retour à la liste des chroniques

Mirror of Deception - A Smouldering Fire

Mirror of Deception - A Smouldering Fire


Style : Doom métal


Liste des morceaux :

01. Isle of Horror
02. The Riven Tree
03. Heroes of the Atom Age
04. Bellwethers in Mist
05. Unforeseen
06. December
07. Lauernder Schmerz
08. Walking Through the Clouds
09. Leguano
10. Sojourner
11. The Flood and the Horses
12. Voyage obscure


Chronique :


Ah, MIRROR OF DECEPTION !! J’ai découvert cet excellent groupe allemand en 2001 avec son excellent Mirrorsoil. Eh oui, car le groupe officie dans le doom métal depuis 1993 !! Formation traditionnelle, on y retrouve deux guitares, une voix claire, une basse et une batterie. Rien d’extraordinaire et pourtant. Fort d’un son très lourd et de mélodies accrocheuses, le groupe ne passe pas inaperçu.

Le quatrième album est enfin entre mes mains. En effet, le groupe officie plutôt dans les splits, les EP et les démos. Il faut dire que son dernier véritable album date de 2006. MIRROR OF DECEPTION se fait donc désirer, voyons si l’attente valait la peine !!

Comme dit un peu plus haut, on est ici en présence d’un doom métal traditionnel, plus proche du 60-80 pulsations que du 40, où la lourdeur est apportée par les guitares. Dès les premiers accords, comme prévu, la musique est telle un mastodonte qui tente d’avancer péniblement. Les accords sont lents et lourds, la voix est profonde et le tout est tout simplement efficace.

MIRROR OF DECEPTION fait dans les mélodies accrocheuses, ces mélodies qui entrent dans votre esprit et ne vous quittent plus de la journée, comme dans The Riven Tree, Bellwethers in Mist ou encore Unforeseen. Dans ces morceaux, le groupe mise sur l’efficacité et peu sur l’originalité. La musique est excellente, s’écoute avec beaucoup de plaisir, mais ne cherchez pas ici de parties réellement hors du commun. En fait l’originalité vient de l’introduction de petits morceaux courts, atmosphériques entre les pièces plus longues. Ces morceaux se nomment Heroes of the Atom Age, à consonances assez folk ; December, jeux de guitares ; Leguano, surprenant de percussions.

Ces petites pauses sont très agréables et offrent toujours leur lot de surprises entre chaque morceau plus traditionnel. C’est bien pensé, c’est bien fait et cela apporte un réel plus à la musique de MIRROR OF DECEPTION.

L’album se termine par des morceaux plus atmosphériques selon moi, même s’ils ne perdent rien de leur lourdeur. Voyage Obscure ponctue cet album avec brio, très rythmique et mélodique, la part belle est faite aux instruments. Le morceau se "pop"alise un peu arrivé à la fin, ce qui est le seul point négatif selon moi. Cela ne gêne en rien bien sûr, l’appréciation de l’ensemble de l’album.

Sachez chers amis lecteurs que MIRROR OF DECEPTION fait une musique tout à fait abordable. Il est donc possible d’apprécier leur musique, sans être un fan invétéré de doom. Le groupe nous invite à la découverte de ce style avec une musique efficace et très agréable. Après maintenant dix-huit ans d’existence, le groupe est toujours présent et nous offre un très bon album. Ne manque peut-être qu’une prise de risque un peu plus affirmée, mais en même temps, MIRROR OF DECEPTION fait du MIRROR OF DECEPTION et il le fait bien. Peut-on réellement lui reprocher ?

 

Liens :

Myspace

Site internet



Message #2565 sur Inwë[B]zine
Auteur :
dark.pimousse




Ecrit le 03.03.2011


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter