retour à la liste des chroniques

Iron Maiden : The Final Frontier

Iron Maiden : The Final Frontier



Style : Iron Maiden qui cherche à se réinventer

Liste des titres : 

  • Satellite 15.... the final frontier
  • El Dorado
  • Mother of mercy
  • Coming home
  • The alchemist
  • Isle of avalon
  • Starblind
  • The talisman
  • The man who would be king
  • When the wild wind blows

Durée : 75 mn

Chronique :

Vous imaginez,

vous,

la vierge de fer,

se taper une retraite sous peu, aller bronzer au soleil, raccrocher les cordes, en ferraille ou vocales, et les baguettes, la mascotte?

OK on arrête de parler de ça, je m'en voudrais de provoquer des pleurs dans les chaumières,  et on plonge direct dans le dernier opus des 6 métalleux angliches, annoncé déjà en grande pompe avec le single El Dorado et une vidéo intersidérale.

A l'âge ou certains considèrent qu'il est bon de vivre sur ses acquis, la vierge de fer prend du risque....et pas si timide que ça, je vous prie; niveau dynamique progressive, ça explose les prédecesseurs, y compris le plus tout jeune et génial seventh son...Au passage, faudrait acheter cet album à Portnoy et Petrucci pour qu'ils comprennent bien le mot progressif, ça leur ferait du bien. Maiden a poussé le bouchon trés loin, c'est ce n'est pas la longueur moyenne des morceaux (7mn30) qui viendra me contredire.

The final Frontier se veut avant tout mystérieux, et ne dévoile ses qualités qu'au compte-goutte, après plusieurs écoutes assidues et attentives...c'est là le point fort numéro un de l'album....Parce que complexe, on en découvre des nuances, subtilités, et à chaque fois. On en vient à apprécier le titre d'ouverture, "the final frontier", avec son intro répétitive, mais qui se digère au final bien.

Peut-on chercher un point d'orgue pour un album qui se veut avant tout plutôt homogène, une plongée dans une musique alambiquée, recherchée, harmoniquement bluffante et ..... avec un côté live qu'on n'avait pas entendu de la part de ces messieurs depuis un bail. Mention spéciale toutefois à "Isle of Avalon", sculpté avec une finesse éblouissante.

Alors oui certains titres traînent en longueur, mais arrivent à ne pas provoquer l'ennui. Comme sur les opus précédents, l'ajout d'un 3ème guitariste permet plus de complexifier le style que de mettre plus en avant les 6 cordes..c'est un choix.

Maiden n'a pas pondu un album direct, et prend sûrement ses fans à contre pied. L'objectif n'était pas forcément de faire de "The final frontier" un album phare du groupe, mais peut être une démonstration à tous et à toutes que la vierge n'est pas poussiéreuse, et qu'elle fourmille d'idées, sous l'impulsion d'un Adrian smith très inspiré.

 

!!!eupe ze aïronss!!!

Liens : 

Myspace

site officiel

 

 



Message #2293 sur Inwë[B]zine
Auteur :
zeitoun




Ecrit le 22.08.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter