retour la liste des Live reports
  retour la liste des Live reports (Ile-de-France)

01.11.2008 - Misanthrope - Hectic Patterns - Nohellia - Tank à la Goutte d'or (Paris).

Misanthrope - Hectic Patterns - Nohellia - Tank à la Goutte d'or (Paris).


 

 

Report :
 
Belle soirée en perspective dans une salle qui programme trop rarement des concerts metal sur sa scène. La Goutte d'Or accueille le groupe leader du heavy metal français, je nomme Misanthrope, et il y a une petite foule au rendez-vous pour eux.

Trois groupes ont l'honneur d'ouvrir le show pour commencer la soirée, et le premier d'entre eux est le groupe Seine-et-Marnais Tank, qui se retrouve une nouvelle fois sur les planches à Paris. Ils débutent à l'heure exacte devant une salle peu remplie. Fidèles à eux mêmes, ils commencent sur les chapeaux de roue et ils nous crachent un bon son aux influences tantôt Death mélo, tantôt thrash. Les membres du groupe ont une bonne présence sur scène, les guitares crachent les premiers riffs endiablés, suivis de la basse et d'une batterie qui nous assomme à coups de double pédale. Ils commencent avec le titre "Tank" - pour se présenter - et enchaînent de nombreux autres titres phares comme "Destination". Ce jeune groupe est assez impressionnant par la maîtrise de ses instruments, notamment Symheris, guitariste leader, qui sort des solos très soignés. Outre un jeu de batterie très carré, la basse est aussi très présente sur les morceaux, en la laissant s'exprimer. Un petit bémol au final quand le groupe se voit contraint de terminer avant leur dernier titre "Brother In Arms".

Suit le groupe Black, Nohellia, tout droit venu de Nice et qui suit Misanthrope sur leur tournée. Vous me direz, c'est assez bizarre d'enchaîner avec du black et de mélanger les genres. N'étant pas grand fan moi même de ce genre, je me suis quand même mis à écouter d'une oreille attentive et je fus assez surpris. Les membres sont habillés tout à fait dans le ton comme on peut l'imaginer, le claviériste par contre a adopté un look de moine. Une intro donne l'atmosphère du groupe et leur premier morceau arrive, la batterie prend largement le dessus sur les autres instruments, le chanteur crache ses boyaux avec une voix assez cassée par moments, mais accompagné vocalement par un des guitaristes, ce qui donne une bonne cohésion. Le clavier est très soutenu sur les titres pour donner ce petit côté morbide. Mais au bout de plusieurs morceaux, premier drame, la grosse caisse rend l'âme. Et il faudra attendre quelques minutes pour que ça reprenne. Malgré tout, le groupe arrive à faire bouger le public et occupe très bien l'espace. Les guitares sont un peu plus audibles et des solos arrivent à sortir du lot, contrairement à la basse restée dans l'ombre. Un groupe a écouter pour tous les amateurs du genre.

Hectic Patterns arrive sur scène et là, on a droit à du gros son hardcore. Le groupe nous déverse une avalanche de sons, jouant des guitares avec des côtés mélos et un martèlement à la grosse caisse pour la batterie; le chanteur a une sacrée carrure sur scène et on sent qu'il n'est pas là pour rigoler : il sort un chant tout à fait classique pour ce genre de groupes - sortant du fond des tripes - accompagné parfois par des bruits de cochon. Le public est très réceptif à ce genre de son et le montre bien. Quoiqu'il en soit, les musiciens ont une bonne maîtrise de leurs instruments et je vous conseille d'y jeter un coup d'oeil.

Arrive Misanthrope, attendu par tout le monde. J'avouerai que je ne suis pas très fan de ce genre de son et je n'ai pas pu rester entièrement pendant leur set. Donc changement de batterie et ils nous sortent la grosse artillerie. Les membres se mettent en place sous les cris de leurs fans, mais une salle pas si remplie que ça...Ils commencent leur show et l'ambiance est déjà là. Dès les premiers morceaux, on voit que le groupe a de la bouteille et une sacrée expérience - vingt ans de scène - c'est une banalité pour eux. Ils jouent une grande partie de leur dernier album sans oublier de passer sur les précédents, mais on peut dire que leur son est assez particulier. La batterie sonne très bien, accompagnée d'une guitare très mélodique; on aura droit à des solos techniques et une basse très présente aussi. Ils arriveront quand même eux aussi à casser leur caisse claire cette fois. Une chose me gène par contre, c'est le chant en français, surtout sur du heavy : je n'ai rien généralement contre ce genre de chant, mais je trouve que la voix passe mal, que ça a mal vieilli et pourtant les textes accrochent bien. Mais en tout cas, le groupe a su trouver son public, et ils sont là pour eux ce soir. Et je les ai laissés entre eux...


Liens :

Fiche Groupe Tank

Myspace Tank

______

Site Nohellia

Myspace Nohellia 

______

Site Hectic Patterns

Myspace Hectic Patterns

______

Site Misanthrope

Myspace Misanthrope

 

Metalloufu. 


Adresse

1 rue Fleury
75018 - Paris
rgion : Ile-de-France
France

Message #404 sur Inw[B]zine
Auteur :
Metalloufu




Ecrit le 14.11.2008


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter