retour la liste des Live reports
  retour la liste des Live reports (Ile-de-France)

15.02.2010 - Lamb of God - Job For a Cowboy - August Burn Red - guest au Bataclan (Paris-75)

Lamb of God - Job For a Cowboy - August Burn Red - guest au Bataclan (Paris-75)



 

Report :

Cela faisait un petit moment que j'attendais cette date, Lamb of God en concert ça ne se rate pas. Les voici au Bataclan, de retour un an après avoir mis le feu au Trabendo.

Ils sont accompagnés de trois autres groupes, Between The Buried and Me, August Burn Red et Job For a Cowboy, qui font partie de la nouvelle vague de métal américain, et dont je ne suis pas franchement fan. Depuis ces dernières années énormément de groupes similaires ont émergé et étaient de toutes les premières parties de gros groupes un peu partout. Ils se ressemblent tous beaucoup : un mélange de metalcore avec du progressif, un peu de thrash et de death par là. Chez certains groupes ça peut  être pas mal, mais chez beaucoup on sent le copier/coller, et on a l'impression de voir des clones. C'est peut-être mon côté old-school qui parle mais c'est le sentiment qui m’a toujours accompagné et ennuyé en début de concert.

Malheureusement j'en fais encore cette fois-ci le constat. Le Bataclan est blindé de fans venus spécialement pour ces groupes, à croire que si on avait mis les Lamb of God en première partie, ça n'aurait pas gêné le public. Fini le temps où l’on voyait des thrasheurs déambuler dans ce genre de concert, maintenant le public ressemble plus à des bobos en visite chez un ami. Malheureusement pour eux, les montres de l'organisation étant toutes en avance, le show a commencé non pas à 19h comme c’était prévu mais à 18h30. Autant dire que quand Between The Buried and Me a débarqué, on devait entendre l'écho de leurs pas dans la salle.... Le public n’était pas nombreux au départ et même moi je manquais à l'appel, une belle boulette de l'organisation. Mais ce n’est pas grave, les places sont déjà achetées, que le public soit là c'est secondaire.

Between The Buried and Me a pu quand même jouer devant une salle qui se remplissait petit à petit, mais je n'ai pu assister qu’à leur dernier morceau. Je suis donc dans l’incapacité de vous parler de leur prestation, mais le son du dernier titre était vraiment de mauvaise qualité, c’est habituel pour une première partie.

August Burn Red prend à son tour la scène et envoie de gros décibels dans les façades dès le premier titre. C’est l’un des groupes les plus attendus de la soirée et beaucoup de monde s’est déplacé spécialement pour eux. Les membres du combo sont très jeunes, j’ai l’impression qu’ils sortent tout juste du lycée. En tout cas ils ont de l’énergie et ils le montrent, surtout pour les musiciens qui n’arrêtent pas de courir de gauche à droite de la scène pour échanger leur place. A la longue je trouve ça un peu rébarbatif. Pour ce qui est de la musique, il y a débat sur leur son dans l’équipe du zine. Pour ma part je dirais un mélange de Metalcore et de Progressif, même si ce n’est pas flagrant.

On finit le bal avec Job For a Cowboy, un groupe qui relève un peu le niveau mais qui n'apportera pas un grand changement par rapport au début de soirée.

Arrive enfin, pour ma plus grande joie et celle du public, le groupe Lamb Of God. Il débarque avec l’intro de son nouvel album, Wrath, album qui ne fait pas défaut à ses prédécesseurs, en puissance, technique et qualité. Le groupe aura l'occasion de nous le montrer en jouant les trois premiers titres The Passing, In Your Words, Set To fail. Niveau jeux de scène, ça reste assez basique, assez Rock n' roll, un style tout à fait différent des groupes de première partie. Les LOG misent plus sur la qualité des morceaux que sur leur apparence sur scène. Mais d'un côté, quand on a un tel charisme sur scène, à quoi ça sert ? Barbe, cheveux gras et jean troué moi ça me plait ! Niveau musique, Randy Blythe headbangue comme un taré, gueulant à pleins poumons les paroles de ses chansons. Mark Morton et Will Adler nous sortent des riffs très structurés et travaillés avec des solos délirants. John Campbell arrive bien à s'imposer et à sortir un gros son gras et saturé même si sa basse est camouflée la plupart du temps dans les riffs de guitare. Derrière ses fûts, Chris Adler martèle ses grosses caisses et ses cymbales, un batteur de grand talent qui donne la cadence à tout le groupe.

Les LOG ont réussi petit à petit à monter les échelons, dignes successeurs du groupe Pantera, c'est pour moi l'un des derniers groupes vraiment original de la nouvelle vague de groupes américains. Même s’ils existent depuis le début des années 90, il leur a fallu un bon moment pour se faire connaître. Du côté du concert, une ambiance de folie s'est emparée de la fosse, ça headbangue devant, se bouscule derrière, de quoi se réchauffer.
Après nous être faits gentiment jeter de la salle mes camarades photographes et moi par les vigiles,  j'ai réussi à revenir pour assister au reste de la soirée. Le groupe joue beaucoup de titres cultes, Now You've Got Something To Die For, Ruin, Laid to Rest, Redneck, tout en prenant le temps de parler au public. On aura aussi le droit à Grâce, avec ce coup-ci une version modifiée de l'intro acoustique, encore faite cette fois-ci avec un son aigu et saturé, un peu dommage à  mon goût. Ils termineront le show avec le titre Black Label de l'album American Gospel, un classique.

Setlist :
The Passing
In Your Words
Set to Fail
Walk With Me In Hell
Now You've Got Something To Die For
Ruin
Hourglass
Dead Seeds
Omerta
Grace
Broken Hands
Laid to Rest
Contractor
Reclamation
Redneck
Black Label

 


Anecdotes de bistro :
Le plus drôle avec les LOG quand ils sont sur Paris, c'est qu'ils aiment se faire remarquer. On peut les croiser facilement, c'est un groupe proche de ses fans. Et justement, le groupe de dérogeant pas à la règle et adorant l'alcool, il peut arriver qu'on croise l’un des membres dans un bar après un concert sur Paris. L'année dernière j'ai pu croiser Chris Adler après leur show au Trabendo. Cette fois-ci c’était le tour de John Campbell ! Après nous être installés dans un bar près d'une fenêtre avec vue sur la rue, nous avons vu un groupe de personnes marcher et, d'un coup, le panneau d'affichage des prix se faire shooter au passage par quelqu'un, et c’était John qui, après l'avoir ramassé, nous fait un énorme sourire. C'est bizarre les hasards de la vie, peut-être que la prochaine fois on en recroisera un autre, mais sur le coup ce fût assez drôle à voir.

 

LAMB OF GOD

Photos : Crixos

 

Liens :

Myspace Between The Buried and Me

______

Myspace August Burn Red

______

Myspace Job For a Cowboy

______

Myspace Lamb of God

Chronique Wrath

Label


Adresse

50 boulevard Voltaire
75011 - Paris
rgion : Ile-de-France

Message #1790 sur Inw[B]zine
Auteur :
Metalloufu




Ecrit le 04.04.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter