retour à la liste des Fiches de groupes

AC/DC Part 5

AC/DC Part 5


 

 

 Janvier 1990 – Sur le fil du rasoir…
 
C’est un Malcolm Young complètement retapé avec une forme excellente qui rejoint le lieu de résidence de son frère Angus en Hollande pour à la fois savourer des vacances familiales et surtout, pour parler déjà «compositions». Quelque temps plus tard, nos deux frères se donnent rendez-vous dans le sous-sol du lieu d’habitation de Malcolm à Londres, celui ci est équipé d’un home studio, juste de quoi faire des bandes démos.

Brian Johnson n’étant pas encore sorti de son histoire de divorce difficile, il ne peut sortir du territoire américain et donc ne peut pas participer à l’écriture des morceaux qui se profilent déjà. Cela ne va pas effrayer le moins du monde nos deux compères qui se mettent au travail.

 

Avril 1990 – On rebranche les lignes…

 

C’est en avril 1990 que la troupe se retrouve enfin dans une grange dans les environs de Brighton en Angleterre et sous les conseils de leur représentant de Part Rock Management qui se nomme ??? Stewart Young - NON ! Rien à voir avec de quelconques liens familiaux (rires) – les 4 «électriques» vont prendre à l’essai un nouveau batteur, un certain... Mr Chris Slade.

 

Chris Slave & Angus Young

 

Chris Slade a des allures de colosse, il fait même penser à Mr Propre, ça tombe bien car il y a du mauvais sort à dégager dans l’air !  Chris Slade possède une arme imparrable et redoutable… Sa puissance de frappe à la batterie. Coté entente, c'est la fusion immédiate.

Côté production pour l’album à venir, Bruce Fairbain est retenu, d’ailleurs Chris Slade le connaît très bien car Bruce a produit le dernier album - énorme carton – d’Aerosmisth l’année passée. Et Chris Slade justement avait tenté de reformer un groupe avec un ex membre de ce même groupe, Rick Dufay. Bruce Fairbain est accompagné de Mike Fraser comme ingénieur du son.

Début de l’été, tout ce petit monde s’enferme au studio Windmill Lane à Dublin en Irlande et six semaine plus tard, l’album est en boite, mixage compris.

 

24  septembre 1990 - The Razors Edge

L'album The Razors Edge sera annonciateur d'une envolée de concerts "Live" gigantesques !!!
 
 
À la sortie de l’album, les avis divergent coté préférence des titres car Thunderstruck accompagné d’un clip proprement dit «sauvage» est propulsé dans les charts en Angleterre à la 13ème place, alors qu’aux U.S.A on préfère de loin  Money Talks qui se classe N° 23.
L’album quant à lui se classera N°2 aux U.S.A et N°4 en Grande Bretagne.

C’est un nouveau record pour AC/DC, mais faut-il le répéter que nos «électriques» sont avant tout un groupe de «live» ? Et c’est là que tout va se jouer… De la grosse scène, ils passeront ensuite à des scènes gigantesques et cela en quelques mois seulement.
 
 
 
Cliff Williams déclare forfait pour la tournée américaine ???
 
 

Dans l’euphorie générale, entre le succès de l’album et la tournée qui provoque des raz de marées aux billetteries, peu de personnes remarquent l’absence inexpliquée du bassiste Cliff Williams pour la tournée américaine de novembre 1990 à février 1991.

Pas de chance pour connaître le "pourquoi" de cette absence, car Cliff Williams est le membre le plus discret du groupe, on ne sait même pas s'il est marié et s'il a des enfants, et Cliff ne court pas derrière la presse pour en parler. Mais rassurons-nous, Cliff reviendra sur la tournée européenne comme si rien ne s'était passé. Celui qui a assuré l’intérim se nommait Paul Gregg, cette info est sure.

 
Drame effroyable à Salt Lake City sur la tournée américaine d’AC/DC !!!

Le 18 janvier 1991 au "Salt Palace", un mouvement de foule incontrôlé pendant le set d’AC/DC fait 3 victimes. Deux garçons de 14 ans et une jeune fille de 19 ans sont morts par piétinement pendant le show. Les médias se déchaînent alors, accusant le groupe d’avoir continué à jouer sans se soucier de ce qu’il se passait. Le groupe contre-attaque dans une colère noire en déclarant l’inverse, le groupe ayant coopéré et s'étant soumis aux conseils du chef des pompiers, services d’ordre et de secours pour arrêter le show et l’annuler quelques minutes plus tard devant la réalité des faits.

Ce drame va mettre en avant la folie des fans du moment qui répondent ainsi à un succès démesuré d’AC/DC. En Europe, le 28 mars 1991 à Paris, dans un Bercy archi bondé et survolté, la foule verra pour la première fois des barrières anti-émeute séparant la fosse en deux… Ce fut le prix pour rassurer les plus critiques, les plus anxieux et cela à tous les niveaux…
 
 
1991 - "Live" To Donington
 
 
AC/DC "LIVE" enregistré à Donington lors des Monsters Of Rock 1991, un album et vidéo encore et toujours incontournables !!!
 
 
 
Têtes d’affiche pour la troisième fois des Monsters Of Rock en 1991 !!!!
 

AC/DC repart sur les routes mais cette fois ci c’est avec le Festival des Monsters Of Rock.
Ce festival qui commence à Donington donnera l’occasion au groupe d’y enregistrer un «LIVE». Nos électriques vont revenir en France, à Vincennes le 21 septembre 1991, une date qui coïncide avec le nombre de canons de sécession présents pour le show… 21…


 
1 million de spectateurs à Moscou !!!
 
 
 
C’est de justesse que ce Monsters Of Rock débarque pour la première fois dans un pays de l’Est, dans les environs de Moscou.

Quelques semaines auparavant, la capitale avait subi une tentative violente de putsch militaire contre le dirigeant de l'union Soviétique Mikhaïl Gorbatchev - celui là même qui avait fait tomber le mur de Berlin le 09 novembre 1989. C’est dans le sang que ce putsch dirigé par d’anciens communistes purs et durs s’arrêta, le peuple - soutenu par le président de la Russie Boris Eltsine - avait lui même défendu le palais présidentiel dans des barricades de fortune.

Avant le concert, un guide orchestra une visite de celles ci en compagnie du groupe, leur expliquant ainsi ce qui s'était passé et du sacrifice donné, mais surtout de l’incroyable révolution que provoquait le président Gorbatchev, bien décidé à réformer le pays pour le rendre plus libéral... Plus libre encore.

AC/DC fut touché par cette visite et avant même de mettre son habit de scène, nos "survoltés" décident ce soir là de mettre tout le paquet, autant scéniquement que visuellement, pour saluer les Kids et honorer la mémoire des défenseurs de la liberté.
 
Mais sur scène et avant eux il faut souligner qu'il y avait aussi Metallica, Pantera, Black Crowes et bien d'autres qui ont été plus que déterminés à marquer la première entrée d'un festival des Monsters Of Rock dans un pays de l'est, la Russie.
 
 
 
 
 
Ce fut le show le plus explosif d'AC/DC, le fait d’arme le plus marquant de l’histoire des Monster Of Rock, AC/DC ce soir là a été bien au delà de ce qu’il était -  tellement le groupe s’était déchaîné sur scène.

Dans la fosse et l’immense plaine devant la scène gigantesque… plus d’1 million de spectateurs russes en folie !
 
 
 
1993 – Un futur gouverneur de Californie en "School Boy"
 
 
 
 
Le 18 juin au USA - puis le 11 août 1993 en France - sort dans les salles un film dont la BO a été faite par pas moins de 13 groupes de Hard Rock dont AC/DC - qui assurera la promo du film - avec un titre et clip vidéo Big Gun. Si vous vous souvenez de l'anecdote de "Maximum Overdrive", pour "Last Action Hero" ça sera pareil ! Le clip et la musique font un carton alors que pour le film, c'est... un Flop!
 
Retenons par contre une anecdote incroyable car à ce moment là, l'acteur principal du film - qui n'est autre qu'Arnold Schwarzenegger - est LA "STAR" mondiale du moment et pour le tournage du clip, AC/DC se demande alors s'il ne serait pas possible d'y faire participer l'intéressé... La production et managers vouent déjà la proposition à l'échec mais lors du tournage du clip, nos "électriques" invitent l'acteur sur le plateau et là.... c'est magique !!! Arnold tombe sous le charme et se laisse aller au jeu...
 
Le clip est superbe et de plus, il vaut un sacré pesant d'or aujourd'hui car cette petite facétie a l'air d'avoir réussi à Schwarzy car ,des années plus tard ,il deviendra le gouverneur de la Californie le 17 novembre 2003, il sera réélu en 2006 et est encore dans ses fonctions aujourd'hui...
 
 
 
Fin de l’année 1994, Phil Rudd est de retour !!!
 

 Phil Rudd revient !!! Avec lui ce bon vieux Rythme qui signe la véritable identité des débuts d'AC/DC
 
 
Cette année fut particulièrement difficile pour le groupe qui, dans un premier temps, a déjà préparé le futur album entre New York et Los Angeles avec comme producteur Rick Rubin... mais nos «électriques» n’étant pas vraiment satisfaits du résultat ont tout repris à zéro dans un autre studio de New York, en se produisant eux mêmes. Mais à la fin de 1994, alors qu'Angus et Malcolm sont à Londres pour enregistrer les pré-maquettes du futur ouvrage, Phil Rudd les y rejoignit. Durant la tournée en Nouvelle Zélande, Phil avait revu les membres en déclarant : « Hé ? Si l’occasion se présente, laissez-moi venir et re-jouer avec vous.»
Ben ce jour là à Londres, Malcolm lui répondra : « Il y a une batterie, Vas y, tape ! »

Chris Slade sera remercié sur le champ, en tout bien tout honneur car personne ne pourra contester son passage chez nos «survoltés».

C’est donc le retour de Phil Rudd, un Phil complètement retapé et remis sur les rails qui reprend sa place, du coup tout le travail est remis à zéro, AC/DC réengage Rick Rubin et cette année 1994 se finira par de simples rééditions remastérisées, pour lesquelles le public divergera entre "soit une fin de carrière qui s’annonce, soit un gros coup qui se préparerait".
 
 
 
Le 22 septembre 1995, l’album Ballbreaker sort et le public n’est pas au bout de ses surprises.

 
La pochette interne a été dessinée par des dessinateurs du célèbre «Marvel Comics» qui vont en plus faire paraître une BD sur le groupe et déjà là, ca va marcher du tonnerre !!! Mais pour la tournée qui se profile, l’intro du concert sera lancée par deux personnages de dessins animés, Beavis and Butt Head.

L’album sera un carton et les billetteries explosent pour les concerts. L’occasion est encore trop belle et un Live sera tourné en Europe, à Madrid exactement, c’est la vidéo incontournable No Bull.
 
 
 

 
 
 
 

 


Australie

Message #1795 sur Inwë[B]zine
Auteur :
JLzeMAN




Ecrit le 15.03.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter