retour à la liste des chroniques

Metallica - Death Magnetic

Metallica - Death Magnetic


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Style : Thrash


Liste des morceaux
:


01 : That Was Just Your Life
02 : The End of the Line
03 : Broken, Beat & Scarred
04 : The Day That Never Comes
05 : All Nightmare Long
06 : Cyanide
07 : The Unforgiven III
08 : The Judas Kiss
09 : Suicide & Redemption
10 : My Apocalypse

Chronique :

Enfin! Voilà le dernier album des Four Horsemen, nommé Death Magnetic. Ça fait un moment qu'on en entendait parler, que le groupe allait revenir aux sources avec plus de rage. Voilà une semaine qu'il traîne déjà sur internet et il est accueilli à bras ouverts par les fans; il surprend les plus sceptiques et rend fous les plus fanatiques. Rien que la pochette fait parler, montrant un cercueil dans ce que certains disent représenter un sexe féminin; puis les caractères de Metallica sur la pochette rappellent étrangement ceux de Master. Et voici qu'ils reviennent avec des textes parlant de suicide et d'apocalypse, des textes bien sombres.

Le premier titre, "That Was Just Your Life", débute avec un battement de coeur (similaire au nôtre en découvrant cet album, un mélange de crainte et de joie). Puis viennent les premières notes des guitares, à l'allure lente; la basse emboîte le pas. La batterie fait son apparition et le morceau se met en place. Puis le rythme s'accélère et la voix de James arrive. Ce titre est plein d'énergie et dévoile ce que l'album nous promet. Les solos de Kirk sont de retour et très énergiques - ça promet.
On enchaîne avec "The End of the Line", un morceau que tout le monde a déjà vu et entendu dans les derniers live du groupe - le titre qui n'avait pas de nom jusqu'à aujourd'hui. Et oh surprise! Il dégage une autre force, comme si on le redécouvrait; le titre bouge assez bien et on se rend compte que le groupe a laissé reprendre leurs droits aux instruments en faisant de longs breaks pour la voix - et laissant ainsi s'exprimer les guitares qui nous crachent des riffs bien prenants.

"Broken, Beat & Scarred" - on remarquera que la batterie de Lars est bien présente et que ce son métallique qui caractérisait St Anger a disparu. Une chose se démarque aussi : la basse de Trujilo qui ressort beaucoup, comme à l'époque de Cliff. Une joie pour nous! Sur ce morceau, nous avons droit à un magnifique solo de Kirk assez court, et la voix de James n'a pas perdu en profondeur.
Puis arrive "The Day That Never Comes", un des titres phares de cet album, qu'on a pu entendre sur leur dernier clip. Ce morceau commence avec une mélodie et une rythmique qu'ils n'avaient pas sorti depuis l'époque du Black Album. Le morceau accélère un peu quand la disto fait son apparition, mais la voix de James reste calme, comme contant une histoire. Ce qui donne à ce morceau la touche d'une ballade. Mais à la quatrième minute, la batterie rappelle les troupes et le morceau s'accélère petit à petit. Puis on retrouve ce duo de guitares - James et Kirk s'éclatant et enchaînant les notes, faisant un aller-retour. Et d'un coup le solo arrive, surprenant et délirant à la fois. On en reste babas, il n'est pas très structuré mais est enchaîné à une vitesse que Kirk n'avait pas atteinte depuis des lustres.

Le quatrième morceau, "All Nightmare Long", commence avec la guitare et la basse, suivies doucement par la batterie. Ça me rappelle certains passages du Black Album - et quel plaisir! Puis ça repart! Le quatuor accélère le rythme; au bout de 2 min, la voix de James montre enfin le bout de son nez. Plusieurs breaks s'enchaînent, entre paroles et instruments, ainsi que plusieurs solos. On dirait que le groupe veut toujours aller plus loin et repousser les limites. On ressent l'esprit et l'énergie que dégage le groupe, et c'est ravageur.
Déjà en milieu d'album! Ça passe vite... "Cyanide" fait son apparition : un titre qu'on a pu savourer à plusieurs reprises en live et qui donnait un avant goût de ce qu'ils nous préparaient. Ce titre commence assez fort avec la batterie et la basse, puis la voix de James suit; ce titre est très prenant et le refrain donne envie de crier. Voilà un morceau qu'on a facilement en tête après écoute. On ne peut pas résister à l'envie de suivre la batterie du pied.

Voila le morceau qui à fait parler de lui depuis le dévoilement des titres : il s'agit de "The Unforgiven III". Et oui, nos compères ont décidé de donner une suite aux deux premiers. (Peut être la mode des trilogies). En tout cas, avant même son écoute, il a essuyé beaucoup de critiques; pas mal pour un morceau qui n'était pas encore diffusé! Les Met's savent faire parler d'eux à tout moment. Pour en revenir au morceau, au premier abord, j'avais été ravi et pressé d'écouter cela. Mais ce fut une surprise en l'écoutant : le début commence avec des notes de piano, puis deux notes de guitare suivent. Le morceau est assez mélodieux et, à ma grande satisfaction, il est possible de retrouver certaines similitudes avec les deux premiers "Unforgiven". En tout cas, la voix de James est bien prenante et assez triste à la fois, ce qui colle avec l'esprit. Vers la cinquième minute, le morceau prend de la vitesse, accompagné de violons. Cela  fait tout de suite penser à SM, mais un magnifique solo arrive, suivant le rythme avec frénésie. Et le morceau se termine comme il avait commencé, calmement.

Suit "The Judas Kiss", un de mes titres préférés, bien bourrin comme il faut, avec une rythmique très prenante et un refrain que certains on déjà entendu sur certaines videos. Le groupe a toujours autant de rage et de vigueur, tellement que Lars martèle sa batterie comme à son habitude - tel un burin dans les mains d'un maçon. On notera encore un surprenant solo de Kirk qui dure assez longtemps. Veulent ils rattraper ce qu'ils n'avaient pu mettre sur St Anger?

Une grande surprise pour nous : un titre instrumental à été glissé dans cet opus - et oui, de retour, enfin! Il est loin d'égaliser un "Orion" ou un "To Live is to Die", mais il a son âme propre. Et je dirais que la basse est très présente ici, mais on a le droit a une profusion de riffs, lents et rapides, une rythmique qui change à tours de bras - c'est bien signé Metallica. Elle dure quand même presque 10 minutes, il fallait le faire! On a le droit par-ci et par-là à quelques moments de mélodie qui donnent un côté plus calme au morceau. En tout cas, elle va en ravir plus d'un(e).
On termine avec "My Apocalypse" et là, ils terminent avec du gros, du très gros! Ils ont encore la patate et veulent nous le démontrer! Ça gueule, ça crache du gros son. Le titre prend de la vitesse au fur et à mesure du morceau, accompagné de solos et d'une batterie en furie - en clair, ça veut tout casser. Tout ce qu'on aime venant d'eux.

Pour finir, les Metallica sont bien de retour. Certains disaient que c'était l'album de la dernière chance. Que le groupe était fini, qu'il ne savait plus composer et n'avait plus la patate d'antan. Et bien je crois que Death Magnetic en fera taire beaucoup. Cet album surprend par l'énergie qu'il dégage; le groupe a puisé dans ce qu'il avait fait de mieux et l'a mis à la sauce d'aujourd'hui, pour donner des morceaux prenants et destructeurs. On redécouvre le groupe sous un autre jour, et il démontre une chose : à plus de quarante ans, ils sont toujours capables de créer de petits bijoux. Ce qui laisse prévoir encore un bel avenir.

Liens :


Fiche groupe

Site

Myspace

Label

Live Report Metallica à Arras


 


Etats-Unis

Message #334 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Metalloufu




Ecrit le 12.09.2008
Note des lecteurs : 8.5/10 (2 notes)

Commentaires :
  • olivier, le 14.09.2008, 8/10

    chronique bien remplie^^

    En tous les cas, c'est vrai que cet album fait du bien, j'espère qu'ils n'oublieront pas de mettre un peu plus de mélodies dévastatrices la prochaine fois



  • Maud, le 06.10.2008, 9/10

    Je l'écoute en boucle depuis que je l'est, il est excellent et ton article aussi Metalloufu ^^

     Ta vu jss venue et tu en as la preuve =P

    EmbarrasséMotus





Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter