retour la liste des chroniques
  retour la liste des chroniques (Ile-de-France)

L'Esprit du Clan - Chapitre III Corpus Delicti

L'Esprit du Clan - Chapitre III Corpus Delicti


 

Style : Thrash / Heavy / Hardcore Metal

Liste des morceaux :

1. Mesdames & Messieurs
2. Circus Frénésie
3. Dans cette Fournaise
4. Ailleurs
5. Le Temps Assassine
6. Sextuor
7. Un Message de Paix (feat. Big Red)
8. Le Calme et le Silence
9. J'ai pas les Mots
10. Dernières Minutes
11. 1992

 

Chronique :

Révérence avait montré une facette de la personnalité de L’Esprit du Clan que l’on ne retrouvait pas sur le premier opus. Les Parisiens s’étaient tournés vers un son plus métallique, dans l’esprit hardcore des premières heures et le résultat fut au rendez-vous, ce qui déplut aux fans de HxC mais qui charma les metalheads. Avec cette nouvelle approche, EDC montre tout son talent et exploite ses capacités dans le chapitre III : Corpus Delicti.

Ce nouveau chapitre se tourne vers des sonorités plus heavy, avec des capacités techniques exploitées de la part du duo Chamka/Ben. On se retourne rapidement pour s’apercevoir de la présence de Nicolas Bastos (Deep In Hate) remplaçant de Tonton. Le nouveau batteur apporte de la fraicheur et une diversité musicale à la musique du clan.

Le premier riff de Mesdames et Messieurs est le bon, il a le don d’être expressif, donnant un petit aperçu de ce qu’on prend dans la tronche avec Corpus Delicti. LE morceau qui nous fait entrer dans l’arène, comme le disent bien les deux hurleurs Shiro et Arsène, et on doit bien dire qu’on est loin d’être ménagé en ce début de chapitre III.

On ressent beaucoup de maturité de la part des banlieusards, surtout dans les textes qui sont mieux écrits, mieux exploités, mis en évidence par rapport à ce quoi on a eu droit par le passé. Les expériences personnelles sont l’une des clefs de ce troisième opus, à l’image du splendide Dans Cette Fournaise, explicite à souhait.

Le combo montre une image plus sérieuse à première vue, il tente des choses qu’il n’avait pas essayées auparavant, avec le culot qu’on lui connait. « Un message de paix » avec Big Red ne nous étonne pas puisque l’on avait déjà eu la dose de ragga, mais l’apport du chant clair de « J’ai Pas Les Mots » surprend. On peut rester sceptique, ils essayent et le morceau plaira au goût de chacun. Musicalement, on assiste à une métamorphose certaine des musiciens.

Le nouveau batteur, en outre d’apporter de la fraicheur, est très à l’aise dans la musique urbaine du combo. Il se familiarise rapidement, assène sa batterie avec des coups nets, précis et sans bavure. Les guitaristes sont à la fête également : les riffs sont plus complexes, dans un registre thrash moderne, abordés avec plus de sérénité. Chamka prend l’initiative de pondre des soli intéressants, Ben reste posé sur ses bases rythmiques efficaces et puissantes. Côté production, on assiste à une performance de haut niveau, clarifiant chaque instrument avec brio, totalement dans l’ambiance de ce Corpus Delicti.

Avec ce chapitre III, L’Esprit Du Clan affirme son statut de groupe majeur de la scène française. Avec un rendu mature et l’exploitation de leurs capacités, les mecs du 9-3 s’affirment. Vous vous retrouverez facilement emportés dans un monde sombre et embrumé, parfumé d’une certaine mélancolie.

 


Liens :

Myspace

Chronique du Chapitre IV: L'enfer, c'est le Nôtre

 

 


rgion : Ile-de-France
France

Message #1965 sur Inw[B]zine
Auteur :
Choko




Ecrit le 02.05.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter