retour la liste des Live reports

14.10.2008 - Trust au Zénith de Paris : 14/10/2008

Trust au Zénith de Paris : 14/10/2008


1h30 avant le début programmé du concert, la tension est tout sauf palpable à l'entrée du zénith puisqu'un groupe de 80 personnes au grand maximum attend sagement contre les barrières. Impression confirmée dès l'entrée dans la salle, le zénith est ce soir dans sa configuration mini, scène avancée au maximum. Petite fosse et gradins en partie bâchés sont de rigueur. A vue d'oeil, ce sont 3500 personnes qui ont pris leur billet pour aller voir Trust. Motif de satisfaction, celles et ceux qui se font des thunes en revendant des places en seront ce soir pour leurs frais. Il n'y a pas de quoi les plaindre sachant ce qu'ils vont être capables de faire au niveau enchères pour les 2 dates d'AC/DC à Bercy, qui affichent d'ores et déjà complet.

Facile de trouver une raison à cette faible mobilisation des franciliens : leur dernier album, 13 à table, contient toute la rage des premiers albums de Henry Dès, et la force des textes de Diam's.

C'est une toute petite première partie qui vient fouler les planches du zénith, petite par sa composition ( un guitariste,et un accordéoniste : les frères Guichen ), et par le temps qui leur est alloué. La musique distillée par les frangins fait plus que lorgner sur la musique celtique (ils sont bretons, on le comprend de suite). Le public est réceptif, accueillant à défaut de méga-enthousiaste. 15 mn de prestation et c'est déjà fini. On en aurait bien voulu un peu plus, le duo se débrouille très bien....

Trust arrive rapidement sur scène et commence avec "Marche ou Crève", "Darquier", "Palace", bref ce qu'il faut pour mettre la foule en fusion, et ben raté!!! Le public est relativement amorphe, et très poli. Malheureusement pour nos oreilles, Trust veut défendre son dernier opus, et ça ne rend pas forcément mieux sur scène. 3 titres à oublier plus tard, c'est un "Monsieur Comédie" qui nous est servi, et qui n'arrive pas à transcender la foule....Le groupe n'a pas l'air au taquet lui non plus, mais remercie régulièrement le public.

Le bateau tangue avec "surveille ton look" version 2008, durant laquelle Bernie veut nous donner une belle leçon de tolérance envers le rap en invitant sur scène une chanteuse...de rap justement, Casey, qui assure sa partie-enfin des paroles qui réveillent-voix distincte et débit sans faille, l'artiste semble toutefois méga intimidée. Mais il faut bien avouer que le mélange ne passe pas du tout. Aimer Trust qui joue avec Casey, ce serait comme aimer la confiture mélangée à de la moutarde : les 2 séparément ça passe, mais ensemble, c'est ....moche. Bernie, ça fait un paquet d'années qu'on sait que les styles les plus divers peuvent se mélanger de belle manière, le rap avec le métal, le rock, le jazz...mais là tu t'es un peu vautré..

Bernie-toujours lui- n'en loupe pas une pour s'écouter parler (il aime beaucoup ça), et le public est très patient malgrè tous ses propos, soit démagos, soit profondément débiles. Il rappelle aussi son attachement à la reine du chabichou, en nous trouvant un néologisme : néantissitude. A ne pas rajouter au dictionnaire, merci.

"Chaude est la foule" est moyen, "En apparence" nous fait regretter "tous ces visages", "Epistémophilique" confirme tout le mal qu'on en pensait sur le dernier album.

"Saumur", classiquement hurlé par tout le public, ne reçoit pas l'accueil escompté, et le bassiste en finit par penser que "A marseille ils étaient plus chauds"....on veut bien le croire...

Nono a préféré soigner le choix de sa chemise plutôt que son jeu...les solos se font bien rares, rien à voir avec les inspirations bluesy jouissives de la dernière fois au même endroit, on ne s'ennuie pas mais on ne s'amuse pas non plus. Le rappel arrive au bout d'une grosse heure et demie,  conclu par l'indéboulonnable antisocial, le public ne demande même pas de 2ème rappel.

Un public détendu et terne, un groupe détendu et terne, tout se tient.....

Rappel : il y a 30 ans, le groupe faisait frémir le ministère de l'intérieur..... Le temps efface tout, c'est dégueulasse

  • Marche ou crève
  • Darquier
  • Palace
  • La morsure
  • Toujours parmi nous
  • Promesses osées
  • Mr Comédie
  • Certitude … Solitude (mix dj au milieu)
  • Surveille ton look  (duo avec Casey)
  • Chaude est la foule 
  • En apparence
  • Episthémophilique
  • Saumur
  • Psaume
  • Vae Victis
  • La mort rôde
  • Mitard
  • On lèche, on lâche, on lynche
  • Préfabriqués

Rappel

  • L’élite
  • Là où je vis
  • Black Blanc Beur
  • Antisocial

 

 

 

 

 



Message #373 sur Inw[B]zine
Auteur :
zeitoun




Ecrit le 16.10.2008
Note des lecteurs : 4/10 (1 notes)

Commentaires :
  • flo, le 16.10.2008, 4/10
    C'est clair, il faut que bernie arrête d'élever des chèvres dans le Poitou. J'ai perso vraiment pas apprécié sa manière de se moquer d'un de ses plus fervents fans dans le public en le comparant à un fan digne de Johnny! Bon bref, pas le meilleur concert de l'année c'est certain!


  • zeitoun, le 17.10.2008

    Plus de 40 euros pour voir un fantôme de groupe. Comme disait l'autre :

     

    "Il jura mais un peu tard, qu'on ne l'y reprendrait plus"





Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter