retour à la liste des Fiches de groupes

G.Nova

G.Nova


 


 

 

 

 

L'histoire du groupe commence avec Kasumi, guitariste de son état. Ecumant déjà plusieurs formations, il décide de mener un projet parallèle, où il aura tout le loisir d'exprimer ses idées sans limitations.

Les premières représentations se font en solo, ce qui est assez peu commun lorsqu'on est armé d'une guitare électrique. Avec une pédale de boucles sous le bras, Kasumi se produit et pose les base de l'univers du groupe.

Suffisant pour faire des représentations en solo, mais l'imagination du géniteur ne s'arrête pas là. La partie visuelle se doit d'être développée elle aussi et Kowasu, déjà au rayon des connaissances de Kasumi, vient apporter cet aspect. Le visuel ne sert pas de faire valoir au son, mais vient le compléter, le renforcer, pour faire un tout homogène. Kowasu assure aussi les percussions, en particulier avec l'udu, instrument en forme de jarre d'origine Nigérienne et qui rappelle le bruit de l'eau.

Le groupe puise son inspiration dans les BO de films Japonais (Nobuo Uematsu, Koiji Kondo qui ont donné vie aux mélodies de zelda et final fantasy), et même américains (D. Robert Elfman, J.N. Howard, à qui on doit "Edward aux mains d'argent", "sleepy hollow", "waterworld", et j'en passe plein....), mais ne vous y trompez pas, dans l'univers G. Nova, c'est bien l'influence du Japon qui prédomine, ce qui n'empêche pas le groupe d'être à l'écoute des belles sonorités et idées qui circulent en ce monde.

G.Nova est donc un groupe qui se focalise sur la culture japonaise tout en restant ouvert au monde.

Une première démo, avec cette mini-formation, finit par sortir, et contient déjà un morceau à rallonge, le voyage des Kodamas, et le Bosquet aux papillons, preuve que le groupe sait prendre son temps et ne cherche pas à tout prix à se conformer aux desiderata des medias de masse. Le concept s'articule autour des 4 saisons, concept idéal pour faire ressentir tout le panel des émotions possibles.

Le groupe ressent le besoin de faire appel à un 3ème larron, Ikari, bassiste de son état, qui vient faire chanter sa basse fretless sur les morceaux. Ikari fait dès lors partie intégrante du groupe.

La base étant solide, le groupe s'attelle à l'enregistrement d'un premier album, l'écorce sensible, aux studios Nước Mắm. G. Nova est alors rejoint par Yume, jeune violoniste armée d'un CV qui décoiffe, et qui intervient sur 2 titres de l'album.....album qui met son petit temps à sortir, mais le résultat est là : le groupe sait où il va et sort des compos, qui peuvent varier du simple au complexe, toujours au service de la musique.

"L'écorce sensible" sort, et comme on pourrait s'y attendre, le groupe a travaillé et peaufiné la pochette avec soin. Le premier titre, Floraison boréale, permet de s'immerger complètement dans l'univers de G. Nova, qui fait découvrir ses richesses à mesure que les titres défilent, et au fil des écoutes.

Le lancement de la promotion de l'album a été marqué par un concert au Zèbre de Belleville, à Paris, et on attend avec impatience les prochaines dates.

 Le concept développé par G. Nova est pour le moins original mais clairement accessible à tous. Concilier les 2 aspects tout en ne lésinant pas sur la qualité, ce n'était pas gagné d'avance, mais c'est ce que G. Nova a fait, dès son premier album.

Myspace du groupe


 

 


France

Message #502 sur Inwë[B]zine
Auteur :
zeitoun




Ecrit le 16.02.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter