retour à la liste des chroniques

Panzerfaust - Raìs

Panzerfaust - Raìs


 

 

Style: Black métal

Liste des morceaux:

1. Prospera et Mestruificat

2. Raìs

3. Ave et Inferi

4. Pain

5. Mary Virgin Raped In Hell!!!

6. Unholy Suicide

Chronique:

Uniquement composé de "Il Marchese" Ferus, Panzerfaust (Unholy Panzerfaust pour le différencier des groupes ayant le même nom), nous vient d'Italie pour nous offrir cet EP tout simplement excellent.

Prospera et Mestruificat nous offre une intro calme qui reste plutôt "oppressante", elle est répétitive et nous offre déjà une ambiance. On entre facilement dans cette galette, le ryrthme s'accelère ensuite, vient une voix, puis le calme avant l'arrivé de la batterie: Raìs démarre..

Répétitif et malsain, voilà les premières impressions. La musique démarre plutôt calmement. Un cri nous montre que ça ne va pas durer. Le chant est rapide, la batterie (une B.A.R très réaliste) très linéaire et puissante, les riffs frénétiques nous emportent. La voix accompagne parfaitement le tout, plusieurs types de voix même: une plus grave/claire, et celle habituelle accompagnée d'une sorte de grésillement. Très entêtant, le rythme est répétitif. Le rire est très malsain, surtout avec les instruments, le tout en gardant une partie mélodique ou presque, très efficace.

Puis viennent les touches calmes de Ave et Inferi, le cri, les râles, voila qui nous remet dans le bain après cette légère pause. Les riffs encore une fois bercent le tout, l'ambiance est vraiment excellente, malsaine à souhait. La batterie est une vrai mitraillette, les vomissements, et autres sons émis par cette voix, ce n'est pas du chant, c'est plus que ça, plus prenant que ça. On enchaîne vraiment rapidement les différentes parties de ce titre, un passage plus calme arrive. Plutôt long, le synthé est vraiment bon. Puis ça redémarre. Cette voix est vraiment puissante, le chant est puissant, prenant, il n'est pas comme ceux que j'ai pu entendre jusque là.

Pain fait son entrée, calme et mid tempo. Une voix claire, en écho, un rythme répétitif, le titre est court, on a plus de mal à rentrer dedans, mais l'ambiance reste présente. Puis Mary Virgin Raped In Hell: quelques bruitages d'une femme qui prend son pied ! Une voix gutturale qui prend le maximum de place, dominant beaucoup par moments, les riffs et la batterie se veulent plus en soutien. L'ambiance est malsaine et haineuse, la voix prend aux tripes, la batterie linéaire. La femme refait une apparition, l'alternance entre plusieurs chants reste excellente. Répétitifs, les riffs je ne peux encore que les qualifier de frénétiques tellement je suis emporté par cette musique.

Unholy Suicide ! D'après le titre et les bruitages de début, plus calme ? Pas du tout, la batterie démarre en trombe, les riffs viennent accompagner le tout, le synthé berce la musique. Une construction simple comme je les aime, pas de fioritures, ça prend vraiment bien. Au bout d'une minute 30, le titre se fait plus mélodique avant qu'un cri, long et torturé, ne nous sorte d'ici au bout de la 2ème minute. Le chant est ici plus une plainte, les instruments apportent la folie que la voix transforme en râle grandissant. La musique devient plus calme au fur et à mesure, plus lente, plus posée, la voix porte le tout avec une facilité déconcertante. Ce chant clair, torturé encore, prend au plus profond, un choeur puissant avant de reprendre comme si de rien n'était, presque mélancolique en gardant cette aspect haineux. 6 minutes du titre.... plus rien (un problème durant l'impression, il ne fait pas 28 minutes donc ?). Non, laissez le CD tourner, au bout de la 12ème minute, le synthé, une voix, un râle qui l'accompagne. Hypnotique, répétitif, l'instru. est simple, le son sourd, impossible d'en décrocher, très hypnotique, c'était court comme fin, mais puissant. Le titre est donc tout comme les autres, une réussite.

Conclusion:

Jamais un EP ne m'avait donné une telle impression. Sans fioritures et terriblement efficace, c'est ça que j'aime. La voix et les instruments sont en accord parfait, alors que dans d'autres groupes, la voix est le point fort et porte l'instru (ou l'inverse); ici tout est excellemment orchestré. Je ne peux imaginer la voix accompagnée par autre chose que ce qui m'a été présenté. Malsain et haineux, puissant, très puissant et prenant, Ferus à réussi une oeuvre magnifique avec cet EP, Raìs est à posséder coûte que coûte : une grande réussite !!!

Liens:

myspace


Italie

Message #405 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Silencer




Ecrit le 14.11.2008


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter