retour à la liste des chroniques

Gloria Morti - Anthems Of Annihilation

Gloria Morti - Anthems Of Annihilation


 

Style : Black/Death Sympho

Tracklist :

1. Prelude
2. The Solution Called War
3. Awakening Of A Discordant Machine
4. Infiltration
5. Swallowed By Defeat
6. Obey
7. Cut From Gaia
8. The Final Framework
9. Redemption
10. Chaos Archetype

Il faut reconnaître qu’aujourd’hui, il est difficile de trouver des groupes qui sortent de l’ordinaire, dans des scènes Death ou Black cycliques et saturées. Mais les surprises n’en sortent que meilleures, et c’est en arpentant au hasard une liste de groupes à découvrir que la mienne fut de taille…Mes oreilles ont heurté - non sans conséquences - GLORIA MORTI, formation nous venant tout droit de Finlande.  Doté de six musiciens, le combo nous balance un Black/Death teinté d’une touche de sympho, au mélange prodigieusement équilibré, et nous prouve ainsi que le monde du Metal n’est pas mort et qu’il peut encore proposer du bon. Pourtant, la formation n’est pas si récente (1999), et l’expérience ne manque pas.

On rentre dans l’album sur l’ambiance d’une armée, rythmée aux pas de soldats allemands, (ambiance rappelée par d’autres samples plus tard) qui nous annonce indirectement les sonorités d’un Black ravageur. Très vite, on est emballé par la brutalité d’un Death (lourdeur des riffs et de la voix), et la froideur d’un Black (guitare mise en avant), adoucies par des mélodies entraînantes, que ce soit à travers les riffs ou le synthé. En parlant de synthé : amateur de Brutal, n’ayez crainte. N’étant moi-même pas adepte des combos tels que DIMMU BORGIR ou encore DIABOLICAL MASQUERADE, GLORIA MORTI s’en éloigne et sait utiliser l’élément modestement, sans fioritures ni overdose, sans entacher la lourdeur des morceaux. Quelques titres (généralement les plus brutaux) sont agrémentés de quelques notes au piano ; certes, on aime ou pas, mais voici déjà une petite subtilité originale qu’a su intégrer le groupe. Et si l’album se conclue sur un long passage doux et mélodieux au synthé façon « violon », celui-ci, dont  l’atmosphère mélancolique me donne une image d’un monde apocalyptique et dévasté, ne peut nous empêcher de fermer les yeux comme pour réfléchir aux idées conceptuelles de l’album : la stupidité humaine.  Et les titres parlent d’eux-mêmes : The Solution Called War ; Swallowed By Defeat ; Chaos Archetype

Ce qui est très plaisant, c’est que les compos sont variées ; si on peut ouïr et jouir des influences telles que DISSECTION ou BEHEMOTH, on peut aussi être face à des sonorités telles que celles de OLD MAN’S CHILD. On peut se retrouver au milieu d’un défouloir musical comme sur Infiltration, dans une ambiance sinistre dénuée de texte - mais qui parle d’elle-même - comme sur Swallowed By Defeat, ou encore dans un titre un peu plus rythmé auquel s’ajoutent de petites dissonances, tel que Obey. Vocalement, Psycho enchaîne entre le charisme d’une voix Death à la Ross Dolan (IMMOLATION), et la haine d’une voix Black classique, dans une maîtrise terriblement parfaite, crachée là où il faut et quand il faut, respectant l’ensemble musical pour ne pas en faire de la soupe. Côté batterie, on ne part sur rien d’exceptionnel, si ce n’est une belle rapidité et une double qui ne se repose que très rarement.
Mais il faut bien comprendre que les compos de GLORIA MORTI sont un tout, et qu’on ne peut blâmer aucun instrument qui pourrait être en-dessous des autres. Le groupe a su se forger un univers et sait s’y tenir, sans oublier les bases fondatrices du Metal. Il ne se gêne pas pour aller ajouter quelques samples (pluie, voix, sirène,…), tout en nous secouant à travers la puissance qui se dégage des compos.

Je me permets d’offrir une mention très spéciale pour Awakening Of A Discordant Machine, titre où on est emporté par une bourrasque mélodieuse, aucunement gâchée par la voix de Psycho qui vient s’y accrocher et dont les hurlements me font frissonner.
Après cette déflagration de quarante minutes, l’opus nous laisse donc sur Chaos Archetype, dont l’outro semble nous dire : « On vous a prévenus, maintenant, réfléchissez-y… ».

GLORIA MORTI n’a rien à envier aux autres, notamment certains groupes de Black Sympho qui frisent parfois le ridicule. Ici, c’est du sérieux, du beau, et du maîtrisé. Voilà un groupe avec une vraie personnalité, qui ne s’arrête pas qu’à trois riffs de guitares calqués sur les plus classiques références (oui je sais, la simplicité peut parfois être très grande), et à des graphismes mortifères ou paysages enneigés ; ici, les artworks nous plongent dans un univers robotisé (je vous laisser deviner la symbolique). Voilà un brin d’innovation, et une nouvelle façon de dénoncer des problèmes qui eux, ne sont pas nouveaux.

Liens :

Myspace

Label : Cyclone Empire


Finlande

Message #2340 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 21.09.2010


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter