retour à la liste des Interviews

Arkan - Abder, Sarah

Arkan - Abder, Sarah


                                                    

L’actualité d’Arkan en ce moment est en train de se charger ! Après un très bon premier album (Hilal sorti en 2008) et une tournée avec Septic Flesh l’année dernière, le groupe de métal oriental reprend la route au mois de mai, cette fois avec Orphaned Land et Suidakra et se prépare pour la sortie d’un nouvel album ! Une interview avant première donc !

Entretien avec Abder et Sarah dimanche 21 mars 2010.

 

Salut ! Petite présentation du groupe et son parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Abder (guitare, percussions, chœurs) : Alors...le groupe a été fondé par Foued et moi même. J’ai fait la rencontre de Foued il y a bien longtemps déjà et on avait cette même passion pour le métal. Et de part nos origines, on a vite eu l’idée d’essayer d’intégrer de la musique orientale dans le métal, cela s’est fait progressivement. Pour les gens qui connaissent Arkan, ils vont voir qu’il y a une nette évolution entre la démo et l’album parce qu’on avait le souci de ne pas choquer l’auditoire, de ne pas venir avec un ovni et donc de faire ça progressivement. Et on s’est aperçu que le monde du métal était très tolérant et on nous a limite reproché de ne pas utiliser plus d’éléments orientaux. On s’était fixé nos limites pour l’album Hilal et là, plus le temps passe, et plus on a l’optique d’exagérer notre identité orientale. Pour en revenir à la formation : après avoir eu l’idée avec Foued de monter Arkan, on a rencontré ensuite plusieurs personnes qui sont devenues ensuite les membres du groupe. Notamment Florent le chanteur qui jouait avant dans Whisper X. On a aussi rencontré Mus et Samir qui faisaient partie d’un des plus gros groupes de métal algérien du nom de Worth, et du coup Arkan est créé officiellement depuis 2005. Et là on prépare le deuxième album.

Alors justement que peux tu nous dire sur ce nouvel album ?

Donc l’album devrait être enregistré au mois d’octobre. Mais là actuellement on prépare vraiment la tournée avec Orphaned Land et c’est pas facile de jongler entre « mode compos » et « mode préparation de concerts ». C’est deux approches différentes qui demandent des énergies différentes. Et donc ce qui va changer sur ce nouvel album c’est que l’on va explorer des rythmiques différentes, on va intégrer le coté un peu plus tarabiscoté des rythmes arabes. Donc ce qui va principalement changer c’est ça et on va intégrer plus de chant arabisant et ce sera toujours la même optique, il y aura du chant de Sarah, des growls, des refrains en anglais, y aura aussi plus de chant en arabe et rythmiquement ce sera un peu plus épicé. Et tout comme le premier album il sera enregistré au studio Fredman ! Le rapport avec Fredrik s’est révélé être monstrueux donc rien que pour les rapports humains on y retourne ! On a beaucoup progressé avec lui.

Parlons un peu de tournées ! L’année dernière, vous faisiez la tournée française de Septic Flesh (Communion Tour) et là au mois de mai la tournée française d’Orphaned Land ! Comment ça se fait ?

On est chez le label Season of Mist et Septic Flesh l’est également, du coup ils ont entendu parler de nous et pour leur tournée française ils voulaient faire appel à un groupe qui pourrait correspondre à leur set. (Ndlr : pour info un live report de la date parisienne de la tournée d’Arkan et Septic Flesh est dispo sur le webzine ! c’est ici). Pour Orphaned Land, ça s’est passé de la même manière, sauf que ce n'était pas par le biais de Season Of Mist. Mais ils ont entendu parler de nous et en termes de groupes, on n'est pas nombreux à pratiquer ce style ; et donc on est vite arrivé à leurs oreilles et ça les a intéressés de faire une tournée où on prônerait la paix entre les peuples. Orphaned Land c’est un groupe israélien, nous on est un groupe qui vient d’Afrique du Nord d’origine arabe. Avoir sur un même plateau des Arabes et des Juifs qui jouent la même musique et qui sont heureux d’être là ensemble et de partager ce moment là ,ils ont trouvé que c’était un message fort à véhiculer ; et nous on est fier d’être en mesure de pouvoir véhiculer ce message de paix. Ils se sont dit que c’était naturel de faire une tournée sur cet emblème là.

Vous avez joué récemment avec Myrath en Tunisie. Comment s’est passé ce concert ?

Myrath, on ne les connaissait pas avant de débarquer et en jouant avec eux on a vu ce qu’ils sont capables de faire et ce sont d’excellents musiciens. Ils sont super sympas et ce sont devenus des potes. On était étonné du niveau qu’on peut atteindre dans un pays du Maghreb comme ça. J’ai écouté dernièrement deux, trois titres sur Myspace et ça te donne vraiment envie de prendre l’album. Avant, ils faisaient un style assez progressif et là, ils sont allés plus loin dans l’intégration de la musique orientale dans leur style - et ça rend méchamment bien ! Myrath, on peut dire que c’est l’un des meilleurs groupes d’Afrique du Nord. C’est vraiment une force montante de la musique métal et qui donne espoir justement aux groupes de métal qui ont perdu espoir dans le Nord de l’Afrique. Le métal n’est pas une musique très subventionnée là bas, la musique est plus portée sur ce qui marche, le raï ou le rap. De la musique simple mais en même temps quand t’es dans un environnement tu fais avec ce que tu as. Quand tu n'as qu’un micro, tu as tendance à rapper. J’espère en tous cas que Myrath ouvrira la voie à d’autres groupes.

Et donc une tournée est-elle prévue après la sortie de votre nouvel album ?

On y travaille, rien de confirmé pour le moment. Mais une fois que l’album sera sorti, on sera plus en mesure de promouvoir celui ci, et donc de préparer une tournée.

Je me suis dit aussi qu’il pourrait être sympa de voir Arkan en acoustique, est-ce que c’est une question qui s’est déjà posée au sein du groupe ?

Oui ! Complètement ! Mais je t’avoue que l’on fonctionne en fonction de ce qui nous arrive. La tournée avec Orphaned Land est arrivée et ça a changé plein de choses dans nos plans. Une fois, on était invité à une émission de radio avec Florent et on avait dit qu'on allait faire un mini cd entièrement acoustique. Ce plan a été mis de coté mais on y pense encore, et ce serait dans l’optique de jouer dans des petits endroits où il n’y aurait pas la sonorisation pour faire du métal et ça nous permettrait de développer encore plus ce coté traditionnel. Pour l’instant cette idée est en stand by à cause de la tournée avec Orphaned Land et la préparation du nouvel album, mais ça arrivera un jour !

Que penses tu de la scène métal française actuelle ?

Et bien la scène du métal français a eu beaucoup de mal il y a quelques années. Et avec Arkan et Sarah dans The Outburst, on a fait partie des acteurs de ce mouvement, de la montée de celui ci. Il y a trois, quatre groupes qui ont ouvert les voies pour le métal français y a quelques années, Gojira bien entendu, No Return, Dagoba, The Old Dead Tree…Ces groupes là ont ouvert des portes et ont contribué à forcer le respect à l’étranger par rapport au métal français. Et depuis que ces groupes ont ouvert la voie, on remarque de plus en plus de groupes qui apparaissent avec un niveau technique de plus en plus impressionnant ; et ça tu le voyais pas il y a 5, 6 ans. Les groupes sont plus impliqués et surtout maintenant plus inspirés. Maintenant, je pense que cette scène est très effervescente et on n'a pas à rougir d’être français face à des Belges ou des Allemands. Maintenant, on peut revendiquer notre appartenance à ce style sans avoir un complexe, ce qui nous a fait défaut dans le passé.

Ne trouvez vous pas que le métal semble plus apprécié ou en tous cas plus accepté du grand public ?

Sarah (chant) : Un peu plus oui, en prenant mes expériences avec The Outburst etc, je pense que maintenant il y a plus d'initiatives de concerts. Donc maintenant les gens, s'ils en viennent à apprécier le métal et si à la base ils n’aimaient pas trop ça, ils l’apprécient à l’issue d’avoir vu un groupe sur scène. Ils se disent : « tiens ! Finalement le métal c’est peut être pas ce qu’on s’était dit, c’est peut être pas que des mecs habillés tout en noir qui tirent la gueule ». J’ai rien contre ça personnellement mais le métal il en existe beaucoup de formes, il y a donc beaucoup d’images qui en circulent.

Abder : Moi j’en suis convaincu, la preuve y a de plus en plus d’Arabes à nos concerts ! (rires)

Sarah : Puis il y a aussi plus de métal féminin, donc les gens se disent : si c’est plus féminin ce sera peut être moins violent etc…Mais ceci dit il y a encore beaucoup de boulot parce que ça ne fait pas partie de notre culture.

Je vous laisse le mot de la fin !

Sarah : Rendez vous en live !

Abder : Merci à toi pour cette interview, merci aux lecteurs d’Inwë[b]zine et rendez pour la tournée avec Orphaned Land et le nouvel album !

 

Arkan Site

Myspace

Label
France

Message #1989 sur Inwë[B]zine
Auteur :
The Chamois




Ecrit le 19.04.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter