retour la liste des Live reports
  retour la liste des Live reports (Ile-de-France)

09.05.2009 - Black Metal Is Rising V, la Loco (Paris)

Black Metal Is Rising V, la Loco (Paris)


 

La Loco a accueilli en son sein, pour l’un de ses derniers concerts Metal le célèbre festival Black parisien : le Black Metal Is Rising V, organisé par les Acteurs de l’Ombre, auteurs du non moins célèbre Cernunnos Pagan Fest et autres excellents concerts de Black sur Paris. L’affiche était en grande partie française, et comptait huit groupes qui se sont succédés dans un timing on ne peut plus respecté !

 

 

 

 

 

Gros coup de malchance pour ma part, du premier groupe, Azziard, aynt comme sujet la 1ère guerre mondiale- leur premier album s’intitule d’ailleurs « 1916 »- je n’ai assisté qu’au dernier titre ! Dommage car je pense que ce groupe est bon et prometteur, et qu’on les reverra rapidement sur nos scènes ! Tout ce que je peux dire c’est que la salle n’était pas encore à son comble, comme souvent sur le premier groupe. Les zicos étaient habillés simplement,  et un très beau drapeau était exhibé sur la scène (cf photo, tout à gauche).

 

               
                                                                                   Orakle                 
Arrive Orakle, qui nous offre un Black oscillant entre atmo et bourrin. Les instruments sont utilisés à la perfection. Le groupe prend du plaisir sur scène et nous en donne, malgré un Black avant-gardiste dans lequel il est difficile de se plonger si on ne connait pas. Le set était impec et nuancé comme il faut. Orakle est un groupe qui sait se démarquer par son originalité.


 

Avec Nefarium, groupe venant d’Italie, on est déjà dans un Black plus brutal. La déco est riche : crâne sur le pied de micro avec des chaînes, drapeaux de chaque côté de la scène avec un personnage présenté comme sur une carte à jouer, tenant une croix en bois. Souci technique sur le  début du set ; on n’entendait pas le chanteur, histoire de quelques dizaines de secondes…Les zicos, maquillés, n’ont pas eu beaucoup d’échanges avec le public, qui n’était d’ailleurs pas très actif. Le groupe part froidement de la scène (trip Black ou fâchés?). Toujours est-il que techniquement, le groupe assure. Mais je ne suis personnellement pas tombée sous le charme, disons que rien de spécial n’a attiré mon attention.                                                                                                      Nefarium

 

 

Reverence

 Puis Reverence arrive, groupe de Black français, expérimental et industriel. Théoriquement, ça n’aurait pas dû me plaire, mais il s’avère que j’ai vraiment accroché à ce groupe, et je me suis vite laissée entraîner par leur Black lent et pesant, voire soporifique ! Bien entendu, ce n’est pas là-dessus qu’on pogotera, mais il est facile de se surprendre à suivre le rythme avec la tête. En plus d’avoir une présence et une certaine sympathie sur scène, le groupe se défend. Dans ce style de Black, trop souvent on voit des mecs qui ont l’air de se faire chier sur scène, mais ce n’est pas le cas avec Reverence. C’est une belle découverte sur laquelle j’ai passé un très bon moment ! Je noterai aussi l’excellence de l’ingé lumière !


Arrive un groupe sur lequel j’ai entendu beaucoup de bien : Celestia. Finalement, encore des jeux de lumières extra et une bonne batterie bien maîtrisée, c’est tout ce que je retiendrai de positif sur ce set. Le chanteur arrive dans une robe type moine, et joue un rôle qui laisse présager une bonne présence. Mais dès le début, musicalement, quelque chose ne collait pas. Après le premier titre, notre chanteur enlève sa robe (dommage ça donnait un genre ! Je comprends, il faisait chaud…), mais gardera son rôle de psychopathe dépressif tout le long, mais hélas, sans aucun charisme.

En revanche, la voix -étant détestable sur cd (pour ma part)- ne rendait pas si mal…enfin je soupçonne quelques effets tout de même. Pour être franche, le gratteux rythmique et le bassiste, je les ai oubliés. Le soliste était là, nous a joué quelques passages solos et accompagnés d’une rythmique, et c’est là que mon oreille a accroché quelques défauts. Puis les musiciens partent comme des voleurs ; même question que pour Nefarium, puisque là encore le public n’était pas super actif, à part quelques pogos.                                                                                      



Un des groupes que j’attendais avec impatience arrive enfin : Hegemon. D’origine française, aux légères influences Pagan, le groupe aura l’honneur d’avoir lancé les deux premiers slams de la soirée ! Un des guitaristes introduit le set à la cornemuse, qu’il reprendra deux ou trois fois par la suite, dont l’outro. Là où j’étais, je l’entendais très mal, dommage ! Toujours est-il qu’il a un charisme indéniable ; voilà quelqu’un qui n’a pas besoin de faire grand-chose pour envoyer ! Excellente présence du groupe en général, et pour leur première venue à paris, le public à l’air conquis…et le groupe à l’air conquis par le public! C’est aussi, je pense, une formation qu’on va facilement retrouver sur scène, de part leur sympathie et leur technique au point.

 

 

 


 

 

 

 Le célèbre groupe suédois de Black mélodique qu'on ne présente plus joue en avant-dernier : Setherial. Surprise, ça me paraissait bien moins bourrin sur cd. Le public était là, (enfin!), pogotait et slamait ; un vrai public Metal quoi. Le set était carré, rien à dire, le niveau était visible. Le groupe était maquillé, et visuellement, c’était assez drôle de voir le bassiste, tout petit, à côté de l’imposant gratteux…Vous voyez, Obélix et Astérix ? Sauf que là, c’était que du muscle à priori ! Pour revenir aux choses sérieuses, J’ai passé un moment très agréable devant un groupe pas si jeune qui a su mener sa barque jusque là, groupe qui a l'âge de l'expérience et de la sagesse!









          Darkspace

 Puis la tête d’affiche : Darkspace. Voilà un groupe qui a su trouver un nom qui collait parfaitement à son concept. Je n’ai jamais vu un groupe aussi statique, et paradoxalement envoyer autant ! Ils sont trois : deux guitaristes, et une bassiste au milieu, boîte à rythmes à l’appui. Présentés avec un maquillage magnifique, tous vêtus de jupes noires, cheveux plaqués pour les chevelus et en crête pour les cheveux courts. Dans le style intersidéral, on ne fait pas mieux ; la bassiste était vraiment dans le trip. Ils nous offrent une heure d’un Black aussi linéaire que possible, complètement barré et planant…et quel charisme ! Vous me direz : un groupe de trois zicos, qui ne bougent pas, qui nous balancent quelques hurlements qui font froid dans le dos chacun leur tour, sans batterie, avec un Black on ne peut plus linéaire…quel ennui pendant une heure !! Eh ben non, ils ont leur aura, quelque chose d’inexplicable, et moi je leur tire une énorme révérence. Les lumières aussi resteront assez calmes, toujours dans le bleu et le violet. Superbe moment, dont j’ai profité car je sais que c’est un groupe qu’on ne reverra pas souvent en France! Magnifique découverte qui prouve que les choses les plus simples sont souvent oubliées, et pourtant certains osent et ont raison ! Et malgré pas mal de soucis de sons, chose qui arrive, Il faut le voir pour le croire.


Le Black Metal Is Rising, c’est un fest Black, mais pas seulement des groupes. Comme stand se tenait Les Acteurs de l’Ombre qui vendaient les t-shirt de leurs événements, et offrait des affiches, Drakkar, le merch officiel des groupes présents, et Catharsis et le magazine « Bordeline », qui fera l’objet d’un futur « zoom sur… » sur la littérature fantistique/horreur, grâce à leur excellente initiative que vous découvrirez bientôt !
En bref, cette affiche était assez variée, en style comme en qualité. Je note le génie de l’ingé lumière, vraiment, car pour une fois, j’ai trouvé les jeux vraiment exquis. Bravo pour l’organisation qui n’a pas dû être aisée, et au timing respecté…on s’est même jetés dehors dès les dernières notes de la tête d’affiche pour accueillir un nouveau public ! Et oui, il faut rentabiliser la loco !

Photos par Haricot Magic, notre chroniqueur!


rgion : Ile-de-France
France

Message #820 sur Inw[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 18.05.2009

Commentaires :
  • H.M, le 18.05.2009

    Excellente journée que ce ptit festoche

    Très bon live report...,)



  • lotus, le 19.05.2009
    Vraiment chouette ce report! Et quelle soirée! :)


  • Hyvermor, le 21.05.2009

    j'aurais tellement voulu y etre!!!

    enfin total support à Reverence!



  • lordormuzd, le 15.06.2009

    Ave ,

     Grand Support pour Nefarium , Aussi Setherial  ... Enfin j'aime pas beaucoup les groupes français ...





Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'quipe
Copyright 2007-2011 - Tous droits rservs
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter