retour la liste des Live reports

05.02.2009 - Memories of a Dead Man + Hypno5e + Mechanical Seed + Seaholder

Memories of a Dead Man + Hypno5e + Mechanical Seed + Seaholder


 

 

 

Une fois de plus, votre Lotus-reporter s’est dévouée et hautement sacrifiée malgré 38 de fièvre pour aller voir nos compères adeptes du post hardcore en tout genre (Il faut dire que j’avais surtout très envie de voir cette affiche). Quelle ne fut pas cette soirée ! Après avoir survécu au froid et à un homme des cavernes que l’on nomme Metalloufu (Oui, il rôde souvent avec sa tribu dans les concerts), les portes du Klub se sont enfin ouvertes. (Ça va, je suis assez épique ? Il faut bien mettre un peu de piment dans le récit…)

Nous descendons l’antre sombre nous menant vers les profondeurs métalliques…

Ici, tout est calme pour l’instant. L’obscurité est transpercée par un petit coin de lumière où trône fièrement du matériel musical. En face, la buvette fonctionne déjà à merveille et l’espace « poufs – tables » se remplit tranquillement.

 

Le premier groupe qui entre en scène ce soir est Seaholder. Ils sont trois et nous proposent un set bien sympathique. Leur musique mélange riffs imposants et passages planants. A vrai dire, je trouve leurs compositions assez « sensorielles », notamment les parties vocales qui prennent parfois des allures étranges mais pas dérangeantes. Le guitariste/chanteur nous offre des petits mouvements chorégraphiques tout à fait à propos et se laisse porter par ses ondes sonores. L’ensemble de la formation bouge bien et offre une prestation agréable malgré un public encore un peu timide. Seaholder ouvre donc la partie en douceur…

 


Durant la transition, Lotus repart s’asseoir (Figurez vous que, la pharyngite, ça casse bien) et se retrouve nez à nez avec le Metalloufu hibernant dans les fauteuils. Que de péripéties ! Après cette courte pause, il faut bien retrouver un peu d’énergie pour le groupe suivant : Mechanical Seed.

 

Avec un métal bien thrashy et entraînant, cette formation vient réchauffer la petite salle du Klub. Elle déballe en très peu de temps une sacrée dose d’énergie avec son métal nerveux et sans concessions. Le chanteur est d’un tel dynamisme qu’on se demande s’il n’est pas monté sur des ressorts : ça saute et ça hurle de partout, tout en gardant le contrôle. Le groupe reste très actif, tout en montrant une bonne maîtrise et sait s’y prendre pour attirer les gens. D’ailleurs, en fin de set, le public prend bien plus part aux évènements. Mechanical Seed s’implique dans ce qu’il fait et ça se sent. Les membres sont tout sourire et ça fait plaisir à voir. La prestation a envoyé des bonnes ondes…

 


 

Un petit retour rapide aux poufs avant de se relever pour Hypno5e. Je ne le cache pas, c’est vraiment la formation que j’attends ce soir. J’en rêve depuis la découverte de leur album « Des deux l’une est l’autre », ô combien formidable !

Le groupe commence malheureusement mal avec des soucis techniques qui lui font perdre du temps mais, une fois les premiers accords lancés, ce problème devient vite un infime détail. Quelle claque ! En quelques secondes, je suis conquise. Je retrouve tout ce que j’apprécie chez Hypno5e, ce mélange de puissance et de poésie, le tout dans une musique magnifiquement écorchée. Les musiciens offrent non seulement une interprétation musicale de qualité mais aussi un show. Ça saute et tourne dans tous les sens ! Visiblement, toute la salle adhère et se retrouve dans cette prestation incroyable. Je suis ravie d’entendre « Maintained Relevance of Destruction » et « Tutuguri », deux morceaux fantastiques, aussi bien sur cd qu’en live. Le set est, hélas, assez court mais le temps presse et un autre groupe doit encore passer. Malgré mes 38 de fièvre, je ne regrette pas d’être venue, j’aurais été triste de rater ça, surtout qu’Hypno5e part bientôt en tournée en Amérique. Avec un tel talent, vous me direz, ça peut se comprendre…

 


 

J’aurais aussi aimé voir l’intégralité de la prestation de Memories Of A Dead Man car il s’agit également d’une formation exceptionnelle mais la fatigue et l’heure tardive prennent le dessus, Lotus-reporter a les batteries à plat. Mais…Heureusement, il y a Findus…heu…Metalloufu ! Rodant toujours dans l’ombre, les yeux grands ouverts, il a pu assister au dernier concert. Je lui laisse donc la place pour vous parler de Memories of a Dead Man...

 

Après le départ de votre chère Lotus, je suis donc sorti de l'ombre, pour admirer la prestation de Memories of a Dead Man, un groupe qui circule beaucoup ces derniers temps et que j'ai le plaisir de revoir. Il nous délivre un son très hardcore, mélangeant parfois des notes rock, le tout accompagné par un chant surpuissant qui arrive à survoler des horizons plus calmes sur certains morceaux. Le public n'est pas réfractaire à tout ceci et se déchaîne la tête devant le groupe. Les musiciens on une bonne présence scénique et bougent beaucoup. Je noterai par contre que, parfois, certains morceaux sont assez brouillons et limite inaudibles en live, mais, dans la quasi totalité, le reste envoyait sévère.

 



Message #501 sur Inw[B]zine
Auteur :
lotus




Ecrit le 15.02.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter