retour la liste des chroniques

Coheed and Cambria - Year of the Black Rainbow

Coheed and Cambria - Year of the Black Rainbow


Style: Metal Prog

Titres de l’album:

1. One
2. The Broken
3. Guns Of Summer
4. Here We Are Juggernaut
5. Far
6. This Shattered Symphony
7. World Of Lines
8. Made Out Of Nothing (All That I Am)
9.
Pearl Of The Stars
10. In The Flame Of Error
11. When Skeletons Live
12.
The Black Rainbow

 

Chronique:

Voilà 15 ans que le combo new-yorkais emmené par un Claudio Sanchez au sommet de sa forme nous fait partager son univers intrigant mêlant à la fois perfectionnisme et science-fiction.

Coheed and Cambria, dont le nom n’est utilisé que depuis 2001 puisque avant le groupe se nommait Shabutie, fait partie de ces rares groupes vraiment difficiles d’accès aux néophytes. Je m’explique. Claudio Sanchez, chanteur – guitariste leader du groupe est, en plus d’être un excellent guitariste, un grand amateur de science fiction à tel point qu’il a réussi à faire un mix de ses deux grandes passions. Coheed and Cambria est au départ une expérience qui ne devait pas forcément durer. Les albums du groupe sont des albums concepts qui racontent un récit inventé et écrit par Claudio Sanchez lui-même et intitulé The Amory Wars.

Au niveau musical, le groupe affiche une multitude d’influences allant du prog à l’emocore (qu’on a trop souvent voulu lui étiqueter) en passant par le metal et des ambiances et des mélodies beaucoup plus douces. Pour ma part, je trouve justement qu’il est plutôt difficile d’attacher Coheed and Cambria a un style à proprement parler tellement le groupe à cette faculté de changer de style lorsque vous pensez l’avoir cerné.

Bref, Claudio Sanchez et ses acolytes nous reviennent avec leur dernier opus en date intitulé Year of the Black Rainbow sorti chez Roadrunner. Ce dernier album n’échappe pas à la règle, il révèle bel et bien un des chapitres de l’histoire inspirée de Star Wars écrite par Sanchez.

Year of the Black Rainbow n’échappe pas non plus à la marque de fabrique musicale du groupe new-yorkais. Sur 12 titres, on a presque 12 styles différents.

Comme toujours, l’intro du disque est excellente, mystérieuse, douce, envoûtante, elle annonce le début de l’histoire et nous donne envie d’entendre le nouveau chapitre de l’histoire écrite par l’oncle Sanchez.

L’intro directement suivie de The broken, excellent premier titre nous rappelant la fin de l’album précédent. On se dit là que le groupe a enfin trouvé SON style… Mais non, une fois encore nous sommes surpris par ce combo. Guns of Summer, le second morceau nous envoie presque dans une ambiance frôlant la drum and base (on aime ou on n'aime pas, j’en conviens).

Raconter l’histoire de l’album ne servirait ici pas à grand-chose, le mieux est encore de la découvrir par vous-même. Par contre au niveau musical et ambiance, certains titres sortent vraiment du lot. En effet, des morceaux tels que Far, This Shattered Symphony, World of Lines ou encore In the Flame of Error  représentent, bien qu’étant complètement différents des uns des autres, le moteur de l’album. J’irais même jusqu’à dire que le combo This Shattered Symphony, World of Lines donne vraiment tout son poids à l’album.

En résumé Coheed and Cambria nous offre encore une fois un album sans faille mais qu’il est quasi impossible à aimer en une seule écoute tant le groupe est difficile à cerner.

En soi, pour celles et ceux qui ont envie de découvrir ce qui représente à la fois un groupe mais aussi une œuvre d’art à part entière, foncez, c’est à consommer sans modération.

 

Liens:

Site

Myspace

Label

 

 


Etats-Unis

Message #2256 sur Inw[B]zine
Auteur :
Peps





Ecrit le 23.07.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter