retour à la liste des chroniques

Drudkh - Microcosmos

Drudkh - Microcosmos


 

Style : Heathen black metal

Liste des morceaux :

1.Минулі Дні (Days That Passed)  
2.Далекий Крик Журавлів (Distant Cries of Cranes)  
3.Декаданс (Decadence)  
4.Ars Poetica  
5.Все, Що Не Сказано Раніше (Everything Unsaid Before)  
6.Вдовина Скорбота (Widow's Grief)  

 

Chronique

La très récente sous division de « Season of Mist », « Underground Activists » se pourfend d’un nouveau venu en la personne de Drudkh, groupe qui, en son sein, regroupe plusieurs membres de différents groupes, non moins géniaux et aux idéaux politiques pas très correctes. N’en déplaise à certains, le label se fend d’une biographie au dos du cd promo disant que son poulain n’a rien à voir, enfin la musique et les paroles, avec un quelquonque parti politisé et labélisé d’extrême droite, même si l’on sait au plus profond de nous que certains membres jouent ou ont joué dans des formations politiquement exécrables…

Malgré cela, la légende vivante Drudkh compte désormais sept albums au compteur et est attendue au tournant comme le messie. Du tout premier album, qui lorgnait vers les sphères Burzumiennes, aux derniers plus épiques, plus brutaux, efficaces et laconiques, c’est en toute logique que le Haricot, votre serviteur, saute sur ce promo pour vous faire partager sa vision de ce « Microcosmos » …

Cependant, avec certains groupes, on espère un changement dans leur façon de voir l’évolution de leur musique et, avec d’autres, l’envie de les voir continuer sur la même brèche. Drudkh se retrouve sur le dernier exemple. Vous allez me dire que les deux premiers opus du groupe sont bien différents de la suite et que, changement, il y a déjà eu mais j’en fais abstraction. Depuis des années, le groupe nous bombarde les oreilles avec brio de son black/pagan/folk et donc, sur ce nouvel opus, la trajectoire des six brulots se trouve déviée. Nos cosaques donnent un coup de pied dans la fourmilière … Explication …

Concernant la musique, on s’éloigne pas mal de la façon de composer des derniers méfaits où l’esprit des forêts régnait en maitre avec ses belles mélodies et ses soli a tout va, épiques et guerriers. Le malheur dans tout ça, c’est que ce disque comporte les mêmes choses que les autres mais la saveur est moins perceptible car le son est bien plus clean, moins crasseux, moins grésillant que les précédentes réalisations. Une sorte d’acceptisé ambiant s’installe et chatouille mon oreille. Puis, un autre changement, et pas des moindres, le chant n’est plus scandé, rocailleux. Celui qui n‘avait pas de rapport direct avec les poncifs du genre résonne à présent comme un chant, certes avec encore ce grain magique propre a Roman, mais plus conventionnel et moins grave. Il réussit tout de même a se mêler très bien avec le reste et, comme à l‘accoutumé, il n‘y a pas beaucoup de chant. L’originalité qui faisait marque et mouche, ce sont bien sur les solis de guitare qui se font rares. Eux, qui par habitude me transportaient loin, très loin, dans des contrées magiques, se sont réduits comme peau de chagrin. Néanmoins, une nette avancée des petites mélodies qui ne s’entendent pas à la première écoute mais qui sont bien présentes derrière les rythmiques.

Je vous avais prévenu, un virage a été amorcé, gage de qualité pour certains. Personnellement, je pense qu’il n’est ni mauvais, ni bon mais que beaucoup d’écoutes attentives sont nécessaires pour l’apprécier à sa juste valeur ….

Lien

Myspace

Label

 


Ukraine

Message #932 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Haricot magic




Ecrit le 04.07.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter