retour à la liste des chroniques

Neun Welten - Destrunken

Neun Welten - Destrunken


Style : Folk Mélancolique

Liste des morceaux :

  1. Frosthauch
  2. Destrunken I
  3. Destrunken II
  4. Jarknez
  5. Weites End'
  6. Ewig Ruh'
  7. Dämmerung
  8. Schein
  9. Der Stille See
  10. Tau
Chronique :

Les allemands de Neun Welten nous reviennent avec leur second album, intitulé Destrunken. A contrario de ce que le titre de l'album pourrait nous laisser penser, c'est tout sauf quelque chose de brutal ou de destructeur que le combo nous offre la.
En effet, Destrunken est un mot imaginaire créé dans le but d'inspirer des émotions.

Et je dois dire que cela convient très bien à cet album.
Tout ici devient émotion et une certaine mélancolie nous envahit lors de l'écoute des morceaux, dans lesquels de nombreux instruments sont utilisés - guitare sèche, violon, flûte, piano, clarinette, percussions - le tout saupoudré par endroit de voix ( féminines et/ou masculines ) très douces et collant parfaitement à l'ambiance générale.
Le premier morceau, Frosthauch, suffit à démontrer l'étendue du savoir-faire du groupe.
Et si la quiétude générale de l'album se retrouve quelque peu troublée, notamment par la pièce maîtresse Destrunken ( divisée en deux parties ) qui pourrait avoir tendance à se révéler inquiétante, voir oppressante, ce n'est au final qu'un sursaut émotif fort agréable qui fait prendre au nom de l'album tout son sens, et qui pourrait se révéler être plus agressif par moments que certains groupes aux guitares saturées et aux chant graveleux.
J'aime.

Et malgré la colère contenue de Dämmerung, on ne peut que sortir apaisé du voyage émotif que nous propose le groupe. De bout en bout on est littéralement transporté dans un monde quelque peu sombre mais irrémédiablement attirant, formé d'immenses lacs et forêts remplies d'une épaisse brume aveuglante et protectrice à la fois.

Lacs et forêts représentés sur l'illustration de l'album d'ailleurs. Sobre mais néanmoins belle, cette représentation est annonciatrice de l'atmosphère de l'album.

Si la perfection est quasi-impossible à obtenir, vous avez ici une démonstration de ce que cela donne lorsque l'on s'en approche tout près.
Cet album est un petit chef-d’œuvre comme trop peu en font aujourd'hui.



Liens :

MySpace
Site
Label

 



Message #1498 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Jojolviking





Ecrit le 19.12.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter