retour à la liste des Live reports

07.02.2010 - Hypocrisy + Survivors Zero + FMR @ Ninkasi Kao

Hypocrisy + Survivors Zero + FMR @ Ninkasi Kao


 
C'est dans un froid relativement coriace que j'arrive devant la salle du Ninkasi Kao en ce dimanche soir afin d'assister à l'étape Lyonnaise de la tournée européenne d'Hypocrisy. Et si l'affiche de départ était alléchante, je fus quelque peu déçu quand j'appris il y a quelques semaines que Hatesphere ne pourrait pas participer à cette tournée, c'est dommage, ça m'aurait fait plaisir de les revoir. La grande interrogation était donc de savoir ce que donnait le nouveau venu sur l'affiche, FMR, qui m'est totalement inconnu ( et je ne pense pas être le seul à ne pas les connaître ).

Et c'est une heure après l'ouverture des portes, soit a 20h pétantes, que ces derniers entrent en scène devant une salle correctement remplie.
Le groupe officie dans un death metal assez efficace mais qui peine à réveiller le public et voyant cela, le chanteur/guitariste essaye de jouer sur l'orgueuil de l'audience pour que ces derniers se fassent entendre et il faut croire que ça marche. Ironiquement, c'est le groupe qui communiquera le plus de la soirée malgré la petite demi-heure qui leur est accordée. Et, si ce n'est pas une grosse claque, c'est quand même une demi-heure sympathique et un set assez carré qu'ils nous auront présenté et ils n'oublieront pas de remercier tous les techniciens et le staff qui opère en coulisse et qui, je cite, "permettent de mieux entendre les erreurs" que le groupe fait, sur ce, le groupe quitte la scène laissant place "à de vrais professionnels" comme ils disent, un peu d'auto-dérision et d'auto-critique ne fait jamais de mal il faut croire.

A peine quinze petites minutes plus tard, le second groupe fait son entrée sur scène, les finlandais de Survivors Zero, et force est de constater que le public s'est considérablement réchauffé à tel point qu'un pogo quasi-permanant se formera au centre de la salle dès le premier morceau. Le groupe déroule son death metal incisif pour notre plus grand plaisir, et pour le leur également il faut croire, les quelques mots et le sourire des membres du groupe veulent tout dire, même si le guitariste aura un tout petit problème de prononciation à un moment qui ne manquera pas de faire rire toute la salle, musiciens compris. C'est carré, ça envoie, que demander de plus ? Ah si, peut-être que le guitariste soliste se tourne face au public lorsqu'il exécute ses solos de guitare plutôt que de se tourner vers le mur ou seulement une poignée de personnes aux premiers rangs peuvent bénéficier de sa technique. C'est vraiment le seul point négatif que j'ai trouvé à leur prestation de quarante-cinq minutes. Cela veut tout dire !

21h45, les Hypocrisy font leur entrée sur scène, prêts à défendre leur nouvel opus, A Taste Of Extreme Divinity. Et c'est sur les premiers titres de ce dernier, The Valley Of The Damned et Hang Him High, que commence le show. Petit point négatif très vite remarqué, si le son des deux groupes précédents était relativement bon, le son pour Hypocrisy se révèle être un peu criard par moments, surtout au début du show. Et tout cas il faut bien reconnaître que ces nouveaux morceaux passent très bien en live, Peter Tägtgren est en forme, très peu communicatif, mais en forme. C'est d'ailleurs le gros point noir du groupe ce soir, les titres s'enchainent presque sans qu'un mot ne soit adressé au public, à part pour annoncer le morceau suivant, à deux exceptions notables, pour annoncer qu'il est temps de ralentir un peu le tempo, c'est à dire temps de jouer Eraser, et pour Weed Out The Week, le dernier extrait de A Taste Of Extreme Divinity qui sera joué ce soir. Le public est ultra-chaud et réagit au quart de tour aux gestes de Tägtgren et a bien raison de se donner à fond, le show sera court ! En effet, seulement 1h10 après leur entrée sur scène, le groupe achève son ultime morceau, Fire In The Sky. Heureusement après à peine 2 minutes, les musiciens font leur retour pour interpréter trois derniers morceaux, Roswell 666, Warpath et Final Chapter. Mais, et ça ne regarde que moi, moins de 1h30 de show je trouve ça un peu juste, surtout quand ça envoie autant.

Setlist de Hypocrisy :

Valley Of The Damned
Hang Him High
Fractured Millennium
Adjusting The Sun
Eraser
Medley (Pleasure Of Molestation/Osculum Obscenum/Penetralia)
Medley (Apocalypse/The Fourth Dimension)
Killing Art
A Coming Race
Let The Knife Do The Talking
Weed Out The Weak
Fire In The Sky

Rappel :
Roswell 47
Warpath
The Final Chapter 

Adresse


0 - lyon

Message #1715 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Jojolviking





Ecrit le 09.02.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter