retour à la liste des chroniques

Eureka - Shackleton's Voyage

Eureka - Shackleton's Voyage


 

 



Style : Progressif / Folk rock / Celtique

Liste des morceaux :

01. The Last Adventure
02. Departure (feat. Troy Donockley)
03. The Challenge (feat. Billy Sherwood)
04. Grytviken Whaling Station
05. Heading South (feat. Yogi Lang)
06. Icebound
07. Plenty Of Time
08. The Turning Point
09. Going Home (feat. Billy Sherwood)
10. Into The Lifeboats
11. Elephant Island
12. Will You Ever Return? (feat. Kalema)
13. In Search Of Relief
14. The Rescue
15. We Had Seen God!

Chronique :

Attention coup de coeur!


La pochette :

Simple, belle, vieillie d’un noir et blanc, un voilier à vapeur au milieu des glaces... C’est une formidable épopée, l’histoire d’un homme, d’un explorateur. C’est l’Antarctique qui va nous être conté, raconté. Cette pochette si simple va nous révéler une véritable perle...

Introduction :

Mr Frank Bossert est un de ces musiciens, auteur, compositeur et réalisateur allemand qu’il va falloir avoir à l’œil.
C’est à partir de son grenier aménagé en SUPER home studio d’enregistrement que ce Mr « phénomène » compose, élabore, enregistre des musiques, des concepts incroyables et, autour de lui, il y a d’autres artistes parfaitement dans le même délire. Je les nomme :
Billy Sherwood (Vocals), Troy Donockley (Uillean Pipes, Low Whistle), Yogi Lang (Moog, Synthesizers), Kalema (Vocals), Ian Dickinson (Narration).

Cette fois ci, Mr Frank Bossert nous propose le 4ème album d’Eureka, "Shackleton's Voyage".
Il nous propose de revenir au début du 20e siècle, en 1901, pour nous raconter l’histoire d’un explorateur, Mr Ernest Henry Shackleton.

Celui ci tenta de conquérir le point 0 au pôle sud (Antarctique) mais, à 180 Km de distance de ce point, il dût abandonner.
Alors qu’un autre explorateur lui vola ce défi unique -Roald Amundsen en 1911-, Mr Shackleton tenta carrément de le traverser pour l’explorer.
Il quitta l’Angleterre le 8 août 1914. Arrivé sur l’Antarctique, c’est plus de 3 300 Km qu’il parcourra, réussissant ainsi ce fabuleux et très éprouvant défi depuis l’histoire de l’exploration. Dès son retour en 1917 en Angleterre, il ne sera pas reçu en héros, loin de là. La priorité est au front en Europe car on est en pleine première guerre mondiale.

Mr Ernest Henry Shackleton retournera dans l’Antarctique à la fin de l'année 1921 pour y faire des relevés scientifiques. Il ne reviendra jamais de ce dernier voyage. Le soir même de son arrivée en Géorgie du Sud, le 5 janvier 1922, Shackleton, qui souffrait depuis des années d'insuffisances cardiaques, fut victime d'une crise cardiaque en pleine nuit, dans son lit, veillé par les deux médecins du navire l’Endurance qui faisaient partie de l'expédition.
Son épouse demanda qu'il repose en Géorgie du Sud ou une stèle a été érigée à sa mémoire au pied de la montagne Ducie Fell. (Sources Wilkipédia)

 

Mr Frank Bossert, je suis fin prêt pour le voyage et l’histoire que vous nous proposez.... J’enclenche votre CD...

The Last Adventure : L’ambiance se plante. On entend la mer, puis la corne d’un navire. La voix d’un narrateur nous présente ce qui est le prélude des 14 titres à suivre.

Departure :
C’est un synthétiseur qui envoie le thème de base de cette instrumentale, suivi d’une guitare qui n’explose pas en technique car tout est dans la douceur. Mr Franck Bossert mise sur l’ambiance. Des mélodies celtes en ressortent. Tout est orchestré magnifiquement. C’est SUPERBE!

The Challenge s’enchaîne et un chant se pose: on dirait du Gilmour (Pink Floyd). Rien ne se dénature sur ce morceau qui explose coté mélodies et orchestrations. Coté ambiance, c’est de la bombe.

Grytviken Whaling Station
est une instrumentale qui nous fait entendre la mer, le chant des baleines, le rythme lent d’une machine à vapeur et l’ambiance est encore bien plantée grâce au synthétiseur. Coté effet, c’est du surround: mon appartement vibre doucement… J’allume de suite mon préampli car 200 Watts valent mieux que 100.

Heading South: C’est encore le synthétiseur qui lance le thème de cette instrumentale, encore un rythme langoureux à souhait et le solo de guitare qui le ponctue n’est toujours pas extraordinaire coté technique mais Mr Frank Bossert sait maîtriser son feeling. Ses notes sont justes, son jeu est parfaitement maîtrisé entre groove et gammes jouées. Coté sons et orchestrations, c’est grandiose.

Icebound est encore une instrumentale. Notre ami le synthétiseur va jouer sur un ton et une note intrigante. Puis, c’est comme un nouveau monde inconnu qui s’ouvre dans mon imaginaire. C’est langoureux, ça prend de l’espace… On est arrivé devant cette banquise sans fin, on ressent ce qu’a du ressentir Mr Shackleton… C’est du délire !!!

Plenty Of Time : Amoureux des musiques de marin, bretonnes et gigues irlandaises, vous allez adorer ce morceau instrumental qui est sur ce thème.Simple sur son thème de base, elle est entraînante et agréable.

The Turning Point : Ambiance intrigante. Le narrateur nous parle, nous informe, nous raconte car c’est Going Home qui suit… Ce titre est le « HIT » de cet album tellement cette chanson est belle. Une mélodie qui nous laisse une empreinte indélébile. C’est langoureux, c’est bien chanté, bien orchestré... YIl n'y a rien à dire: on ferme ses yeux, on se laisse porter, ce n’est que du bonheur.

Into The Lifeboats relève en rythme et de façon, encore une fois, intrigante. Une instrumentale qui sent l’aventure. Il n'y a rien à dire sur l'orchestration. Puis, surgit un thème jazz bien rythmé. Bon sang !!!  Le solo de guitare qui s’y pose et accompagne ce thème n’est certes pas du Joe Satriani - car on en est bien loin - mais c’est superbement bien joué coté feeling. La basse se met en valeur comme tout bon jazz instrumental. Un MUST coté ambiance et général… Mes voisins doivent carrément flipper mais pour l’instant… pas de plaintes ? Je monte encore le volume!

Elephant Island est une instrumentale très lente. C’est une ambiance qui se pose et vous enveloppe. La place est à votre imagination et la musique sera votre véhicule de voyage.

Will You Ever Return?
: HOOO ! Un chant féminin apparait ! Quelle belle surprise ! Elle est accompagnée de piano, violons et fera quand même une place à une guitare acoustique bien prise coté son et jouée magnifiquement bien. Est-ce Mme Shackleton qui nous transmet inquiétude et admiration à travers cette chanson ?

In Search Of Relief est encore un thème intrigant. Une instrumentale dont la mélodie nous imprègne, on sent une angoisse. Je suis transporté entre le synthétiseur, les instruments à vent et les orchestrations remarquables encore une fois. La guitare apparaît, elle délivre en rythmique un crunch incisif mais couvert d’un chorus…Ca s’enchaîne encore sur une partie jazz pour le solo… ça s’arrête… Un autre thème différent et langoureux arrive et c’est encore une guitare sans grosse technique mais avec un feeling remarquable qui nous submerge, nous entraîne. Je suis bluffé et carrément sous le charme.

The Rescue est une instrumentale langoureuse encore une fois mais cette fois ci les percussions sont présentes et font office d’intrigue. Les guitares et le synthétiseur sont parfaitement en alliance. Le solo est ponctué dans ses variantes par un effet "WhaWha" très doux et parfaitement maitrisé. Coté mixage général, tout mon appartement est dans l’ambiance... Les voisins avec... Le quartier peut être...

We Had Seen God! laisse une ambiance lourde. La voix du narrateur du début intervient: est ce la dernière citation de Mr Shackleton qui résonne comme une conclusion, un héritage lointain de cette aventure ?


Cette fin me laisse pantois…

OUI, c’est bien la fin et le livre imaginaire se referme...

Le CD s’arrête ?

J’aurais bien réentendu Going Home à la fin !!! Mais je l'enclencherai moi même pendant l’écriture de mes conclusions.

Un album dont j’ai cru voir le prix vers les 20 euros ?
J’espère fortement que, à l’intérieur de celui ci, il y a un livret bien fourni sur le voyage et l’histoire que Mr Frank Bossert avec Eureka, Shackleton's Voyage, nous conte ??? Si une personne pouvait me l'indiquer, bienvenue dans les commentaires, MERCI.

Je ne vais pas faire 1000 FOIS le tour du pot, C’est MON COUP DE COEUR de mon premier lot de  7 chroniques. Je mets cet album en très haut dans mes classements pour la catégorie rock/folk/progressif. Je le retiens pour le nominer pour la fin de cette année 2009.

J’adore Pink Floyd (que j’ai vu pendant les 2 jours à Versailles en 1988), Axldobby m’a fait craquer pour l’album de Pendragon – Pure - mais, dans le cas présent, je suis au regret de défendre bec et ongles ce 4ème opus d'Eureka, Shackleton's Voyage, fait par Mr Frank Bossert car, avec cet album, je me retrouve avec une bombe de créativité, un talent sans limites, un auteur compositeur qui a su me faire voyager, une interprétation des autres membres sans failles, un mixage aux limites du parfait, une orchestration et un ordre musical MERVEILLEUX. Tout se suit… Je n’ai plus de mots.

Danke Mr Frank Bossert !
Votre album est un régal, vous êtes MON COUP DE COEUR et j’aimerai que ma rédaction vous le fasse savoir !!! (Merci la rédac !)


...

Attendez … On sonne à ma porte !

...

M...e, ce sont mes voisins !!!
...

Tout va bien, ils me demandaient juste de qui était cette musique. Ils voudraient acquérir l’album…



Pour vous dire....


Liens :

Site officiel

Myspace

Label

Fiche groupe


Allemagne

Message #936 sur Inwë[B]zine
Auteur :
JLzeMAN




Ecrit le 05.07.2009


Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter