retour à la liste des chroniques

Dreamlost - Outer Reality

Dreamlost - Outer Reality


Style: Métal progressif

Liste des morceaux:

1. Come And Take Me
2. The Way Things Are 
3. Myself
4. Styx
5. Borderline
6. White Domain
7. Killing Money
8. Beauty Never Dies
9. Drowned Out (Bonus Track)

Chronique:

Je pense qu’il est parfois bon de se poser un peu, et d’écouter, sans à priori, quelque chose de différent. On enlève l‘extrême et la violence, pour laisser place à une douceur triste et mélancolique, électrifiée juste comme il faut! Voilà, pour ma part, une plaisante découverte que j’appellerais bien une petite perle du métal prog. Un équilibre parfait entre la noirceur et la beauté, interprété par des musiciens à la maîtrise...parfaite!
Comme c’est agréable de ne pas faire d’effort pour reconnaître chaque subtilité des compos! Non pas qu’il n’y en ai pas mais la production est d’excellente qualité. Et à voir les vidéos en live, rien n’est retouché, pas même la douce voix d’Arnaud. C’est entraînant à souhait, et cette écoute intensive fut un réel plaisir!
Après, vous me direz, ce n’est pas ce qu’il y a de plus original, mais quand c’est bien fait, c’est toujours bon à prendre!

Le début de l’album est assez calme, bien rythmé, au chant clair variant les émotions avec maîtrise, accompagné de chœurs implantés ou il faut et sans abus. La guitare enchaîne les solos du début à la fin, ce qui rajoute beaucoup de relief. Les mélodies sont vraiment entraînantes, à tel point qu’on ne peut s’empêcher de les fredonner! Puis très rapidement, plus de dynamisme se fait sentir, avec pas mal d’instrumentales un peu "jazzys" , comme on peut l’entendre dans certaines autres formations (chez Spheric Universe Experience, par exemple). Le synthé est utilisé comme il faut, sans trop de fioritures, pour un accompagnement au piano et quelques rajouts musicaux donnant du caractère aux morceaux. Quelques consonances heavy nous apportent un peu de rapidité et de piment. Et à tout ça, il fallait bien rajouter une petite balade: Styx. Tout est joué au piano, et au chant on y ajoute celui d'Alexandra, qui s’harmonise avec merveille à celui d’Arnaud.
Mon coup de cœur ira tout de même à The Way Things Are, aux mélodies à couper le souffle qui a le don de m’emporter très, très loin…

En ce qui concerne le visuel, la pochette en papier glacé reflète précisément le nom du groupe, et le travail des couleurs y est sublime. Astre, arbre, ou encore lumière surnaturelle nous donnent l’impression d’un tourment, d’une tristesse, d’un rêve perdu…

Dans l’ensemble, c’est très travaillé et sérieux, pour un groupe qui a l’air d’avoir prit ses marques depuis peu. Adorant les chants féminins en général, je regrette juste un peu qu’il n’y en ai pas plus. Vu le boulot très soigné, j’espère que la suite saura évoluer et être une touche plus personnelle! Mais c’est tout de même plaisant de se dire que l’Essonne nous offre aussi de bonnes formations!

Liens:

Site officiel

Myspace

Label

Fiche groupe


France

Message #257 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 30.06.2008


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter