retour à la liste des Interviews

Septic Flesh - Fotis Benardo

Septic Flesh - Fotis Benardo


De retour après une tournée avec Cradle Of Filth, Septic Flesh était de passage à Paris au début du mois de mai pour entamer sa tournée française en tête d’affiche, avec Arkan et Inactive Messiah. Inwë se devait de rencontrer un des membres de cette formation majestueuse, afin de prendre quelques nouvelles sur l’état d’esprit du groupe. C’est donc avec plaisir que Lotus a pris place pour une interview avec Fotis Benardo, le batteur de Septic Flesh.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lotus : Salut ! Comment vous sentez-vous maintenant que vous êtes de retour à Paris après une tournée avec Cradle Of Filth ? Aimez-vous jouer en France ? 

Fotis : Tu sais, pour moi, la France est presque autant mon pays que la Grèce. C’est elle qui a sorti nos premières chansons, qui nous a fait connaître. Septic Flesh était signé auparavant sur Holy Records, basé en France. Avec Communion, nous sommes désormais sur Season of Mist qui nous soutient beaucoup. Nous sommes donc vraiment très contents d’être ici. En plus, il y a une grande fraternité entre la Grèce et la France. La Grèce aime la culture française et la France aime la culture grecque.  

Lotus : Je vous ai découverts pour la première fois au Hellfest. C’est d’ailleurs un grand souvenir pour moi. Et vous, que gardez-vous de votre passage dans ce festival ? 

Fotis : Le Hellfest reste une de nos plus grandes expériences. C’était quelque chose que j’attendais depuis longtemps parce que  j’en avais beaucoup entendu parler. C’était très bien organisé : tout était en ordre, tout ce qu’on demandait était fait en temps et en heure et nous étions bien entourés. Les gens qui travaillaient pour le Hellfest formaient une bonne équipe et faisaient tout ce qu’il fallait pour nous. Nous ne pensions pas avoir autant de retours et ça a été vraiment fou pour nous ! Les gens nous ont donné vraiment du bon temps et on garde vraiment un très bon souvenir du Hellfest. Vraiment… 

L : Votre dernier album, Communion, a reçu des bonnes critiques. Avec le recul, êtes vous satisfaits de cet opus ? Votre retour dans le milieu métal répond-il à vos attentes ? 

F : Quand nous avons enregistré cet album, nous avions en tête son prédécesseur, Sumerian Daemons. Nous étions inquiets parce qu’on avait mis la barre très haut aussi bien en tant que musiciens qu’au niveau de la composition. Il était ce que nous avions écrit de mieux. Mais quand nous avons fini l’enregistrement de Communion et que nous avons écouté les parties mixées, nous étions assis dans la salle de mix et on s’est regardés les uns les autres, satisfaits, parce que c’était vraiment le résultat qu’on attendait. Nous étions vraiment excités. Nous croyons vraiment que si nous étions venus en studio sans l’intention de faire un album unique, juste pour enregistrer nos chansons, nous n’aurions pas fait un cd mais un cd parmi tant d’autres. Quand nous avons entendu l’enregistrement, nous étions vraiment satisfaits, peu importe si l’album allait bien se vendre ou pas, nous étions contents d’avoir réalisé ce que nous voulions. 

L : Communion a été enregistré avec l’orchestre philharmonique et les chœurs de Prague. Etait-ce pour vous une expérience importante ? Quelque chose que vous souhaitiez réaliser depuis longtemps ? 

F : Oui ! C’est un orchestre qui fait de la musique pour des films, des jeux vidéo, comme sur Playstation par exemple, et ce sont vraiment des musiciens professionnels. Christos, notre guitariste, est compositeur. Il a étudié 7 ans en Angleterre et a appris à composer de la musique classique sous l’enseignement d’Adam Gorb. C’était comme un challenge pour lui qu’il n’avait pas encore fait pour Septic Flesh. Il a donc décidé d’essayer de faire ce qu’il pouvait pour travailler avec ces 112 musiciens et combiner de cette façon le death métal avec la musique classique. C’est un grand pas pour nous et beaucoup de gens regardent Septic Flesh d’une autre façon, ainsi que ses créations. 

L : Utiliserez-vous à nouveau cette idée sur vos prochains albums ou est-ce trop difficile ? 

F : Ce n’est pas une idée, c’est notre musique. Septic Flesh est réellement du death métal avec des orchestrations classiques : c’est Igor Stravinsky qui rencontre Morbid Angel !  

L : Du coup, un nouvel album ou DVD en projet ? 

F : Pour l’instant, nous avons beaucoup de tournées, de festivals et de concerts planifiés. Après tout cela, nous ferons surement une pause, puis nous commencerons à écrire des nouvelles chansons pour le prochain album. Nous ne voulons pas nous presser car si nous allons trop vite, nous ferons un album merdique et nous ne voulons pas. La musique est notre vie et nous voulons être contents de ce que nous faisons. Si c’est le cas, les fans le comprennent et sont contents eux aussi. S’ils ne le comprennent pas alors ils ne peuvent pas être des passionnés. 

L : C’est une bonne éthique ! Votre groupe existe depuis 1990, une période très riche pour le métal extrême. Maintenant, nous sommes en 2009. Qu’est- ce que tu penses de l’évolution de la scène métal durant toutes ces années ? 

F : Tu sais, dans les années 90, c’était facile pour les groupes de se faire entendre car beaucoup de nouveaux styles arrivaient. Tu pouvais créer ton propre style et tu avais la spécificité de ton origine qui faisait que tu étais original. Maintenant, c’est bien plus difficile et c’est pour cette raison que seulement quelques groupes ont leur propre son, leur propre personnalité. Parmi eux, par exemple, Opeth ou le groupe français Gojira. Ce sont pour nous des exemples parce qu’ils ont vraiment leur identité, leur son et ne se contentent pas de copier d’autres groupes. 

L : Est-ce difficile d’être un groupe de métal en Grèce ? Arrivez-vous à vivre de votre musique ? 

F : En fait, pour te dire la vérité, si tu m’avais posé la question il y a 10 ans, en Grèce, ça allait. Maintenant, je pense que c’est vraiment difficile de vivre de sa musique, plus particulièrement du métal et plus particulièrement en Grèce, parce que nous sortons un grand nombre de musiques, notamment dans la musique folklorique. La scène métal est en train de monter et nous voyons de plus en plus de jeunes écouter ce style, ce qui nous fait plaisir, mais vivre du métal n’est pas aisé. Septic Flesh vit de sa musique mais parce que nous faisons aussi d’autres choses à coté, de nous-mêmes. Christos et moi avons un studio où nous pouvons enregistrer des groupes, leur donner des conseils pour faire des bonnes productions et leur donner le meilleur son possible. Seth, lui, fait des artworks pour d’autres groupes comme Moonspell ou Exodus. Nous faisons plein de choses comme ça.  

L : Seth a une formation artistique ? 

F : Oui, oui, tout à fait. 

L : Autre petite question : Les artistes qui vous ont marqués ? 

F : Dans Septic Flesh, nous aimons et vouons beaucoup de respect à des groupes comme Celtic Frost, Morbid Angel ou Paradise Lost.  

L : Des nouvelles de Chaostar ? 

F : Oui, bien sûr ! Dès que nous aurons fini cette tournée pour Communion avec Septic Flesh, je pense que Christos va commencer à faire des nouvelles choses pour Chaostar. Je crois d’ailleurs qu’il va travailler avec un label français mais je ne suis pas sûr de ce que je dis ! (Ndlr : Quelle chance on a !) 

L : Allez, une petite dernière ! Nous avons quelques batteurs dans nos lecteurs qui admirent ton jeu. Ta recette ? Tes influences ? 

F : Mes influences… J’adore Gavin Harrison de Porcupine Tree !  

Ah tiens !  

Oui, j’aime beaucoup son jeu. J’aime bien aussi des batteurs comme celui de Tool, Igor Cavalera de Sepultura et Roy Mayorga. Cependant, si j’aime bien leur travail, je préfère une technique plus personnelle et plus musicale, comme celle de Porcupine Tree.  

L : As-tu une formation ou as-tu appris seul ? 

F : J’ai une formation. J’ai étudié la batterie. 

L : Je te laisse finir… 

F: Merci de m’avoir consacré ton temps et j’espère que vous apprécierez cette interview…

 

 

 

Merci à Fotis Benardo pour son accueil et ses réponses, à Fred de Garmonbozia et à Season of Mist pour cette interview. 

 



Message #806 sur Inwë[B]zine
Auteur :
lotus




Ecrit le 13.05.2009
Note des lecteurs : 9/10 (1 notes)

Commentaires :
  • The Chamois, le 13.05.2009
    Trop la classe cette interview Sourire


  • skald, le 26.05.2009, 9/10

    Félicitation lotus pour cette interview très pro, quelle chance t'as eu d'interviewer fotis!

    cheers!





Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter