retour la liste des Live reports
  retour la liste des Live reports (Nord-Pas-de-Calais)

14.08.2008 - Metallica à Arras

Metallica à Arras


 


Report :

Quatre ans... voilà quatre ans que les fans attendaient le retour de Metallica en France. Et ça y est, ils sont enfin venus; le rendez-vous a été donné dans la ville d'Arras, pour le festival Rock en France. Et pour sa première édition, on peut dire qu'ils on visé très haut. Et en y mettant les moyens, je vous en prie... Scène immense, écran géant, pyrotechnie : il n'ont pas fait dans la demi mesure. Et tant mieux pour nous. Puis une première partie très étonnante, débutant avec des frenchy qui on réussi à s'imposer ces dernières années sur la scène internationals, je nomme Gojira. Suivis de l'ovni de la soirée, Within Temptation, l'un des groupes phares du Métal symphonique. On peut dire que cette soirée fut très hétéroclite, mélangeant à la fois du Death, Sympho et pour finir du Thrash. En somme, il y en avait pour tout les goûts.

Ouverture des portes à 16h, il y a foule dans les rues qui borde la grande place, Gojira ouvre la scène à 17h20, mais malheureusement il reste encore beaucoup de monde à l'entré fesant la queue et elle est très grande..., les fouille individuel prenant beaucoup de temps. Une heure pour faire rentré 25 000 festivalier à était court, et cela à été un grand n'importe quoi. Mais sa n'a pas empéché de savourer se début de soirée et de commencer la fête, stand de bière, de pitance et de merchandising sont dévaliser. Mais bon les prix été quand même élever, à 30 euros le t-sirt et la bière a 4 euros sa fait très mal.

 

 


Quand les enfants du pays arrive sur scène, les cries se font déjà entendre et le titre Backbone nous mais déjà dans l'ambiance, le son est quand même assez médiocre à mon goût  mais certain morceaux sont reconnaisable. Le groupe joue devant le tiers du public le reste ne pouvant que sifler leur mécontentement a l'entrée.
Les titres défilent allant du premier album à leur dernier, le génialissime From Mars To Sirius. Le groupe a l’ère en forme et communique beaucoup envers le public, avec un joseph Duplantier arborant le t-shirt de Godzilla, le premier nom du groupe et avouant même que c’est grâce à Metallica qu’ils existe, bien sur sa du être un grand honneur pour eux d’ouvrir la soirée à leur idole. Le titres "Lizard skin" de Terra Incognita à ouvèrent la marche, puis "Flying Whales" de From Mars le suivent, le groupe est en pleine forme et sa s'entend, sa fait 8 mois qu'il n'avait jouer sur une scène française et donc il se rattrape, Le public les suis avec de grand pogo dans la fosses se qui laissent dévoiler leur joie, s'enchainent "Clone" et "Love" et "Remembrance" de l'album The Link.

Surprise de chez surprise, le groupe nous joue deux morceaux "Vacuity" et "Toxic Garbage Island" qui proviennent de leur prochain album The way of all flesh qui sortira fin septembre. Et on peut dire que c'est du lourd, Gojira ne fait pas dans la dentelle et c'est encore du gros son bien Death qui nous attend. Il me tarde d'écouter se petit bijoue à sa sortie. Pour finir le groupe joue "Wisdom comes" et "The heaviest matter of the univers" et termine en beauté face a une foule en délire.

 


Arrivent en milieu de soirée le groupe Within Temptation, même si le public n’est pas en leur causse, il y a quand même beaucoup de fan qui se font entendre, malgré les insultent et autre doigt lever par des ahurie, malheureusement il faut faire avec se manque de respect. Le groupe joue avec sont décor habituel pour leur tourner, statue, flambeaux on été disposer pour afficher l’ambiance. La jolie Sharon arrive sur scène accompagner de ces compères et commence le show, l’ambiance de folie du début ces calmer dans la foule. Et les gens regarde plus qu’il participent. Mais d’un côté comment un groupe comme Within malgré leur grande carrière peuvent s’imposer face à deux monstres qui crache du gros son. Mais il n’en des mord pas et continue a enchaîner leur titres, dommage qu’il y est très peut de morceaux de leur premiers albums qui pour moi a été leur meilleur époque. Mais on notera quand même une belle performance et je leur tire mon chapeau.

______________________________________________

 

Puis enfin le moment si attendu par des dizaines milliers de fan arrive quand se morceaux si familier "The Ecstasy of Gold", l'un des thèmes du Bon, la Brute et le Truand, d'Ennio Morricone, se fait entendre. Et c'est l'explosion de cris et de joie, (de pleure ?). Puis arrivent Lars sur scène s'installant derrière ces fûts et saluant le public suivit de près par James, Kirk et Rob. LES FOUR HORSEMEN, quatre année qu'on les attendais. Se fut long, mais ils on enfin la, fans de la première heure, nouvel génération et groupies de passage sont en rendez vous. Le groupe débute le show avec le titre "Creeping Death" de l’album Ride The Lightning, les fans sont en délire et se ru devant la scène. La fosse devient compacte, ils commence fort avec un de leur titre phare emboîter le pas par "For Whom The Bell Tolls" et "Ride The Lightning". La foule se met à chanter a l'unisson et sa résonne bien dans cette arène.
James prend la parole et se met a s'amuser avec le public, il dit qu'il n'attendron plus quatre ans pour venir (sa on l'espère tous), puis il se met a criez Memory à plusieur reprise et commence a chanter les paroles "Fortune, fame, Mirror vain,
Gone insane," et il s'arrête et laisse la foule chantez le reste "But the memory remains". Vous avez devinez c'est le début du titre "The Memory remains" de l'album Reload et la foule est ravie. On avait le droit à un impressionnante reprise du public surtout pendant le passage du légendaire "nananana" de Marianne Faithfull. Arrive "Welcome Home (Sanitarium)" de l'album Master Of Puppets, qui ne laisse aucun répit.

 

Suis de très près "Cyanide" l'un des nouveaux titres qui sera sur le nouvel album Death Magnetic et franchement sa laisse présager que du bon, retoure d'une basse plus présente, des solo à la Hammett, un James avec de la voie, oh oui sa va être bon.

Viens ensuite le titre "...And Justice For All" de l'album du même nom et "No Remorse" alors voila destitres qu'il ne joue pas souvent, enfin surtout chez nous.. alors j'espère que vous avez savourez. En tout cas sa la été pour moi.

Les première note de "Fade To Black" arrive a nos oreille, puis qui s'enchaine rapidement avec le premier solo, concernant sa on peut dire que Kirk na pas pas perdu la main et on en a la preuve avec se qui suis "Master Of Puppets" se morceaux que tout bon fans doit connaitre, celui qui est rentré dans la légende maintenant depuis 22 ans et la c'est vraiment le délire, les riffs font l'effet d'un vague sur la grande place et tout le monde se met a sauté, headbangers. Le morceaux se joue a une vitesse halluciante et il n'y qu'aux break qu'on peut sougler un peut et qu'on peut admirer un duo de solo entre James et Kirk toujour aussi majestueux. On croit qu'ils on un peut pitier de nous, mais il surenchérissent avec le titres malheureusement trop rare "Whiplash" de Kill'em All et la se soint les pit circles qui se créer en masse, encourager par le groupe, mieux valait s'écarter pour les plus téméraire.

Un moment de répis survient avec le titre "Nothing Else Matters", qui n'a pas danser un slow avec une fille sur cette musique, en tout cas elle aura permit au groupe d'atteindre un autre public qui j'en doute pas est la se soir. Et pour continuer avec le Black album, vient "Sad But True", qui relance la foule dans un délire monstre.

Oh que se passe t’il ? Soudain la guerre débarque au son de l'intro du titre "One", puis la pyrotechnie fait son oeuvre et la scène s'illumine. Des feux d'artifice s'envolent dans les cieux, les tympans n'y résistent pas. Après quand même plusieurs minute d'explosion, James apparaît au fond de la scène avec son charisme propre a lui. Et la il joue les première note. On ferme les yeux est c'est magique. Puis tout se fini avec "Enter Sandman" accompagné de flamme de plus de 3 mètres, de quoi puiser dans les dernières force du public. Mais encore un fois ils étaient bien présents.

Apres quelques minutes toutes lumières éteintes, la foule attend le retour du quatuor pour un rappel, ils ne se font pas attendre bien longtemps et les voilà de retour en commençant avec "Last Caress" reprise du groupe "The Misfits"dont le regretté Cliff Burton était grand fan. On entend ensuite un "So What, so fucking what", ouvrant naturellement le titrs "So What" puis suivi par "Seek And Destroy" qui a pour habitude de cloturer le show et pour ce dernier morceau , le groupe s'en donne a coeur joie. Et les fans puissnt dans leurs dernières ressources pour terminer en beauté.

En conclusion, ce concert a été grandiose et unique dans ce décor qu'est la Grande place d'Arras, les joueurs ont su montrer malgré leurs quarante balais qu'ils sont loins d'être finis et que ce sont toujours des monstre de scène.

Et qu'il savent encore utiliser leurs instruments pour composer, ils nous le prouverons avec Death Magnetic.

 Setlist :

Creeping Death
For Whom The Bell Tolls
Ride The Lightning
The Memory Remains
Welcome Home (Sanitarium)
Cyanide
...And Justice For All
No Remorse
Fade To Black
Master Of Puppets
Whiplash
Nothing Else Matters
Sad But True
One
Enter Sandman
- - - - -
Last Caress
So What
Seek And Destroy
Liens :
 
Fiche Groupe Gojira
 
 
______
 
______
 
 
 
 
Deux reportages de Metallica sur France 2 et France 3
 
 

Photo Gojira : Alex Morgan

 

Metalloufu.


Adresse

La Grande Place
62000 - Arras
rgion : Nord-Pas-de-Calais
France

Message #317 sur Inw[B]zine
Auteur :
Metalloufu




Ecrit le 15.08.2008


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter