retour à la liste des chroniques

Autophagia - Postmortem Human Offal

Autophagia - Postmortem Human Offal


Style : Gore grind

Liste des morceaux :

1. Intro (Prophecy of Gore)

2. Screaming With Shit In Mouth

3. Dexterous Mutilation Of Pneumothorax

4. Asphyxized With Entrails On His Neck

5. Black Pus

6. Intro (Hymn Of Bizzare Atrocities)

7. Postmortem Human Offal

8. Vomit Yourself

9. Self Disembowelment

10. Liquid Puke From the Nose

11. Remove the Organs Through Your Mouth

12. Genitals On My Face

13. Obey To Get Indepedence (Filthy Christians cover)

14. Intro (Septicemia Of Deformed Remains)

15. Cut My Throat

16. Mayhemic Abortion Of a Pregnant Carrion

17. Pyuria

18. Laryngas Aimorrhagia

19. Congenital Tympanum Catastrophe

20. Purulent Pollution Of Eczema

21. Miasma Cadaver

22. Intestinal Massaker From the Rectum

23. Asepsiophago Thanatosis

24. Anal Psoriasis

25. Third World Genocide (Extreme Noise Terror cover)

26. Intro (Macabre Noise Holocaust)

27. Spastic Gore Grind

Chronique:

Autophagia est un one man band grec formé par Angelos jouant un gore grind particulièrement sale et purulent. Autophagia sort en 2003 ce Postmortem Human Offal, terrassant tout sur son passage grâce à une musique assez linéaire mais très puissante et rapide. Du gore grind dans la pure tradition raw et crue.

Signé sur l’excellent label tchèque Bizarre Leprous records, Postmortem Human Offal bénéficie d’une production crue et sale mais toujours audible. Même si on ne peut pas dire mélodies dans ce cas là, on entend bien les changements de notes de la guitare. C’est crade, dégoulinant - bref, c’est du grind.

Musicalement, les riffs de guitares sont très necro, puissants, hyper rapides et sans fioritures. On a laissé de côté les gros grooves, place ici à de la pure boucherie sonore sans concessions et le rendu est plutôt intéressant (cela ne reste que mon avis - maintenant à chacun de se faire son opinion). La batterie est hyper rapide, presque jamais en mid tempo. Ici ce sont les blasts qui écrasent tout sur leur passage. On trouve des tempi dits ralentis dans le grind seulement en début de morceau. Le chant est une sorte de gargouillis sortant d’une fausse septique mais celui-ci colle extrêmement bien à la musique. Textuellement, ben c’est gore, gore et encore gore.

Bref, ce cd est fait pour tous ceux en manque de sensation forte et qui veulent s’essayer à l’auto mutilation.  

Liens :

Site officiel

Myspace

Label


Grèce

Message #717 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Necroreaper




Ecrit le 08.04.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter