retour à la liste des chroniques

Coronatus - Fabula Magna

Coronatus - Fabula Magna


 

Style : Symphonic Metal

 

Tracklist :

1. Preface

2. Geisterkirche

3. Tantalos

4. Wolftanz

5. Der Fluch

6. Flying By (Alone)

7. Kristallklares Wasser

8. How Far Would You Go

9. Der letze Tanz

10. Est Carmen

11. Blind

12. Josy

 

Chronique :

Coronatus, groupe allemand de métal symphonique double-female fronted, est fondé en 1999, mais le line-up n’est complété qu’en 2006. Fabula Magna est leur 3e album depuis lors…

L’album commence en douceur avec un morceau d’introduction mélodique, vraiment très beau et agréable, auquel se greffent un texte et un chœur vocal, comme pour une introduction à un monde merveilleux, fantastique et magique. La magie prend d’ailleurs un peu plus lors du second morceau, Geisterkirche, avec l’alternance des deux voix féminines, l’une claire, profonde et puissante, l’autre soprano et lyrique, le tout sur une mélodie délivrée par des musiciens qui font preuve d’une belle technicité et qui explorent toutes les possibilités de leurs instruments, notamment avec des passages de blast (Wolfstanz).

Cependant, le reste des morceaux est lisse et quelque peu prévisible malgré la technicité, mais les mélodies sont dans l’ensemble vraiment très agréables avec des touches de cordes, et de claviers distillées ça et là à des moments tout à fait opportuns… Cependant, on est assez vite saturé par la voix soprano de Carmen, notamment lors des vocalises (à la fin de Geisterkirche notamment), et on lui préfère la voix claire, plus profonde et plus originale de Lisa, qui pourrait être davantage mise en avant.

Gros coup de cœur pour Blind, tout en émotion…

Pour conclure, je dirais que malgré l’hyper productivité du groupe (Fabula Magna est leur troisième album en trois ans), le groupe nous livre ici un album de qualité qui me laisse penser que s’il travaillait un peu plus ses sorties et les espaçait, il serait en capacité d’atteindre des sommets en sympho dans la lignée d’Epica et autre After Forever. En effet, Fabula Magna recèle de possibilités étouffées et le groupe gagnerait selon moi à travailler finesse et émotion dans le chant, à l’image de leur morceau Blind

Bref, même s'il ne révolutionne pas le genre, cet album est à découvrir, ne serait-ce que pour vous en faire votre propre avis, vous, amateurs de sympho, pourriez bien être séduits... Personnellement, je le suis et j’attends de les voir sur scène.

 

Liens :

Site officiel

Myspace

Label 

 


Allemagne

Message #1782 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Elane





Ecrit le 24.02.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter