retour à la liste des chroniques

Nachtmystium - Addicts: Black Meddle part II

Nachtmystium - Addicts: Black Meddle part II


 

Style: Black Metal Avant-gardiste

Liste des morceaux:

1. Cry For Help

2. High On Hate

3. Nightfall

4. No Funeral

5. Then Fires

6. Addicts

7. The End is Eternal

8. Blood Trance Fusion

9. Ruined Life Continuum

10. Every Last Drop

Chronique:

Nachtmystium, voilà un groupe estampillé Black Metal assez singulier en soit. Avec ce nouvel opus, les Américains vont jeter un sacré pavé dans la mare en faisant fi des soit-disant codes black metal qui enlise ce style dans une certaine médiocrité, se voulant obligatoirement sale, primaire et régressif.

Nachtmystium fait partie de cette nouvelle vague black metal osant proposer une certaine évolution dans sa musique, un côté résolument progressif, dénué de tout tabou, et en explorant un large panel musical.

Ainsi ce Addicts black meddle part II change complètement la donne, comparé aux premiers essais du groupe ainsi que de l'Ep précédant cet album (Doomday Derelicts), qui naviguait dans un black metal plus classique, brut, rock'n roll, assez efficace.

Black Judd, maitre à penser du groupe, aime jouer avec nos nerfs, car s'il nous avait habitués à une certaine ouverture d'esprit avec l'excellent Assassin:black meddle part 1, véritable black sessions psychédéliques, fortement imprégnées de cette aura mystique des 60's, on s'attendait avec ce nouvel album faisant office de deuxième partie conceptuelle sur les produits stupéfiants et les junkies (sujet cher à Black Judd, étant lui même un consommateur assidu de divers prod), à une continuité reprenant les mêmes schémas tortueux aux allures de jams sous acides.
Cependant Nachtmystium nous prend à contre pied, en nous proposant une musique lorgnant plutôt vers des sphères électro 80's (No Funeral), paradoxalement assez lumineuse (Ruined Life Continuum), limite rock new-age (Nightfall), dark-indus (Blood Trance Fusion entrecoupé d'une jouissive partie black'n roll à la Carpathian Forest), et se terminant sur le fabuleux et dépressif Every Last Drop, véritable hymne mélancolique reflétant la détresse noire d'un cerveau malade, rongé par diverses substances psychotropes.
Si l'on excepte le morceau High On Hate, le seul vraiment black traditionnel mais néanmoins efficace avec son final épique et aéré, les plus puristes d'entre nous passeront certainement leur chemin.

Bref vous l'aurez compris, ce nouvel album de Nachtmystium nécessite plusieurs écoutes pour en saisir pleinement toute les subtilités aussi étranges et incongrues soient-elles, et s'adresse avant-tout à un public averti, n'ayant pas froid aux yeux, qui serait en recherche de sensations nouvelles.
Et le comble, c'est qu'on en deviendrait vite accro!!

Lien:

Myspace


Etats-Unis

Message #2437 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Skald




Ecrit le 04.01.2011


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter