retour à la liste des Live reports

20.12.2009 - Paradise Lost+Samael+Adagio, Elysée Montmartre

Paradise Lost+Samael+Adagio, Elysée Montmartre


 

Quel plaisir de voir que l'Elysée Montmartre est plein comme un oeuf pour accueillir les gars de Paradise Lost.

Les  anglais viennent accompagnés de 2 groupes que l'on connaît bien en France, Adagio et Samael.

Adagio est le premier groupe à débouler sur scène, pour un tout petit show (30mn ou un peu moins). Un peu frustrant de voir un set aussi mini, pour un groupe qui roule sa bosse depuis tant d'années. Bon il n'y a pas photo, le son est plutôt pourri pour cette salle, fort et très sourd....je ne peux pas m'empêcher d'avoir un petit pincement au coeur à revoir un tel groupe qui ne peut pas remplir à lui tout seul des salles de belle taille dans notre pays. Rien à redire sur le professionnalisme des gars, ni sur la performance.....le style délivré par le groupe est quand même sensiblement décalé par rapport à la tête d'affiche, ce qui est loin d'être une critique, plus c'est varié, mieux on se porte. Même si certains passages font penser à du branlage de manche, on reste avec Adagio sur du très bon niveau, et des musiciens chaleureux.... en espérant que le groupe pourra un jour (plutôt vite, ça serait bien) se trouver bien plus sous les feux des projecteurs.

 

Même constat avec Samael niveau son, mais c'est quoi cette balance pourrie? Autant le groupe m'avait déçu lors de sa prestation à la regrettée loco en première partie de N. Death, autant cette fois-ci je trouve leur prestation bien plus carrée. Samael reçoit un accueil plus chaleureux que pour Adagio, et c'est ici un vrai set  auquel on va avoir droit (3 gros quarts d'heure), et une très bonne tenue de la scène, avec un groupe à l'aise, qui fait un mix bien équilibré de vieux titres et de compos plus récentes. Très plaisant.

 

Paradise Lost aime bien Paris, et Paris le lui rend bien. Les tournées finissent généralement par la capitale française, l'occasion peut-être de voir les musiciens se lâcher mais avec un petit désagrément : des musicos crevés.

Premier constat, qui n'est pas pour me plaire, Mackintosh est absent, remplacé par un illustre inconnu. Pour le concert précédent du groupe à Paris (avec Anathema et My Dying Bride), on avait eu droit à un batteur de remplacement. Attention, le groupe n'a pas récupéré un manchot, mais le jeu du guitariste est moins précis niveau vibrato main gauche, vibrato qui apporte beaucoup dans la lourdeur du jeu des anglais...c'est un peu dommage.

Les impressions sur album viennent ici se confirmer en live, le dernier bébé de Paradise Lost est ouvertement plus agressif, et c'est d'ailleurs le très pêchu "Rise of the denial" qui vient le prouver. Mix bien équilibré entre titres récents, et vieilleries, avec les passages obligés, Paradise Lost maitrise, et même si Nick chante un peu mieux que sur les dates précédentes à Paris (mais c'est pas encore ça!!!!!), je ne  peux pas m'empêcher de me dire que la prochaine fois, faudra commencer les tournées par la France.....Nick, au passage, est  énervé et dédie "As I Die" à un gars de la sécurité qui n'a pas été particulièrement fin avec son épouse.

Pas mal de samples viennent aider nick, en particulier sur le titre éponyme du dernier album, preuve qu'il est temps que les gars prennent des vacances. La durée du concert est aussi au final un poil décevante (1h15).

Bonne soirée au global, mais j'attendais mieux de Paradise lost, une "bonne prestation", ce n'est pas suffisant pour un très grand groupe.

 

 

  • Rise of the denial
  • Pity the sadness
  • Erased
  • As I die
  • The enemy
  • First Light 
  • Enchantment
  • Frailty
  • One Second 
  • No celebration
  • Eternal
  • Requiem
Rappels

 

 

  • Faith divides us 
  • Last time
  • say just words

 

 

 



Message #1502 sur Inwë[B]zine
Auteur :
zeitoun




Ecrit le 25.12.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter