retour à la liste des Interviews

Lethian Dreams - Carline et Matthieu

Lethian Dreams - Carline et Matthieu


 

Le talent de Lethian Dreams est aujourd'hui bien reconnu, que ce soit après la sortie de Requiem for My Soul, Eternal Rest for My Heart (2006) mais aussi, et surtout, après la sortie de leur excellent dernier album Bleak Silver Streams (2009). Cependant, nous n'aurons pas la chance de voir Lethian Dreams sur scène. Dark Pimousse est sur le coup et va essayer d'en savoir un peu plus !!


Bonjour Carline, bonjour Matthieu! Je vous remercie de prendre le temps de répondre à mes quelques questions. Serait-il possible pour vous de nous présenter Lethian Dreams en quelques mots ?

Matthieu : Je décrirais Lethian Dreams comme un groupe d'Ethereal Doom Metal, notre musique allie en effet la lenteur, la tristesse et la lourdeur du Doom Metal, avec le côté planant de l'Ethereal. Le groupe a été fondé en 2002 par Carline Van Roos et moi. Après deux démos en 2003 et 2004 et une brève période où nous avons réuni un line-up en région parisienne et pu donner quelques concerts, nous avons migré vers le nord de la France où nous avons décidé de continuer le groupe tous les deux, comme à l'origine. Nous sommes alors entrés en contact avec Carlos D'Agua, du groupe Before The Rain, qui montrait un feeling identique au nôtre et dont la voix collait complètement à notre musique. Ainsi en 2007, après une version promotionnelle de l'album, nous nous sommes finalement lancés dans l'enregistrement de Bleak Silver Streams, notre premier album qui réuni quelques morceaux des démos ainsi que de nouvelles compos et qui retrace donc les sept ans d'existence du groupe.

Lethian Dreams existe maintenant depuis sept ans, quel est votre regard sur le parcours effectué ?

M : Sept ans, c'est long pour sortir un premier album, je crois que beaucoup de circonstances ont freiné l'avancée du groupe, mais je ne regrette pas du tout ces obstacles car c'est ce qui forge l'histoire du groupe et son évolution. Après sept ans d'existence je suis d'autant plus heureux d'avoir pu sortir cet album dont nous sommes pleinement satisfaits. Cela aura pris du temps, mais c'est ce qui rend cet album encore meilleur car c'est justement l'accomplissement d'un travail qui aura duré sept années.


J'ai ressenti après l'écoute de Bleak Silver Streams une grande maturité dans la musique, le projet est très abouti je trouve. Qu'est-ce qui vous a inspiré que ce soit pour la musique comme pour les paroles ?


Carline : C'est une question plutôt difficile, les morceaux ayant été composés sur sept années comme l'exprime Matthieu ci-dessus.  Ils relatent des sentiments et l'état d'esprit lors de ces différentes périodes. Les paroles de Lethian Dreams ont toujours été très personnelles, presque autobiographiques. On n'a jamais voulu s'inspirer de tel ou tel groupe ni d'un style en particulier, on a toujours préféré se laisser guider par le feeling que procure ce type de musique.


La maturité peut aussi se lire sur la pochette de l'album, pouvez-vous nous donner un peu plus de détails sur ce magnifique travail ?

M : La pochette est l'œuvre de Robert Hoyem, le designer, je dirais même artiste qui avait également travaillé sur l'album de Remembrance, Silencing The Moments. Il a un réel talent pour imaginer des visuels qui représentent au mieux la musique des groupes. Ainsi la pochette de notre album représente un homme seul, attendant au pied d'un arbre par un temps pluvieux d'une fin d'automne, on retrouve la solitude, la mélancolie de l'automne et de la nature qui se fane avant l'hiver, deux des caractéristiques principales de notre musique.


Le son de Lethian Dreams est très pur, très naturel (notamment pour la voix de Carline que je trouve très naturelle). Est-ce une volonté du groupe de ne pas trop retoucher la musique ou juste une mauvaise impression de Pimousse ?

M : Non non, Dark Pimousse a vu juste, je te rassure. Nous utilisons un minimum d'effets lorsque nous enregistrons, juste ce qu'il faut pour rendre l'instrument agréable à écouter. Cela ne collerait pas à notre musique d'utiliser des sons sophistiqués, on perdrait le côté planant.


Quelles ont été les retombées de ce dernier album ? Est-ce que les portes s'ouvrent plus facilement pour Lethian Dreams ?


M : Jusqu'à maintenant nous n'avons eu que de très bons retours sur l'album, je pense que pour les personnes qui nous suivent depuis quelques années cet album était très attendu. Notre patience a été récompensée car nous avons finalement une production à la hauteur, qui permet réellement d'apprécier les compositions. Je ne suis pas sûr que cet album ait permis ou permettra d'ouvrir des portes à Lethian Dreams, tout d'abord parce que le groupe a déjà un parcours derrière lui. Contrairement à beaucoup de groupes, les gens ne découvrent pas Lethian Dreams parce qu'ils écoutent l'album, mais découvrent l'album parce qu'ils connaissaient Lethian Dreams et également parce que Remembrance nous avait déjà ouvert pas mal de portes. Nous avons par exemple régulièrement des propositions de concerts avec Remembrance et de la même manière des propositions de concerts avec Lethian Dreams. Malheureusement nous devons pour le moment les décliner puisque Lethian Dreams n'a que trois membres, dont Carlos qui est au Portugal, ce qui ne facilite pas les choses !


Comment s'effectue une séance d'écriture chez Lethian Dreams ? Est-ce un travail de groupe ou l'œuvre d'une seule et unique personne ?

M : C'est Carline et moi qui nous occupons des compositions, nous travaillons d'abord les morceaux tous les deux à la guitare jusqu'à obtenir la structure du morceau ainsi que les principales mélodies. Ensuite Carline écrit les paroles et se charge de l'orchestration du morceau (clavier / basse / batterie). L'exception sur l'album est le morceau Under Her Wings, composé en 2003. Sur celui-ci nous avons posé la structure de base du morceau au piano et à la guitare, à mon avis cela s'entend assez facilement puisque le piano et la guitare lead y jouent un rôle fondamental.


Comme je l'ai souligné auparavant, nous n'aurons pas la chance de vous voir sur scène. Est-ce une volonté de faire de Lethian Dreams un groupe "studio" ou un malheureux concours de circonstances ?

M : Je dirais qu'il s'agit plutôt d'un concours de circonstances, bien qu'il s'agisse aussi en partie d'une décision du groupe. Nous serions heureux de pouvoir présenter nos morceaux sur scène, nous l'avons d'ailleurs déjà fait dans le passé, mais la difficulté à l'heure actuelle réside dans le line up. Lethian Dreams est un groupe composé de trois membres, pour permettre un bon rendu de nos morceaux en live il nous faudrait donc trouver trois membres sessions pour assurer les fonctions de bassiste, claviériste et batteur en live. Ce stade est déjà un premier obstacle car il faut trouver des membres disponibles et motivés. Ensuite, le deuxième problème vient de notre propre disponibilité, nous prévoyons déjà des concerts avec Remembrance et il nous serait impossible à l'heure actuelle de gérer la composition dans Remembrance, Lethian Dreams, Aythis pour Carline et les répètes dans Remembrance et Lethian Dreams. Les circonstances ont donc fait qu'il est quasi ingérable de se lancer dans des lives avec Lethian Dreams, d'où la décision du groupe de ne pas s'y engager pour le moment.


Vous faites tous les deux partie d'autres projets, notamment Remembrance. Que vous apporte Lethian Dreams par rapport aux autres groupes ?

M : La musique de Lethian Dreams est plutôt apaisante, on y retrouve de la beauté, de la mélancolie, alors que celle de Remembrance est beaucoup plus désespérée. En quelques lignes, la musique de Lethian Dreams me permet d'exprimer le sentiment de tristesse d'une manière plaisante, dans laquelle on aime se complaire, alors que Remembrance pousse ce sentiment jusqu'à la rage et le désespoir. Il nous est parfois difficile de bien séparer les deux lorsque nous composons. Ainsi nous utilisons parfois des riffs assez planants dans Remembrance alors qu'ils auraient pu coller à la musique de Lethian Dreams, cela permet d'aérer un peu les morceaux. Au final c'est le morceau dans sa globalité qui donne l'ambiance principale qui est différente dans les deux groupes.


Quels sont vos goûts musicaux ? Est-ce que cela vous influence dans l'écriture de vos albums ?

M : Je dirais que ce qui m'influence dans l'écriture de nos albums vient principalement de mon état d'esprit, de ce que je ressens, c'est en fait également ce qui influence mes goûts musicaux. Pour te donner un exemple, à l'heure actuelle je n'écoute presque plus que du métal influencé par la nature, comme Agalloch, Woods of Ypres, Empyrium, etc simplement parce que la nature est le seul endroit où je me sente à l'aise, je hais les villes et les lieux publics. Ce sentiment n'a fait que s'accentuer au fil du temps et se retrouve donc dans la musique que j'écoute et également dans la musique que je crée. Carline étant sur la même longueur d'onde, il y a de légères parties folks sur le prochain album de Remembrance.


On dit du Funeral Doom que c'est une musique extrême. Quel est votre avis à ce sujet ? Pensez-vous que votre musique soit extrême ?

M : Pour ma part, notre musique ne me parait pas vraiment extrême. Comparée à celle d'autres groupes qui jouent un style similaire, notre musique est très mélodique et de ce fait plutôt accessible. En revanche, je comprends tout à fait que l'on catégorise d' "extrême" le doom metal, le funeral doom ainsi que notre musique. Les tempos sont extrêmement lents, les morceaux sont longs, ce n'est pas forcement du goût de tout le monde.


Après la sortie de Bleak Silver Streams, quelle est votre actualité que ce soit avec Lethian Dreams ou vos autres projets ? Donnez nous envie !!

M : Pour le moment nous nous concentrons sur Remembrance, nous avons fini notre troisième album qui devrait sortir dans le courant du premier trimestre 2010. Comme je le disais plus haut, l'album comporte quelques parties acoustiques qui donnent une touche folk ajoutée au désespoir et à la lourdeur qui caractérisent habituellement notre musique. Tu ajoutes à cela le jeu puissant de batterie Norman Müller, le troisième membre du groupe qui nous a rejoint cette année, une production plus lourde que celle de l'album précédent, et tu as une petite idée du troisième album, qui je l'espère te donne envie d'après les quelques mots que j'ai pu en dire. En tout cas, je suis pour ma part très impatient qu'il sorte !

C : De mon côté je travaille doucement sur le troisième album d'Aythis. Le processus est assez long, surtout en ce moment avec les actualités de nos autres groupes. Je ne me presse pas, je préfère prendre tout le temps nécessaire pour sortir un album qui me satisfasse entièrement. On projette également de se remettre à composer pour Lethian Dreams, nous souhaitons faire évoluer le groupe dans un style peut-être encore plus éthéreal, qu'il soit vraiment différent de Remembrance. A nouveau ce sont des choses qui demandent du temps, de la disponibilité et un peu de recul par rapport à notre album actuel donc nous ne nous pressons pas.


Petite question pour Carline : peu de groupes de Doom utilisent une voix féminine (synonyme de musique plus gothique), comment as-tu réussi à t'imposer dans tes différents projets ? Était-ce un désir des groupes d'avoir une voix féminine ?

C : Chanter n'est pas ma vocation première, mais mettre du chant féminin sur Lethian Dreams nous est venu naturellement. Nous avons remarqué que ça accentuait le côté planant du groupe, ce qui donnait une particularité. Je n'aurais pas pu, ni voulu, mettre un chant classique ni un chant trop poussé. J'aime que la voix féminine soit plus un instrument, un élément planant que du chant pur.
C'est dans la même optique que nous avons ajouté du chant féminin dans Remembrance. D'ailleurs, dans Remembrance je fais principalement des chœurs ou du chant harmonisé très en arrière qui rappelle peut-être des lamentations. C'est un peu différent pour mon autre projet Aythis où je suis la seule personne au chant. Ça me permet de me lâcher un peu quant à la composition des lignes de chant qui sont par conséquence davantage mises en avant que dans mes autres groupes.


Je vous remercie pour le temps que vous m'avez consacré. Je vous laisse le mot de la fin et à très bientôt je l'espère.

Nous tenons à te remercier ainsi qu’Inwë pour cette interview et pour le soutien que vous apportez à Lethian Dreams depuis déjà quelque temps!

 


France

Message #1821 sur Inwë[B]zine
Auteur :
dark.pimousse




Ecrit le 03.03.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter