retour à la liste des chroniques

Opeth - Watershed

Opeth - Watershed


 

Style: Métal extrême progressif

Liste des morceaux:

  • Coil
  • Her apparent
  • The lotus eater
  • Burden
  • porcelain Heart
  • Hussain peel
  • Hex omega

Chronique:

Chanson coup de coeur : Hussain Peel

On le sait, Opeth a un style inimitable, patchwork d'agressivité et de mélodies, de lourdeur et de soli aériens, et semblait avoir du mal à se renouveler (Blackwater Park, Ghost Reveries et Deliverance, tous très bons n'en restent pas moins très proches). Seul Damnation, avec son chant uniquement clair apportait de la nouveauté. Bref, Opeth est attendu au tournant avec Watershed (qui peut se traduire par "moment critique").

Analyse titre par titre :

Coil : très joli morceau, tout en douceur joué à la guitare acoustique, secondé par la basse, avec un Mikael tout en chant clair, secondé par Natalie Lorichs, illustre inconnue chez nous, et dont le filet de voix est très bien adapté à la folk music. "And I can see you running to the fields of sorrow", nous dit Mikael, Opeth reste sur sa ligne ultra mélancolique.Belle mise en bouche avant la déferlante attendue et prévisible.

Heir apparent : Ce morceau permet de se faire une idée de l'évolution du groupe, les arrangements se font plus complexes, Opeth se remet à prendre des risques- mesurés il est vrai mais risques tout de même - et le titre commence par une rythmique lourde, lente, et l'utilisation systématique du fameux"triton satanique", réputé pour la dissonnance qu'il génère, et qui avait pour conséquence de mener au bûcher, du temps du moyen âge, les petits rigolos qui en usaient. La marque de fabrique Opeth est omniprésente, on a droit "comme d'hab"à une alternance de passages planants et agressifs, mais le groupe semble vouloir pousser à l'extrême dans les 2 directions, les parties violentes sont renforcées par un jeu à la batterie dévastateur (la presque nouvelle recrue assure!!!), Opeth gagne en brutalité, en complexité, et en technicité...déjà que le niveau était élevé...

The Lotus Eater : finis les longs passages death suivis de longs passages en voix claire, Mikael se met à alterner les 2 à vitesse grand V, ce titre contient de sacrés riffs mais reste en dessous de heir apparent; une fois de plus, le chant semble plus violent que sur les précédents opus.

The Burden : très belle intro et passages planants, sur un titre tout en chant clair, très belle réussite. Le titre finit bizarrement par un gimmick joué inlassablement à la guitare qui se désaccorde.

Porcelain Heart : morceau qui se rapproche le plus des compos classiques d'Opeth, le riff de guitare les vocalises et un solo planant rendent le titre très agréable. Le clip est déjà dispo sur le myspace du groupe, clip très soigné, comme la musique du groupe. A noter que le chant de Mikael est uniquement clair sur ce morceau (encore un!!)

Hessian Peel : sans doute le meilleur titre de l'album, beaucoup de mélodies très accrocheuses, de break bien sentis, un vrai régal

Hex Omega : titre classique pour Opeth, le plus faible de l'album, pas mauvais mais qui ne casse pas des briques.

Au final, Opeth a apporté un peu de nouveauté pour nous éviter un sentiment de lassitude, c'est heureux, et les titres deviennent de ce fait un peu moins faciles à ingérer. La part progressive du groupe est donc plus développée sur cet opus. Le chant death se fait régulièrement plus agressif qu'à l'accoutumée (doublage des voix ou voix death moins gutturale), même s'il est moins présent que d'habitude sur cet album : Moins de parties agressives, mais elles ont plus de punch. Cet album, sans être le meilleur de la bande à Mikael-quelques longueurs et un titre un peu gonflant- n'en reste pas moins un album très travaillé, soigné, au final très bon à défaut d'être d'excellent. Il aurait manqué le dernier titre, ça aurait valu un 9/10.....

Liens:

Site officiel

Myspace

Label

 

 

 

 


Suède

Message #170 sur Inwë[B]zine
Auteur :
zeitoun




Ecrit le 06.06.2008

Commentaires :
  • youssef001, le 02.04.2009

    Quel style si accrocheux , si unique dans sa gamme abreuvée de mélodies alambiquées , bizarres parfois quand on se penche sur l'irréel ! Un étonant groupe à vrai dire , qui , si osant , emprunte aux rythmes de blues , du progressif à titre d'illustration le style des Pink Floyd qui  découle des pensées extrêmement ébranlantes rendant le rock comme étant une couleur musicale dure à immiter , voire impossible à contourner.

    Youssef ChouhamCool





Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter