retour la liste des Live reports
  retour la liste des Live reports (Ile-de-France)

26.03.2010 - Whispering Tears - Sentence(Poissy) - Synthetic Waterfall - Sentence - InTrails (Gif-sur-Yvette)

Whispering Tears - Sentence(Poissy) - Synthetic Waterfall - Sentence - InTrails (Gif-sur-Yvette)


PHOTOS DES CONCERTS A VENIR!!!

 

Whispering Tears
SentencE
Synthetic Waterfall
In Trails

 

Nous voilà pour un week-end de folies imprévues, car s’il était prévu qu’Inwë soit à Gif-Sur-Yvette le 27 mars, notre présence à Poissy le 26 s’est faite au dernier moment, quand on a su que Whispering Tears, le groupe qui fera la tournée française avec Sentence, jouait ce soir-là. Il est temps de savoir à quoi ressemble ce petit groupe sur scène, et je me permets ici de faire un lien entre les deux concerts, du fait que Sentence était sur les deux.

Le 26 donc, se tenait à la Taverne de Poissy, a priori habituée des concerts, une petite soirée musicale entièrement gratuite, organisée par Killer on the Loose (avec de la bonne bière, notons-le ! et un superbe accueil !), comptant deux groupes à l’affiche. Première surprise : le son ! Non…le charme boisé du petit bar XD et ensuite…Le son ! Il faut bien le dire, les bars de ce côté-là ne sont pas toujours l’idéal…Là, les deux groupes ont assuré sans ingé, et ont envoyé ce qu’il fallait où il fallait à un public certes peu nombreux (Poissy, ce n’est pas paris) mais passionné.

Pour moi (et pour beaucoup d’après ce que j’ai entendu !) Whispering Tears fut une très belle surprise. Si sur album je n’ai pas été séduite par le style, sur scène c’est tout autre chose. Techniquement il n’y a rien à dire, les musiciens maîtrisent et leurs compos rendent vraiment bien en live. Mon gros coup de cœur s’arrête sur la voix d’Eric qui est juste parfaite, quel que soit le ton. Et puis zut ! Du bon Death comme ça avec un son propre, y a pas à dire, ça envoie sévère ! Avec une pinte de Grin’ par-dessus le marché, le moment fut un délice devant ce petit groupe qui va partager l’affiche avec Sentence et qui, à mon avis, va faire parler de lui dans toute la France ! Merci à eux, pour leur passion et leur grande sympathie, car ils n’ont pas oublié que le Metal est un milieu ouvert en toute humilité. A voire donc, à revoir, à commenter et à réécouter !!!

Chronique de Sous La Poussière

Après avoir joué pas loin d’une heure (l’avantage d’avoir peu de groupes sur une affiche !), Whispering Tears laisse la place à Sentence. Que dire d’eux de cette soirée ? Bien…Mis à part dire qu’ils n’ont joué qu’une demi-heure, à mon regret, une set list que je connais déjà bien, que puis-je ajouter si ce n’est que Sentence, c’est Sentence…Quoi il faut expliquer ! Je veux dire : des zicos toujours aussi barrés mais prodigieux : Guillaume qui monte encore sur la batterie, PJ qui s’en va…on ne sait pas où ! et Mag qui le suit ! Le pire dans tout ça c’est que ça ne les empêche pas de nous balancer leurs compos à la figure avec toujours autant de dextérité. Mais demain est un autre jour, ils joueront plus longtemps dans une salle encore plus adaptée : on va voir ce que ça donnera…Pour le moment, il est temps de rentrer ! A demain tout le monde !!

Bref cette petite soirée inattendue a été vraiment agréable et a permis de faire un bon croque-en-bouche pour les deux groupes qui vont enchaîner les dates d’ici quelques jours…Moi j’envie ceux qui vont les voir J

 

Re ! Alors ce soir, on est à Gif-sur-Yvette, où vont se succéder trois groupes dans une veine Death (globalement), tous autant différents les uns que les autres…Ca c’est de l’affiche ! Première surprise (il en faut toujours !) : la salle ! Spacieuse et bien fichue, de quoi s’assoir, une scène surélevée, etc… Dommage que le public parisien soit toujours aussi fainéant (pfff : OOUUHHH !!)

Avant tout, je tiens à lancer un clin d’œil au public de cette soirée, certainement très local, qui était peu nombreux mais bien plus actif que 500 personnes réunies qu’on peut trouver ailleurs. D’une moyenne d’âge assez basse, l’audience a été d’une complicité incroyable avec les groupes, et surtout INFATIGABLE malgré les blessures et l’heure qui passait ! Et je tenais à les remercier, car c’est important de le préciser dans un moment où le public Metal se fait de plus en plus rare et mou du fion. MERCI A EUX !!! Car sans eux, nous ne serions pas là, ni nous ni les groupes !

Aller pour commencer : Synthetic Waterfall. Le combo officie dans un Death symphonic (avec clavier). J’ai été surprise par l’énergie des musiciens et la passion qu’ils mettent dans ce qu’ils font. Scéniquement, c’est un plaisir monumental qu’ils prennent et ils ne s’en cachent pas ! Si le son n’est pas exceptionnel (bizarre par rapport à Poissy…), les instruments n’en sont pas moins audibles. D’ailleurs le travail de la basse est intéressant ! Côté vocaux, Timo (chant) a vraiment une voix extra quand il traîne dans les saturés. En revanche, la voix claire est beaucoup moins bien maîtrisée, tout comme les transitions voix claire/saturée. Dommage, car le mélange n’est pas détestable dans l’ensemble. Sur l’avant dernier titre, après qu’un guitariste taré dénommé Olivier s'est roulé sur scène et a sauté partout, (je vous l’ai dit ils sont justes…énergiques !) un petit problème technique fait des siennes, et comme il faut meubler la scène et le silence, Timo joue et raconte des bêtises,  et communique avec son public qui est toujours prêt à répondre. Le  groupe a joué pendant trois quart d’heure un Death Sympho bien équilibré, et a su réveiller le public comme il faut. Bravo à eux !

 

Au tour de Sentence, et cette fois-ci je me dois de faire mon travail comme prévu ! Je les attends avec impatience car rappelons-le, la veille je suis restée sur ma faim. Là ils sont censés jouer plus longtemps, et proposer une set list moins connue car il faut bien commencer à exposer l’album dont la sortie est imminente. Première remarque à la noix : enfin Sentence a droit à une scène digne de ce nom; ils ont de la place ! Le groupe donne encore tout ce qu’il a, et nous offre trois quarts d’heure de démence à travers une passion toujours plus enflammée. Le son s’est amélioré (toujours quand c’est eux j’ai remarqué), et si j’ai trouvé la basse peu présente au dernier « Klub », là elle était juste parfaite.

Malheureusement, des problèmes techniques assez nombreux vont marquer le set : un ampli qui lâche durant un ou deux titres, et une fois revenu en ordre, ce sont les micros sur le dernier morceau : dommage car je connais peu ce morceau, et s’il y a très peu de chant, celui-ci lui confère un rythme intéressant. Enfin tout cela n’entâche en rien le travail des prodiges. D’ailleurs, les petits jeunes s’en foutent car les pogos s’amplifient encore et encore, très souvent partagés par les musiciens eux-mêmes. Je sens que Guillaume cherche encore à grimper quelque part…Non pas ce soir ?? Et les autres avaient largement la place de courir cette fois-ci ! Pourquoi pas ?? Arf ! ce soir, c’est sérieux. Et moi aussi je vais l’être tiens : un (des) bémol(s) peut-être : il me semble que deux ou trois fois, du chant a été rajouté, et ça ne m’a pas semblé indispensable…Ca, c’est un détail. Plus important ensuite, les rajouts de « synthé » au début des titres : c’est peut-être par habitude mais pour ma part, je trouve que ça ne colle pas super avec le style général du groupe. Mais ce n’est que mon avis !

Pour finir, le combo termine dans une salle rallumée, a priori le temps presse malgré les plusieurs demandes d’autorisation du groupe pour en rejouer une dernière…Croyez-moi, du Death dans la lumière, ça ne rend pas pareil ! Et puis mince, le groupe a déjà écourté sa set list la veille ! En conclusion : arrêtez de lire ce report qui sert à rien et allez immédiatement voir quand est-ce que Sentence passe par chez vous !

Chronique de H.A.A.R.P.

 

Au tour de la tête d’affiche : In Trails. Pour avoir écouté un peu sur CD, je dois dire que leurs compos sont vraiment pas mal. Sur scène, c’est ce qu’on appelle « entendre du gros son » : In Trails en est la parfaite définition ! Devant un public un peu fatigué mais toujours au taquet, le groupe nous crache un Death/Thrash puissant et réussi, dans lequel il est difficile de ne pas se faire entrainer par le rythme. Les musiciens maitrisent, ils ont plaisir à jouer et nous à les entendre. Ils « foutent le bordel » jusqu’à la fin, en dédicaçant un titre au public, auquel ils demandent circle pit , braveheart, pogos à fond etc…Lors d’une petite pause de Seb (guitare), Mike (chant) cherche à meubler avec des remerciements, puis une petite blague (il faut la noter celle-là !) : « qu’est-ce qu’un ingé light (lumière) ? è un ingé sans sucre ». Voilà ! Bon pour redevenir sérieuse, je dirais que le groupe se défonce jusqu’à une heure et demi du mat’. Bravo à eux pour cette prestation qui a su nous garder éveillés malgré la fatigue ! D’ailleurs j’ai chopé une petite démo étalée côté merch avec un gros panneau « gratuit » !

Chronique de From Ashes To

 

Conclusion vite fait qui sert à rien : la petite affiche de trois groupes a été très bien, la salle très agréable, le public comme doit l’être un public Metal. Que des groupes à suivre, notamment Whispering Tears et Sentence qui partagent leur tournée française durant les semaines qui arrivent. A vos boules Quies donc !

Tournée Whispering Tears/Sentence

 


rgion : Ile-de-France
France

Message #1943 sur Inw[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 04.04.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter