retour la liste des Live reports
  retour la liste des Live reports (Ile-de-France)

11.10.2008 - Dagoba - Tank - Ashka à L'empreinte (Savigny-le-Temple).

Dagoba - Tank - Ashka à L'empreinte (Savigny-le-Temple).


 

 

Report :

Histoire de ne pas changer, c'est encore un monstre de la scène metal française qui pointe son nez dans cette belle salle qu'est L'empreinte. Rien que de savoir que Dagoba passe dans le coin et on sait direct que ça va être blindé. Et pourtant personnellement n'étant pas fan du groupe, je me tatais à y aller. Quand j'ai appris que Tank allait remplacer le groupe Amenti pour cause d'annulation, je me suis dit pourquoi pas, ça va être intéressant.

La soirée commence avec un jeune groupe du nom de Ashka, qui nous dévoile un son très métalcore. Leur chanteuse nous sort des sons assez impressionnants, alors qu'elle ne reflète pas de telles capacités au premier coup d'oeil. Le groupe reste quand même assez basique, un gratteux et un bassiste assez présent sur scène, et une batterie qui a du punch, mais le groupe reste dans la globalité linéaire. Et c'est plutot mitigé au niveau accueil du public, mais Ashka réussit à faire bouger la foule. J'ai quand même aimé certains morceaux qui avaient une bonne sonorité, une bonne présence, des instru et des gueulantes là ou il fallait. Ce groupe a encore à apprendre, mais ils ont du potentiel, c'est a suivre.

Puis arrive la machine de guerre... les hommes se mettent au garde-à-vous, les armes épaulées. Et attendent les premiers signaux de l'escarmouche qui va arriver. Et soudain les cinq soldats de Tank arrivent sur scène. Bien accueillis dans les rangs et ils ouvrent un feu bien nourri de son, suivis par les les troupes en délire. Pour être un peu plus sérieux, j'étais ravi de revoir ce groupe sur scène, où il nous dévoile du death-mélodique qui a rarement atteint un si bon niveau ces dernières années. On a droit à leurs morceaux classiques qu'on a pu découvrir sur leur démo , puis à quelques nouveautés, ainsi que le titre "Destination" qu'ils ont eu l'honneur d'enregistrer en compagnie de Zuul de Zuul FX.
Les gars de Tank ont su montrer encore une fois toute la fureur qui bouillonne en eux, mais aussi qu'ils ne faisaient aucun compromis, en d'autre termes : c'est pas pour les mauviettes. Raf a sorti ses tripes au chant, se pliant en deux, en lui laissant le temps il aurait pu en cracher ses boyaux. Un grand roux à la basse l'accompagnait au choeur, nous faisant profiter de ses moulinets de tête dignes de l'exorciste. Les deux gratteux quant à eux n'étaient pas en reste, ils nous massacraient à coups de riffs déchaînés et aussi de solos endiablés sortis tout droit des tranchées par le Caporal Symheris. Puis le sergent à l'abri derrière ses fûts (de canon ?) nous pilonnait les oreilles, jouant de la baguette avec une dextérité digne d'un officier.

Le groupe à été très bien accueilli par les troupes et a réussi à en rallier beaucoup d'autres à sa cause ce soir là, vu l'animation qui a explosé dans la fosse. Un bon signe pour eux. Le groupe gagne en puissance au fur et à mesure de leurs prestations, voila un groupe montant, qu'il faut suivre de très près et je vous invite a aller les écouter.

 

Dagoba arrive enfin, sur fond musical venant tout droit du film "Dracula", le quatuor débarque sur scène. Cela doit faire bien quatre ans que je ne les ais pas vus, à l'époque ils jouaient encore dans de petites MJC et ça m'avait bien plu. Et là ils ont beaucoup changé, surtout niveau look, plus soigné, niveau musique c'est pareil, carré, sans accro, de quoi plaire. Mais indiscutablement ils on toujours du gros son et ça s'entend... malgré les remarques sur leur dernier album, où beaucoup trouvaient que les morceaux étaient beaucoup plus posés, moins bourrins qu'a l'accoutumée. Ce qui est assez surprenant pour moi ayant quand même écouté quelques morceaux par curiosité et j'ai cru ne plus avoir de tympans. Le groupe pendant son show reste assez centré sur les premiers albums. Et c'est ce que le public adore, circle-pit et mosh font leur apparition, on a le droit a quelque braveheart.

Le public est bien déchaîné, le groupe a enchaîné les morceaux tels que "It’s All About Time" ou "Things Within", enfin ceux que je peux reconnaître... et oui honte à moi, je ne connais aucun des albums du groupe. C'est plus une redécouverte pour moi, mais je me prends une belle claque en les revoyant. Plus droit et charismatique qu'avant, Dagoba a su monter en puissance, grâce à ses membres, comme par exemple Franky derrière son imposante batterie qui nous dévoile tout son talent, un personnage assez dynamique et qui sait faire bouger une salle. Un groupe avec beaucoup de charme, comme disait l'autre. Et qui ramène de plus en plus de partisans. Et je crois qu'à l'avenir je vais beaucoup plus m'y intéresser.

 

Liens :

Myspace Ashka

______

Fiche Groupe Tank

Myspace Tank

______

Fiche Groupe Dagoba

Myspace Dagoba

 

Photo : Anthony D.

 

 

Metalloufu.

 


Adresse

301 avenue de l’Europe
77176 - Savigny-Le-Temple
rgion : Ile-de-France
France

Message #372 sur Inw[B]zine
Auteur :
Metalloufu




Ecrit le 15.10.2008


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter