retour à la liste des chroniques

Die On Monday - Black Cat

Die On Monday - Black Cat


Style : Hard rock, Stoner

 

Titres de l’album :

01. Black Cat - 03:54
02. Femme Fatale -
03:20
03. The Call Of Lust -
03:18
04. What You Want -
02:39
05. A Man Like The Others -
04:00
06. This Voice -
04:33
07. Never Getting Old -
04:09
08. I Don't Belong -
03:33
09. Do Sins -
02:53
10. These Hands - 07:07

 

Chronique :

Quand on est chroniqueur d’album, c’est comme quand on se marie, c’est toujours pour le meilleur et pour le pire ! Et là, je suis heureux comme au début du mariage ! Mais je deviens déjà hors sujet surtout que je ne suis pas marié !

Tout ça pour dire que ce genre de découverte, j’en redemande. Black Cat est une bombe qui fait office de premier album à Die On Monday. Certes, c’est leur premier album mais ces gars-là, on l’entend dès les premières notes de Black Cat, première plage éponyme de l’album, ne sont pas sans expérience !

En effet, Benjamin Rubin (ex-guitariste du groupe Aqme) fonde Die On Monday en 2007 avec Guillaume Brouzes (ex-batteur de Comity), Toni Rizzotti (chanteur du groupe Enhancer) et Vincent Mercier (bassiste de Vegastar).

J’aurai tendance à faire ma mauvaise langue et à dire qu’ils font enfin de la bonne musique, mais bon, chacun ses goûts. Bref, vous aurez compris où je voulais en venir, ces gars-là ont de la bouteille !

Pour revenir exclusivement à Die On Monday et à leur premier bébé, ce premier volet est très prometteur. Quand on écoute Black Cat pour la première fois, on se dit que ces mecs ont dû se faire plaisir et c’est visiblement ce qu’ils ont fait.

Femme Fatale, dont seul le refrain est en français (ouf ! Oui, je ne suis pas très friand de rock en français) est un morceau taillé pour être un tube. Tout y est : une bonne rythmique, de bons accords, de bonnes secondes voix et des paroles qui restent en tête ! Que demander de plus ?

On retrouve également sur cet album les premiers morceaux présentés au public bien avant que le groupe ne rentre en studio afin d’accoucher de ce beau premier-né. What you Want? et I Don't Belong sont certes un peu moins déjantées  que le reste mais ces deux maquettes annonçaient bien l’ambiance stoner que le combo français allait nous proposer sur Black Cat.

Ils terminent cet album en douceur comme s’ils lui chantaient une berceuse. These Hands, dernière plage de l’album, vient à point pour détendre l’atmosphère et panser les plaies dues aux explosions de décibels ! C’est aussi peut-être grâce à ce titre qu’on se sent bien à la fin de l’album et qu’on se dit : merde, c’est déjà fini ! 

Je vous le conseille fortement et leur souhaite, par l’intermédiaire de cette humble chronique, une bonne continuation (et petit mot perso, si vous venez à Bruxelles on ira boire une bière ensemble !)


Liens :

Myspace

Label




France

Message #1859 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Peps





Ecrit le 13.03.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter