retour à la liste des chroniques

Cynic - Re-Traced

Cynic - Re-Traced



Style : Ré-interprétation semi-acoustique de Metal Progressif

Liste des morceaux :

  1. Space
  2. Evolutionnary
  3. King
  4. Integral
  5. Wheels Within Wheels

Chronique :

Ah qu'il était attendu cet EP de Cynic !
Autant d'un côté on pouvait être vraiment impatient d'entendre ce que donnent des morceaux de Traced In Air (le dernier album du groupe, 2007), ré-interprétés de manière acoustique, autant on pouvait ressentir un peu de peur car Cynic, c'est quand même un gros morceau du Metal Progressif (je ne m'amuserais pas à faire une classification plus précise de la musique du groupe). Et n'oublions pas qu'un nouveau morceau s'est glissé dans cette galette, de quoi faire saliver tout de même.
 
Mais le sentiment qui a pris le dessus lors des premières notes de Space, je dois l'avouer, c'est quand même la peur.
Une espèce de boîte à rythme et des notes de guitare muted très étranges, c'est déstabilisant. C'est le morceau le moins acoustique des quatre ré-interprétations de cet EP, entre le son de ce qui pourrait sembler être une boîte à rythme et quelques sons électroniques, le rendu est très étrange, ajoutez à cela les quelques apparitions d'une guitare saturée fortement compressée. L'atmosphère globale lorgne vers quelque chose de "technologique" mais je n'accroche pas spécialement.
Mais une chose apparaît comme une véritable évidence : la voix de Paul Masvidal n'a jamais été aussi belle, débarrassée d'une très grande partie des effets de vocoder, elle nous offre un véritable sentiment de pureté.

Pour ce qui est de Evolutionnary, des sons synthétiques sont par moments toujours de la partie, mais ne se trouvent pas être aussi dérangeants. Des claviers font une apparition discrète sur un des refrain,s apparition fort bien sentie, ça en est presque mélancolique, mais ce qui est sûr c'est que c'est beau. Le morceau n'est pas vraiment acoustique lui non plus par contre, c'est simplement une bonne ré-interprétation. C'est d'ailleurs un peu le même résultat pour King, si ce n'est que certains passages sont d'un calme planant superbe.

Mais, le véritable bijou de cet album, c'est bien Integral.
Une guitare sèche, deux voix. Oui, deux voix. Une présence féminine fait son apparition par endroit pour chanter en harmonie avec un Paul Masvidal - qui n'a jamais été aussi touchant dans sa façon de chanter -, le rendu est magnifique, et il l'est d'autant plus quand un mellotron fait une brève entrée pour rajouter une vraie touche mélancholique à ce morceau. Un vrai moment de musique, pur et touchant, c'est grand. Bravo.
 
Le dernier morceau, le seul vraiment à 100% nouveau, Wheels Within Wheels est du Cynic, reconnaissable très facilement. Cependant, du Cynic quasiment pur jus avec la voix de Masvidal débarrassée de tout effet de vocoder, c'est encore plus beau. Et que dire de ce son de basse absolument génial ? Et je ne parle pas du solo de guitare et de la batterie !
Ce morceau est vraiment encore une preuve - s'il en fallait une - que les Américains sont toujours aussi talentueux et ça n'inaugure que du bon pour la suite. Une chose m'aura frappé cependant, l'atmosphère qui se dégage de la dernière partie de ce morceau est une atmosphère de bonheur, de joie, de quiétude.
C'est beau.
 
Alors même si cet EP est loin d'être parfait et que je ne suis pas aussi comblé que j'aurais aimé l'être (notamment Space ou je n'accroche pas du tout), les qualités sont là et ça mérite au moins une écoute. Voire même plusieurs.

Liens :





Etats-Unis

Message #2114 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Jojolviking





Ecrit le 19.05.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter