retour la liste des Live reports
  retour la liste des Live reports (Pays de la Loire)

18.06.2010 - Hellfest 2010 - 2/3

Hellfest 2010 - 2/3


 

 

LIVE REPORTS PAR JOJO (SUITE)

NILE 

Une claque !

Pas mal de morceaux du dernier album (Kafir!, Permitting The Noble Dead To Descend To the Underworld, et aussi 4th Arra of Dagon qui passe très bien en live contrairement à l'album), un son excellent de mon point de vue, et un final dantesque sur Black Seeds Of Vengeance, avec Nergal de BEHEMOTH comme invité au chant sur le refrain final, c'était très très bon !

Une bonne grosse heure qui fait plaisir !

A noter, le mec qui à fait du slam à bord de sa piscine gonflable !

BLOODBATH

Comme à son habitude, Mikael Akerfeldt (en mode 80's avec blouson en cuir et lunettes de soleil) a fait son show avec quelques blagues dotées de son humour si particulier, sa voix au chant m'a semblé différente de d'habitude, mais ça rendait plutôt très bien, même si les guitares étaient un peu trop faibles, ce qui est dommage dans ce style.

Un show très puissant !

 

LIVE REPORTS PAR OLIVIER

MASS HYSTERIA

 

MASS HYSTERIA arrive sur la scène un poil stressé, et pour cause, même si les gusses jouent dans un registre musclé, on est encore assez loin des déchaînements de violence dont vont faire preuve une belle partie des groupes. De plus, les textes de Mass sont assez éloignés de ce que l'on peut trouver classiquement dans le monde du métal.

Belle surprise pour le groupe qui reçoit de la part de l'assistance un accueil chaleureux, réactif aux titres de FAILLES, au braveheart, aux rythmes accrocheurs du groupe. C'est d'ailleurs un plaisir de voir un groupe, lors d'un festival, promouvoir un maximum son dernier opus. Du début à a fin, le groupe est porté par un public décidément en forme et venu en nombre malgré l'heure assez matinale (ou presque). Une impasse complète sur De cercles en cercles et sur l'album éponyme du groupe, MASS HYSTERIA n'en oublie donc pas pour autant d'être relativement consensuel. Et ça leur va tellement bien que le public scande le nom du groupe à la fin du concert. 

Belle prestation, toujours ultra énergique, et très bel accueil du public.....on en aurait aimé un peu plus, mais ne boudons pas notre plaisir.

 

 

INFECTIOUS GROOVES

La première fois qu'INFECTIOUS GROOVES participe à un festival ? C'est clairement d'un ton énergique que Mike Muir vient nous apporter cette info. La bonne parole, INFECTIOUS GROOVES nous l'a apportée sur ce cru 2010, avec le mélange inimitable de funk et de métal dont le groupe fait preuve. Alors oui depuis un paquet d'années cette fusion de styles est connue, a été maintes et maintes fois pratiquée, mais personnellement je n'ai pas vu autant d'énergie que celle pratiquée par INFECTIOUS et SUICIDAL TENDENCIES.

Ne nous y trompons pas, une ode à la musique, aux décharges électriques, aux rythmes tribaux, entêtants, aux styles entremêlés et au résultat explosif.

C'est peu de dire que le troupe a encore, encore, encore une fois, assuré, et que le Hellfest se doit d'être félicité pour sa capacité à marier toutes les ramifications du métal, et à ne prendre que des groupes qui assurent.

Le groupe bénéficie en plus de la scène qui bénéficie du meilleur son, la main stage n°1, et sait en profiter. Professionnel jusqu'au bout des doigts, le groupe n'oublie pas de faire participer le public en en faisant monter quelques centaines de festivaliers sur scène, pour ce qui aura donné le plus joyeux et jouissif bordel du WE.

Bravo à un groupe qui électrise les foules depuis un paquet d'années (oh yeahhhhhhhh)

 

KMFDM

Au rayon des surprises, voire des prises de risque, KMFDM est de la partie. Pas évident a priori de retrouver ce type de groupe dans un fest métal, même si la formation est réputée pour son énergie dévastatrice. Cette fois ci je n'irai pas tutoyer les superlatifs, car si le groupe a assuré, je ne l'ai franchement pas senti à fond. Alors oui, d'un point de vue "carrétude", expression, tenue de scène, ça y est, mais il manquait ce petit plus qui fait que KMFDM ne sera pas pour moi un des groupes lumineux du WE. Je passe donc vite dessus

 

ARCH ENEMY

Angela Gossow&co ont déjà eu le mérite de faire remuer les corps d'une foule qui attendait beaucoup de ce groupe.

Et pas de problème, les frères Amott sont réglés comme des horloges, ça joue vite, ultra carré, et ultra dynamique. Voilà enfin une fosse qui explose littéralement, quitte à provoquer quelques pertes de connaissances (et mon portefeuille, tant qu'on y est) et étourdissements (cte chaleurrrrrrrrrr). Hormis leur gentil instrumental que l'on ne présente plus, ARCH ENEMY propose un set orgasmique (sisi, j'insiste), variant morceaux mid tempo et ultra rapides (nemesis)...Peu d'occasions pour la foule de se reposer, et l'occasion pour moi de perdre tous mes papiers, mon portefeuille, et tous mes précieux billets de banque....arg, le boulet!!! heureusement, les festivaliers, pas tordus à la base, auront tout ramené, sagement (sauf les thunes faut pas rêver), au stand objet perdu. Merci aux bonnes âmes, en passant.

 

                
 

 

 

TAMTRUM

Quitte à faire dans l'ouverture, autant y aller à fond. Est ce le mot d'ordre des organisateurs du Hellfest, qui convient TAMTRUM, groupe "décalé" s'il en est par rapport aux formations métal classiques ?

Encore une fois, merci à l'orga de savoir prendre des risques, et surtout des bons, et d'avoir compris que la bonne musique est partout.
TAMTRUM a beau bien plus miser sur l'électro que KMFDM, ils sont bien plus percutants et arrivent à conquérir un public pas franchement acquis à la base. Et ce qui manquait à KMFDM, voilà que je le retrouve chez les gugusses de TAMTRUM, car cette fois ci, on sent l'énergie se dégager de chacun des membres, et pas seulement des instruments.

Une belle performance pour un groupe qui a su trouver sa place et son public au Hellfest. Chapeau bas.

ANVIL

OK, le voilà donc, le groupe qui a posé les bases du thrash et qui a été enterré juste après. C'est après 25 ans de galères (et ouais), que le public finit par s'intéresser à eux, grâce au fabuleux documentaires mettant en évidence leur foi inextinguible en leur musique de prédilection.

Voici donc Lips, le chanteur, le plus souriant de la journée, comme un gosse dirons nous, et comme un gosse toujours heureux de jouer devant un public. Pas de promotion du dernier opus (à part le titre éponyme), Anvil vient ici nous proposer un best-of de sa carrière, axée donc en belle partie sur les débuts du groupe, avec le classique solo de vibromasseur, mais aussi et surtout, un solo de batterie ébouriffant de bob reiner, et on comprend pourquoi Ulrich dit à qui veut l'entendre que ce mec est une référence en la matière...Frappe très lourde, très rapide, et technique (déjà qu'il l'était en 80 -_-)

Belle leçon de vie de la part d'un groupe qui a cru en lui, et qui a réussi à remonter la pente. Et belle attitude du public, qui n'oublie pas de soutenir le groupe sur des morceaux que peu d'entre nous connaissent. Une leçon de classe de la part d'un groupe qui, enfin, arrive à vivre de sa musique depuis 2 ans.

Et longue vie aux fondateurs.

CARCASS

La claque du WE.

Définitivement.

Des lumières sobres et un son précis comme un scalpel (pareil pour les vidéos) viennent épauler un groupe qui, s'il n'a plus rien à prouver, vient a minima démontrer qu'il fait toujours preuve d'un précision ultra chirurgicale dans sa musique. Car si de grind ou death (selon ce que chacun veut bien entendre) il est question, le groove, celui qui donne envie de partir sur une autre planète, est toujours de mise, palpable derrière les déchainements du groupe.

Outre la mise en place impressionnante (pas le cas de tous les groupes sur cette édition), le charisme et l'expérience du groupe font que la foule est réceptive, mouvante, alors qu'il se fait franchement tard et que les corps sont fatigués par 2 journées déjà encaissées.

Si on sent un léger coup de mou sur Corporal Jigsore Quandary, après des Inpropagation et Buried Dreams flamboyants, le groupe reprend sa vitesse de croisière (àfondàfondàfond) pour proposer un set d'une densité exultante.

Et encore, depuis 2 ans, on attend un album, afin de voir si nos bouchers sont aussi inspirés maintenant qu'avant.

En tous les cas, niveau jeu, ce fut fantastique, scotchant, et je le redis, mon concert du fest. Gloire à Carcass.

MOTÖRHEAD

OK alors là niveau originalité, je vais pas y arriver, car niveau set list, on frôlait aussi le zéro niveau prise de risque. Lemmy et ses amis se contentent de faire ce qu'ils savent faire de mieux, et c'est pas plus mal ainsi, et c'est une attitude qui passe d'ailleurs mieux en festival qu'en concert. Un best of qui se finit comme d'hab par overkill, Motörhead n'a toujours pas ralenti le rythme, toujours pas changé son créneau, toujours un son de basse aussi énorme, toujours un batteur magnifique, et comme d'hab assure le show. Motörhead, un groupe de plus parmi la troupe de groupes présents, mais qui reste un groupe qui sait manier la foule comme pas 2.

Surtout intéressant pour ceux qui ont jamais vu le groupe auparavant...pour les autres, ben c'était comme la dernière fois là ou vous les avez vus.

 

                                
 

 

 

ALICE COOPER

Dans le registre théâtral, voici le maître Alice, qui fait découvrir, à celles et ceux qui ne connaissaient pas, son mélange musical et show avec décapitation à la clef...sinon c'est pas un show d'alice cooper me direz vous. Et il faut dire que l'aspect théâtral du show vient apporter une touche d'intérêt bienvenue, la musique n'aurait peut être pas suffi à elle seule à captiver la foule. Pas que la musique soit avariée, loin de là, mais Alice cooper est surement l'un des groupes les moins punchys de la programmation, et placé vraiment très tard, pas forcément le top pour garder la foule éveillée.

Dur à dire mais c'est bien le titre d'entrée, school's out, qui fait le plus bouger la foule. Intéressant, mais pas forcément bien placé....petite déception.

 

Partie 1/3

Partie 3/3

Photos Metalloufu

Photos Jojo

 


rgion : Pays de la Loire
France

Message #2246 sur Inw[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 08.08.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter