retour à la liste des Live reports

31.01.2009 - Panik LTDC + Slugs + Pogomarto + SPZ + Sex Toy à La Miroiterie (Paris)

Panik LTDC + Slugs + Pogomarto + SPZ + Sex Toy à La Miroiterie (Paris)


 

Hier soir, la Miroiterie s’est transformée en un véritable squat punk où froid et musique se sont côtoyés. Autant le dire tout de suite, votre Lotus reporter s’est gelée les miches au milieu des graffitis de cette salle tout à fait à propos pour l’affiche présentée. En effet, c’est en toute fraîcheur que la soirée s’est déroulée mais, pas pour longtemps, puisque la modeste salle s’est vite remplie et réchauffée.

Je ne connaissais personne de cette affiche, hormis Panik LTDC. C’est Sex Toy, une formation venant tout droit de notre Île de France, qui débute ce concert. Elle officie dans un punk rock mélodique, musicalement sympa. Malgré la bonne humeur, ce premier groupe n’a pas bénéficié d’un monde fou mais les quelques présents ont fait preuve d’énergie et de contentement. En ce qui me concerne, la musique passait bien mais le chant correspondait un peu moins à mes attentes. Ceci dit, la prestation était tout à fait honorable…

Après cette première mise en bouche et ce froid sec, il fait soif. Pour être sûre de pouvoir assurer son travail et de vous faire un super live report, Lotus part faire un petit tour au bar. Voyez les sacrifices que je fais pour vous chers lecteurs ! Votre reporter affronte le froid, la horde de punks joyeux et les chiens errants pour ne pas se déshydrater ! Le coté délabré des lieux colle parfaitement à l’atmosphère et tout le monde semble dans un bon état d’esprit. La soirée s’annonce bien.

Retour à la case départ, celle où il fait chaud. Derrière les portes, SPZ joue à son tour. Beaucoup plus hargneuse, la formation me séduit d’avantage. Provenant de Houilles, la musique de SPZ se veut très efficace, avec des paroles bien placées et surtout un répondant bien franchouillard qui ne manque pas à mettre de l’ambiance. Entre deux riffs électriques, une bonne dose de rigolades : ça passe tout seul. La jeune chanteuse assure et possède un débit particulièrement intéressant. Le groupe bouge bien et c’est plaisant à regarder. Première bonne découverte de la soirée, je conseille vivement !

A partir d’ici, j’installe une petite ellipse. Non, bande de médisants ! Je n’étais pas au bar ! Je suis juste sortie manger un peu…dans un autre bar, certes. No comment. Mes excuses à Pogomarto que je n’ai donc pas pu voir.

Lorsque je retourne sur les lieux, une petite surprise m’attend. Un groupe « invité » s’installe. Il s’agit de Slugs, le premier gros délire de la soirée. Les membres du groupe enflamment la Miroiterie qui commence à bien se remplir. Le public s’active et les pogos, les slams commencent à apparaître. Le froid a disparu, place à la chaleur étouffante et aux vapeurs de cigarette (votre Lotus reporter non fumeur a bien reçu sa dose de tabagisme passif). Le chanteur sous ses airs calmes est en fait bien dynamique et amusant. Le bonhomme sait bien mener un public, c’est le moins qu’on puisse dire. Le son est assez terrible (hhmmm le bon baffle qui grésille à chaque coup de grosse caisse !) et ,des fois, quelques décalages pointent discrètement mais ça contribue au coté déjanté du punk ! En tout cas, ça ne m’a pas gênée et je pense que ça n’a d’ailleurs embêté personne tellement l’ambiance était au rendez vous ! Mention spéciale à la reprise de « foule sentimentale » de Souchon…en mode punk, c’est énorme et le succès est assuré !

Enfin, le gros morceau de l’affiche arrive. Panik LTDC monte sur scène pour un retour très attendu. On retrouve aussi bien les anciens que les jeunes recrues (Baptiste et Ben, ex-Melwosia). Chacun est à son poste et la prestation est très bonne. Panik LTDC déploie son punk des années 80 avec ferveur et savoir faire. Les paroles sont bien trouvées et le chanteur connaît son rayon. Me voilà embarquée malgré moi dans les pogos mais ils restent courtois. Honneur également à la reprise d’Edith Piaf, « Non, je ne regrette rien », déjà connue depuis quelques années. Il est aussi très agréable d’entendre une nouvelle fois « Festival » et « Les troubadours du chaos » en live : on en redemanderait presque. Le monde afflue et on commence à suffoquer mais ça fait partie du jeu. Panik LTDC est ravi et la troupe salue avec modestie un public aussi présent et bon enfant ! En résumé, une très bonne prestation qui conclut la soirée en beauté.

En somme, une affiche vraiment sympa, de bonnes découvertes et un cadre vraiment chouette. Bon, c’est pas tout mais il caille…moi je rentre hein!

 

Myspace:

Sex Toy

SPZ

Pogomarto

Panik LTDC



Message #478 sur Inwë[B]zine
Auteur :
lotus




Ecrit le 01.02.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter