retour à la liste des Live reports

07.04.2008 - Nightwish à Strasbourg 7.04.08

Nightwish à Strasbourg 7.04.08


Voilà 6 ans que j'attendais ce concert, et ce fut la dernière journée la plus dure... Pas dormi la nuit précédente, pile électrique au boulot. Report d'un concert tant attendu.

 

16h : après retour express à la maison pour se changer et se pomponner, arrivée au zentih de Strasbourg, 4h30 avant l'heure supposée du début du concert. Des personnes étaient déjà là depuis 8h le matin, à attendre dans le froid. Perso, 4h m'ont suffit, j'étais congelée. Levée depuis 5h30 ce matin, je commence mon attente, insoutenable.

 

19h : ouverture des portes, tout le monde se précipite moi avec : j'suis au 4eme rang, pile devant la place prévue : juste devant les claviers... ^^ :P (vous auriez pas deviné ^^). Encore 1h30 d'attente, j'en peux plus...

 

20h30 : entrée en scène de Pain, qui avaient accroché des baguettes de pain au micro. Je connaissait pas, ils ont chauffé la scène comme personne, avec une reprise des beatles, dont j'ai oublié le nom et le morceau Shut your mooth.

 


 

21h : déménagement sans fin pour accueillir NW. (qu'est-ce qu'elle était longue cette attente...) J'tenais plus en place, mais vraiment plus du tout... Puis enfin, le moment tant attendu: les lumières s'éteignent puis la musique retenti. C'est Bye Bye Beautiful qui ouvre les festivités, moi, je pleure de joie à l'entrée du groupe, mais je me laisse vite gagner par l'ambiance : immédiatement le public est en phase avec le groupe.

Le set se poursuit avec des morceaux du nouvel album, bien sur, dont The Poet And The Pendulum magistral (j'ai pleuré encore...) et l'inespéré While your lips are still red (j'ai pleuré aussi...) mais aussi des adaptations d'anciens morceaux, notament Dead To The World, très bien interpreté.

Concernant le chant d'Anette, il est certe moins original que celui de Tarja, moins lyrique, mais vraiment convainquant, très peu de faussetés, mais des difficultés dans les aigus. Cependant, ces petits défauts s'effacent devant sa joie et sa bonne humeur. Elle est vive, drole, et communique vraiment bien avec le public, elle nous a fait participer autant que possible, en faisant des efforts en français. Marco quant à lui, est beaucoup plus présent dans les parties chantées, 2 morceaux lui ont fait honneur :The Islander et While your lips are still red, sublimissime.

Sur scène, ils s'amusent, se donnent à fond, ça se voit et ça fait grandement plaisir... Mais le temps passe trop vite et Anette annonce la dernière chanson: Nemo. La neige artificielle qui tombe lors de la chanson est grandement appréciée après les effets pyrotechniques qui, mine de rien, trop près du public, nous ont fait cuire à point...

 


 

Puis ce fut le rappel, les trois dernières chansons du concert : 7 Days To The Wolves (magistrale aussi), Wishmaster et Wish I Had An Angel. (et Tuomas chemise ouverte :P ). Légère déception pour Wishmaster, je n'ai pas aimé l'arrangement, ni la voix d'Anette dessus... Puis le groupe sort définitivement de scène, je pleure sans pouvoir m'arrêter (et oui, grosse émotive en puissance)... C'était trop bon, trop court... Un rêve qui s'est réalisé, déjà terminé... Vivement la prochaine ^^

 

Sometimes a Dream turns into a Dream



Message #60 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Elane





Ecrit le 08.04.2008


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter