retour la liste des Interviews
  retour la liste des Interviews (Ile-de-France)

Thunderfest 2010 : Interview de Mr le Maire de Carrière-sous-Poissy

Thunderfest 2010 : Interview de Mr le Maire de Carrière-sous-Poissy


 

 

 

Eddie Aït
Maire de Carrières-sous-Poissy
Conseiller régional d’Ile-de-France
Vice-président de la Communauté d’agglomération 2 Rives de Seine en charge de la culture
 
 
 


_Quel est votre ressenti après ces trois jours de festival ?

Une certaine satisfaction !

C’était la première fois que Carrières accueillait ce festival et tout s’est passé pour le mieux. Je suis très fier que la ville ait pu accueillir ce festival qui nous permet de développer concrètement la politique culturelle de la Ville et de la Communauté d’agglomération.



_Par qui et comment ce projet vous a-t-il été présenté ?

Je connaissais déjà l’existence de ce festival, la première édition ayant eu lieu à Triel, une ville voisine et membre de la même intercommunalité.

L’association Esprit rock est également très active sur le territoire. Cédric Aoun, son président, est particulièrement présent sur tout ce qui touche aux musiques amplifiées. Lorsqu’il m’a présenté le projet Thunderfest, je lui ai fait savoir que j’étais partant pour soutenir l’organisation et lui apporter l’aide de la Ville.

Ce partenariat s’est bien déroulé.

La preuve : nous avons fait appel à Esprit Rock pour la Fête de la Musique à Carrières le 19 juin prochain.



_Un festival de Métal avec mille personnes attendues par jour (après lecture de votre communiqué du 14 mai 2010) des moyens techniques et scéniques de taille... Votre ville a-t-elle fourni du matériel à ce festival et lequel ?

Oui. Outre des barrières, nous leur avons fourni un podium mobile. Cela leur a permis de proposer une seconde scène sur le site du festival.



_Comment et par qui les moyens techniques proposés par l'organisation ont-il été évalués lors de la présentation de ce projet ?

Les services municipaux concernés – culture et services techniques -  ont accompagné l’association dans son projet. Esprit Rock nous a transmis ses demandes, des réunions ont eu lieu... Bref, leur projet a été affiné progressivement, dans une logique de concertation et en fonction des moyens disponibles.



_Comment ont-été définies les responsabilités de cet évènement entre la Mairie et l'organisation ? (Qui faisait quoi, où, comment ?)

En tant qu’organisateur, l’association Esprit Rock était seule responsable.



_Le terrain aurait été obtenu après une demande de votre part auprès de l'EPFY qui en est propriétaire: a-t-elle été informée que ce terrain allait servir pour accueillir un festival Métal ?

Effectivement, j’ai appuyé la demande de l’association auprès de l’EPFY qui est un partenaire important pour la Ville. L’EPFY savait que la demande concernait l’organisation d’un festival de musique.



_Des rumeurs prétendent que ce terrain n'était pas adapté pour accueillir le festival, qu'en est-il réellement ?

Le choix de ce terrain ne tient pas au hasard.

De part son histoire, Carrières compte de nombreux terrains vides, comme laissés à l’abandon. Les habitants ne s’approprient donc pas ces espaces qui vont pourtant définir le Carrières de demain.

A l’heure actuelle, de nombreux projets urbains sont lancés et, proposer une animation sur le futur centre-ville de Carrières nous a semblé être une démarche intéressante. Faire vivre ces lieux, c’est amorcer une certaine appropriation... Alors effectivement, le terrain n‘était peut-être pas idéal. Il a fallu procéder à une remise en état mais transformer un terrain du jour au lendemain, lui donner une nouvelle vocation, ce n’est pas une chose aisée. Par contre, ce terrain avait plusieurs avantages, à commencer par la proximité de la gare RER de Poissy. Et puis la proximité de la Seine permettait de ne pas diffuser le son sur les habitations les plus proches.

 


_Quels étaient les moyens de sécurité déployés par vos soins pour cet évènement et dans quel périmètre exactement ?


Du point de vue de la sécurité, nous avons fait le nécessaire en tant que ville. Police municipale, Police nationale, Pompiers… Les services d’ordre et de sécurité étaient présents et / ou informés de la tenue de ce festival.

C'est à l’association, en tant qu’organisatrice, qu’il incombe de s’assurer de la qualité du matériel.



_Le voisinage avait-il été sensibilisé pour cet évènement et par quels moyens ? (rencontre, courrier, bulletins d'information)

Organiser un tel événement sur une commune impose nécessairement une information auprès des riverains. Précisément lorsqu’il s’agit d’un festival de musique.

Une lettre avait été distribuée une semaine avant et un affichage quelques jours avant avait été assuré par la Ville.

L’information est également passée via notre site Internet.


_Y a t-il eu des subventions pour réaliser cet évènement et de la part de qui ?

Pour sa part, la Ville n’a pas accordé de subventions.


_Esprit rock  a déjà réalisé la première édition du festival l'année dernière à Triel sur Seine en mai 2009, aviez-vous eu tous les renseignements à ce sujet car déjà les critiques du public et de la presse n'avaient pas été positives, sur les points de sécurité justement ?

Le Maire de Triel que je rencontre régulièrement m’avait dressé un portrait positif de ce festival. Pas d’échos particuliers, donc.



_Un dernier mot ? La parole est à vous...

Accueillir ce type de festival à Carrières c’est, je vous le disais, une grande fierté.

Ce type d’événement est porteur d’une image innovante, dynamique et positive pour notre territoire.

Dans le même esprit, nous avons accueilli une semaine plus tard un festival de jeunes architectes qui, pendant trois jours, ont installé une ville éphémère en sacs de sable…

 

 

Les questions qui n'ont pas eu de réponse (c'est le Droit de Mr le Maire) :

 

_ Connaissiez-vous déjà l'association "Esprit du Rock" ou l'organisateur Mr Cedric Aoun et par quel biais ?

 

_Après les évènements, certain(e)s remettent en cause les installations et principalement les cables électriques dénudés et multiprises non protégées à même le sol par temps pluvieux. La Mairie était-elle concernée, avait-elle les moyens d'exiger que l'organisation y remette de l'ordre ?

 


_Des rumeurs prétendent toujours qu'un vol de véhicule aurait eu lieu lors de ce festival, pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

 


_Certain(e)s parlent même de caillassage du camping. Avez-vous plus d'informations à ce sujet ?

 

 

Liens de quelques Live Report du Thunderfest 2010

U-Zine

Pavillon 666

MediaSeine

MediaSeine 2

 

 

Lien d'un topic au sujet du Live Report Thunderfest 2010 sur le Forum VS Webzine

Thunderfest 2010

 


 


rgion : Ile-de-France
France

Message #2185 sur Inw[B]zine
Auteur :
JLzeMAN




Ecrit le 13.06.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter