujours aussi perché sur ses fûts de bières avec une paille pas très loin. Le texan est bagarreur, aime castagner son kit et s’envoyer en l’air en tapant fort …

Le problème, je vous l’avoue, c’est qu’il est pratiquement impossible de dire à quel point un disque a autant d’importance et de qualité, tant le feeling, l’atmosphère régnant autour de vous, la tension et l’animosité déployée par ce qu’on appelle de la  « musique » dégagent quelque chose d’aussi bon et de sauvage. « Vulgar Display Of Power » est un de ces disques déployant tout cela, tout comme l’est « Ride The Lightning » ou encore «South Of Heaven ».

Mais Pantera ne s’arrête pas là, voulant terminer cet opus dans le « au revoir, à jamais », « Hollow » fait parti de ces semi-power ballades, comme l’était « Fade To Black » de Metallica, à la présence, aux riffs hypnotiques et à l’image brisée. Bref, du bonheur …

Si Pantera n’avait pas enchainé de cette manière avec cet album, quel aurait été l’avenir du combo ? Tout cela ne se pose même pas, connaissant le succès du groupe et la reconnaissance établie dans les années 90, cet album est une suite parfaite du mythique « Cowboys From Hell » et on est heureux d’avoir eu ce genre de groupe, dégageant quelque chose avec autant de maitrise.  

Liens:

Site officiel

Myspace

Label


Etats-Unis

Message #1425 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Choko




Ecrit le 29.11.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter