retour à la liste des Interviews

A Journey in Chaos - Seb Vilain

A Journey in Chaos - Seb Vilain


 


 

 

 

1) Tout d’abord merci à toi de bien vouloir répondre aux questions pour le webzine! Peux-tu dans un premier temps nous présenter l’entité qu’est "A journey in chaos"?

Bonjour à tous et merci à toi de m’avoir proposé cette interview, ça me fait plaisir de pouvoir parler un peu de ma musique. Il est difficile pour moi de présenter "A Journey In Chaos" car c’est un projet vraiment personnel auquel je pense tous les jours depuis maintenant 6 ans. Au départ uniquement centré autour de la musique, le concept s’est peu à peu étendu sur le visuel et l’artwork du fait de ma rencontre avec Will - et des idées que j’ai eues par la suite pour créer une histoire qui comprend maintenant 10 chapitres répartis en 5 albums : a journey in chaos, ruins, ghost of the dead tree, ghost’s dark ruminations et the quiet ghost. Le groupe est donc composé de Wilfried Fourrez, qui réalise l’artwork, Lucie Chevaleyre au violoncelle, et de moi même. La musique de "A Journey In Chaos" est basée sur des ambiances calmes et mélodiques sur lesquelles viennent se superposer de gros accords bien saturés. Le but premier étant d’essayer de faire du métal sans basse ni batterie. Cette idée a légèrement évolué car sur ma dernière démo j’ai essayé d’ajouter quelques percussions.
 
2) Rentrons dans le vif du sujet : ta musique est difficile à cerner, comment la définirais-tu? J’y vois pour ma part un Doom très mélodique et attractif, une sorte de spirale astrale : est-tu d’accord avec cette étiquette ?

Pour être honnête , je ne me suis jamais posé la question mais j’aime bien ce terme de spirale astrale. Ça peut paraître bizarre mais pour moi, "A Journey In Chaos" reste du Death Metal même si musicalement, il en est relativement éloigné. Les 3 premières démos sont très Death Metal. Depuis "Ghost of the Dead Tree", le style musical a beaucoup évolué. Même si la plupart des morceaux sont calmes, certains passages sont très sombres et brutaux et restent pour moi dans l’esprit Death Metal et Black Metal. Lors d’une précédente interview, le chroniqueur avait défini ça comme une sorte de doom spectral. Je trouve ta definition et la sienne bien adaptées, étant donné que les termes spectral et astral sont très importants dans le concept de "A Journey In Chaos".
 
3) Tu as sorti de nombreuses démos, d’où te vient cette inspiration en si peu de temps ?

Je ne sais pas… en fait si je sais très bien, mais c’est difficile de répondre à cette question.
C’est vrai que je compose très vite. La plupart de mes morceaux ont été composés et enregistrés en une journée - quand l’inspiration est là et elle l’est très souvent malheureusement... Mais cela peut aussi être un handicap du fait que j’empile les démos sans chercher à les exploiter. Ces deux dernières années, j’ai enregistré plus de 50 morceaux. Je pense que c’est trop, même si j’ai la volonté de toujours vouloir expérimenter pas mal de choses. J’essaie désormais de prendre plus mon temps et d’exploiter au maximum une idée tout en cherchant à apporter de nouveaux éléments. J’ai toujours peur que mes amis se disent : «ah encore une démo de Seb…. encore la même…». Mais je n’y peux rien… c’est plus fort que moi de faire ça.
 
4) Comment procèdes tu pour les enregistrements, car avec autant de pistes de guitares en même temps, n’est -il pas difficile de tout mettre en place ?

Je trouve ça rigolo de passer des heures à essayer de mixer un truc, mais je dois t’avouer que je dois maintenant mixer le nouvel album et j’y vais un peu à reculons… certains morceaux possédant une vingtaine de pistes… mais j’aime passer des heures sur des détails en sachant très bien que personne n’y fera attention. Je procède un peu toujours de la même manière donc je commence à avoir l’habitude.
 
5) On peut remarquer que le travail sur les différents Artwork est très soigné, et reflète bien la musique. Comment en es tu arrivé a ce résultat ?

L’artwork est le travail de Will. C’est un ami et ma musique l’inspire pour dessiner. La collaboration est venue par elle même quand j’ai vu à quel point il réussissait à mettre la musique en images. J’attends avec impatience ses nouveaux artworks qui accompagneront le nouvel album. J’essaie pour ma part de faire des photos et de développer un univers visuel assez riche. L’atmosphère visuelle doit être très forte et indissociable de la musique, je pense que c’est ce qui la rend intéressante.
 
6) D’ailleurs sur  les nombreuses photos disponibles sur ton myspace où l’on te voit, tu te caches le visage de la même manière que la créature sur les Artwork : doit on y voir une corrélation ?

Même si au départ le perso que l’on a créé avait les cheveux très longs - ceci n’ayant rien à voir avec moi - on a été pas mal influencés par la suite par les films d’horreur asiatiques. La corrélation entre le perso de l’histoire et tout ce qui entoure les légendes des films d’horreur japonais était évidente. Si j’apparais comme ça sur les photos, c’est parce que je trouve que c’est plus intéressant pour le concept. C’est la créature que l’on voit sur les photos, pas moi…. Comme le fait que sur les vidéos de Chaos8 et The Ghost is Here, on ne voit pas ma tête : c’est pour faire en sorte que ça ne soit pas moi qui joue, mais la créature des dessins et des photos qui vient pour déclamer sa colère. Quand je regarde ces vidéos, je ne me reconnais pas du tout d’ailleurs.
 
7) Tu collabores aussi avec Flanet video, qui met en place ta musique sur certains films d’horreur taïwanais : comment en est née cette collaboration?

Juste une mini correction : un des films est Thaïlandais (The Spiritual World pour la chanson Something Besides Me), l’autre est Japonais (Kuchisake onna pour la chanson It’s time to leave). Désolé pour ça T T. Un jour Flanet video m’a envoyé la video de Something Besides Me en me demandant ce que j’en pensais. J’ai adoré le résultat. Étant fan de films d’horreur asiatiques, c’était pour moi un honneur de pouvoir entendre ma musique sur ces images. J’ai trouvé que tout collait très bien. Nous sommes actuellement en discussion sur un éventuel projet mais il est encore beaucoup trop tôt pour en dire quoi que ce soit. Mais c’est impressionnant comme il a su synthétiser aussi bien tout ce qui résume A Journey In Chaos : une belle asiatique et des fantômes.
 
8) Puisque que nous sommes dans les collaborations, comptes tu un jour dans tes futures réalisations incorporer d’autres musiciens de façon permanente ou de sessions ?

Lucie fait partie du groupe à part entière, même si on ne pas peut se voir souvent pour jouer. Elle ne joue que sur 2 morceaux mais j’espère qu’on fera de nouvelles choses dans le futur. On a également donné un mini concert.
 
9) Comptes tu dans un avenir proche réaliser des concerts ?

Je cherche à former un groupe depuis longtemps car j’aimerais vraiment faire des concerts. On m’a déjà fait quelques propositions que j’ai du refuser...notamment un concert à Taipei, j’étais dégouté…. mais ça me motive pour former un groupe.
 
10) De quoi parlent tes textes, y a-t-il une continuité dans les différentes démos qui se succèdent ?

L’histoire de Journey In Chaos est sans fin, elle commence a être assez longue mais est basée sur la répétition des événements. Chaque démo est un chapitre qui raconte l’histoire de la créature. Certains chapitres sont instrumentaux mais racontent tout de même un point de l’histoire. Les chants sont censés être la voix de la créature. Elle semble s’adresser à quelqu’un. Après il y a ce que l’histoire raconte, ce que la créature dit, ce que cache la musique et ce que j’ai vraiment voulu dire. L’histoire est juste un prétexte pour dire ce que j’ai à dire. Quand je n’ai rien à dire, je ne chante pas.. J’ai essayé plusieurs fois d’enregistrer des chants en me disant que ça serait sympa d’en avoir ici ou là. Mais si je ne ressens pas de colère ou de sentiments qui me pousseraient à chanter, ça ne marche pas. Je préfère faire un album instrumental à un album avec des chants et des paroles auxquels je ne crois pas. C’est un peu la même chose pour la musique, si je ne sens pas l’inspiration.. je préfère arrêter et jouer à la console plutôt que de perdre mon temps à faire quelque chose de mécanique sans aucun sentiment.
 
11) As-tu déjà contacté des labels pour faire vivre au grand jour ta musique et y a-t-il eu des retombées ?

Non, je n’ai pas contacté de labels mais j’y pense. "A Journey In Chaos" est à la base un passe temps qui me sert surtout à me vider la tête, à être créatif et occuper mes soirées et mes weekends. Je ne pensais pas que des gens pourraient s’y intéresser. Je ne fais quasiment aucune promo. Mais l’intérêt qu’ont certaines personnes pour ma musique me motive pour continuer à avancer.
 
12) Quel genre de musique aime écouter le géniteur de "A journey in chaos"? A t'elle une influence sur le travail de composition ?

J’aime la musique brutale et sombre genre death metal et black metal, ainsi que des musiques bruitistes.. Les BO de manga genre Ghost In The Shell, Perfect Blue ou Death Note sont pour moi excellentes. Les groupes que j’écoute le plus sont In Flames, Cannibal Corpse, Sigur Ros, Yoshida Brothers, Yamato the drummers of Japan, Melt Banana, Hate Eternal…. L’influence est toujours là je pense. Même si au fil des démos j’essaie de développer mon propre son et une atmosphère particulière, je peux entendre un morceau qui va me suggérer une idée. Je ne vais pas dire le contraire en disant que j’ai été beaucoup influencé par In Flames, l’arpège sur le mini CD Subterranean est peut être à la base de tout, ainsi que l’album « ágætis byrjun » des Sigur Ros qui a peut être ouvert la voie pour Ghost of The Dead Tree. La voie d’Eric Rutan de Hate Eternal également, je n’ai jamais voulu la copier parce que ça ne sert à rien mais en l’écoutant tu comprends sa technique. De même que la façon de jouer de Pat O’Brien de Cannibal Corpse. Je ne vais jamais essayer de le copier non plus, j’en serais bien incapable, mais plus m’inspirer de sa technique... après je me force à développer mon propre style de jeu. Ça ne m'intéresse pas de jouer comme tel ou tel guitariste, je préfère évoluer dans ma voie tout en restant ouvert à d’autres influences qui permettent d’évoluer. Il y a tellement à faire en musique... je pense en être qu’au début. Je ne comprends vraiment pas les gens qui se contentent de copier.

13) L’avenir de ton projet tu le vois comment, y aura-t-il une suite à ta dernière démo ?

Je suis en train de finir le nouvel album, il comprend des nouveaux titres et certains titres de la démo précédente (le chapitre 9) - j’en suis très satisfait. J’ai réussi à y incorporer des éléments nouveaux et je trouve le résultat plutôt sympa. Il y a également le projet de soundtrack avec FlatLine et je pense à quelque chose d’autre également - mais ce n’est que depuis ce weekend donc je ne sais pas encore, il me faudrait un clone pour ça, ce serait l’idéal.
 
14) Bien,  pour finir je te laisse le dernier mot, où tu peux exprimer ce que tu souhaites. Toute l’équipe d’Inwë te remercie.

C’est moi qui vous remercie. C’est une chance pour moi que de pouvoir m’exprimer sur ma musique. Je pourrais en parler des heures mais beaucoup de choses doivent rester secrètes sinon le concept s'écroule. Pour finir j’aimerais parler de deux groupes d’amis de Taipei. Le premier, Blair Witch, est un groupe de black metal composé de 4 filles, elles sont ultra motivées et elles sont super sympas. J’ai eu l’occasion de les voir en répétition, la chanteuse est ultra impressionnante. Le deuxième, Emerging from the cocoon, est un groupe de death metal technique et brutal. J’ai rarement vu un tel talent pour des gars aussi jeunes, le batteur est formidable. Si vous voulez les découvrir voici leur Myspace : www.myspace.com/blairwitchevil, www.myspace.com/emergingfromthecocoon
A + et merci d’avoir pris le temps de lire cette interview.

Liens

Chronique

Fiche groupe


France

Message #842 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Haricot magic




Ecrit le 02.06.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter