retour à la liste des chroniques

Primordial - To The Nameless Dead

Primordial - To The Nameless Dead


Style:  Black/Pagan/Rock

Liste des morceaux:

1. Empire Falls
2. Gallow's Hymn
3. As Rome Burns
4. Failures Burden
5. Heathen Tribes
6. The Rising Tide
7. Traitor's Gate
8. No Nation On This Earth

Chronique:

D'une très belle originalité, Primordial a su conquérir son public à chacun de ses albums. Le dernier en date est sorti en 2007 et il est pour moi une de mes meilleures récentes découvertes. Les riffs sont très simples, mélodieux, les textes d'une grande réussite mais les vocaux sont pour moi la chose qui rend le tout grandiose.

Ecouter cet album, c'est se retrouver en haut d'une montagne enneigée, emportée par la torpeur et la mélancolie qui s'en dégage.

On commence avec Empire Falls, simple, efficace, qui donne l'impression d'avoir des ailes.

Ennivré dès les premiers riffs, on continue sur Gallows Hymn. On s'oublie sur une jolie mélodie acoustique, puis la batterie s'en mêle, doucement, dont la rythmique a l'air d'annoncer quelque chose de fort attendu. Je m'égare? Non, là ça part, toujours sur cette mélodie, guitares saturées, vocaux clairs, qui ne finissent pas de nous faire tourner la tête. La double grosse caisse ajoute un élan de souffrance, aidée par les textes...

Vient ensuite As Rome Burns, dont la rythmique est entrainante et pas commune, où là est racontée la perte des hommes, de leurs enfants... Une petite interlude à la batterie, des choeurs s'emballent et ça repart de plus belle.

Failures Burden nous offre un chant toujours souffrant, les voix claires se transformant en chant black, titre tout de même moins entrainants que les précédents.

On retrouve une acoustique bien sympathique à la guitare sur Heathen Tribes, toujours dans cet esprit pagan, confirmé par la batterie, interrompu par moments par des saturations et c'est comme ça tout le long...plutôt tranquille, moins vers la fin où les guitares et les choeurs sont vraiments excellents, suivi d'un sobre solo.

La suite est instrumentale, The Rising Tide: on entend un souffle musical, suivi vers la fin par de la percu lointaine. Heureusement que ça ne dure pas plus de d'une minute trente...

Traitors Gates, rien d'exceptionnel, le groupe reste fidèle à lui-même.

No Nation On This...rythmique assez lente, guitare envoûtante, on tourne un peu plus en rock par la batterie. Ce titre ne ressemble pas aux autres, ce qui le rend intéressant mais un peu répétitif au début. Le chant met du temps à se manifester par quelques cris black. Vraiment bon et ce pendant plus de huit minutes.

En conclusion, énorme coup de coeur pour les trois premiers titres. Le chanteur dégage des émotions que l'on ne peut que recevoir. On oublie tout, on pense qu'à sa souffrance et on en redemande. Cet album est un chef-d'oeuvre, une jouissance à l'état pur.

Je le recommande fortement, pas besoin d'aimer le black, le pagan, le folk. C'est un groupe presque indéfinissable.

Liens:

Site officiel

Myspace

Label


Irlande

Message #36 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 24.03.2008
Note des lecteurs : 10/10 (1 notes)

Commentaires :
  • edge, le 27.07.2008, 10/10
    vraiment bon tout ça




Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter