retour à la liste des Live reports

19.06.2009 - Hellfest 2009!

Hellfest 2009!



Cela fait déjà trois ans que je fais mon pélerinage annuel au Hellfest, et pour ceux qui n’étaient pas à cette édition,  je me dois de vous rapporter un peu l’esprit de cette année, les évolutions du fest, les innovations, les bons et les mauvais côtés, l’organisation. Sans avoir choisi les pass presse ou VIP ou autre, j’y suis allée en spectatrice ni plus ni moins, mais le fest ne cessant d’évoluer, voici tout de même un petit compte-rendu…

Le public
Cette année encore, les metalleux ont été nombreux à venir profiter du second plus grand festival Metal d’Europe. 35% de public étranger, venant en plus grand nombre du Royaume-Uni. Avant ce grand rendez-vous, le Hellfest avait demandé à ses chers festivaliers d’amener un drapeau de leur pays, et beaucoup ont joué le jeu ! Quel bonheur de pouvoir travailler son anglais (ou autre) à travers un bref voyage dans le monde XD
Durant les trois jours, les terrains étaient blindés. Le vendredi était plus tranquille, mais le samedi a affiché complet ; on pouvait remarquer une partie du public très jeune,  sûrement dû à la tête d’affiche de ce jour-là : Marilyn Manson. Le dimanche, on a ressenti un tout petit peu moins de monde, mais les embouteillages étaient quand même là! On a pu entendre des : « Tiens, on se croirait dans le métro ! », ou un ensemble de « mmêêêêêê », avant que des anglais viennent déboucher tout ça à coup de « rentre dedans ». Technique peu agréable, mais  efficace et très drôle ! Tout ça à côté des pissotières en pleine chaleur XD
Avec tout ce monde, chaque fin de concert donnait l’impression d’un exode. Je pense que vue de haut, le troupeau devait être impressionnant.
Ce que j’aime là-bas, ce sont les imaginations de certains au niveau vestimentaire. Beaucoup de photographes se sont d’ailleurs régalés ; entre les lapines, les vikings, Bob l’Eponge (encore lui ! XD), Astérix, Rien du tout (si si ! Mais moins longtemps bizarrement !) ou autres tenues très originales, il y avait de quoi rire et se distraire.

  Ambiance générale Feu de camp au milieu (allumé la nuit)

L’installation et le camping
On est arrivés avec la AbrahMobile le jeudi soir,  comme une très grande partie des festivaliers, où la fête commençait déjà au Metal Corner (et  au camping !). Arrivés à Clisson, puis enfin sur le lieu du fest, il nous a fallu une heure pour remonter la rue , barrée pour l’occasion afin de pouvoir garer les véhicules des Hellfesteux, jusqu’au montage définitif de la tente…Ah non, jusqu’au moment de choisir la place de camping, nuance !
Une fois le bracelet pris à l’entrée du camping, où on pouvait se servir en programme (mais pas de petit sac Hellfest 2009 avec flyer, compil etc…, premier point négatif, mais ceci n’est qu’un détail !) puis la tente montée donc, nous devions garder la place pour 7 autres tentes pour les amis, les amis des amis, et les…enfin, inutile de vous raconter la beuverie du jeudi soir ! Après avoir passé une excellente soirée, et m’être pété le nez grâce à un manche de drapeau peu stable, on se couche alors bien arrosés  afin d’essayer d’être en forme pour le lendemain…Sinon il est impossible de tenir sur un fest comme celui-là!
Après s’être réveillés avec surprise (notre tente était ouverte !), par une embrouille entre gentils-hommes-bourrés, après avoir un peu graillé, et la gueule de bois commençant à se dissiper (XD), c’est parti pour 3 jours de folie où tout est permis !

 

Comment ça les metalleux boivent de la bière?!


Côté hygiène, des points d’eau payants étaient disponibles pour ceux qui voulaient prendre des douches, de nombreuses toilettes de chantiers étaient dispo, même si les queues étaient phénoménales tous les matins (et les vignes s’en souviennent encore…Qui qui veut la cuvée Hellfest 2009 ? XD).
Côté terrain, il y avait de la place (même si je crois que certains ont dû squatter en dehors des limites), mais trouver sa tente parmi des milliers d’autres, difficile…A moins de trouver LA solution, solution qu’il faut oser je dois dire ; acheter la tente rose à froufrous blancs sur les angles !

L’organisation
Cette année, les organisateurs du Hellfest ont vraiment assuré, ainsi que tout ceux qui y ont travaillé, quelque soit la fonction. Car le premier point positif, et là ce n’est pas un détail : on a attendu nulle part ! (Sauf pour les toilettes au réveil…) En effet, l’entrée était rapide, pas de queue à l’échange monnaie/jetons, peu pour les boissons et pour la graille (de nombreux stands étaient présents), assez rapide pour les commodités.

Justement tiens, parlons-en des commodités ! Si on prenait LE point positif du Hellfest 2007, et qu’on l’incorporait à l’édition 2009 déjà très réussie ? Pour être plus précise : si on enlevait ses foutu chiottes chimiques de 2008/2009, bien trop vite remplies, et qui dégagent une odeur nauséabonde sous la chaleur, et qu’à la place, on mettrait les fameuses « toilettes sèches » de 2007 ? Sans odeur, bien plus propres, bien plus hygiéniques, et bien plus écologiques ! Moi je dis OUI ! Oui aux copeaux récupérés chez les menuisiers qui ne feraient que les jeter, oui au fait de pouvoir s’assoir et prendre son temps, oui pour ne pas se boucher le nez en essayant de se torcher et de tenir son pantalon pour ne pas qu’il traine dans ce qui pourrait être…de l’eau ? XD Passons…

Au niveau des horaires, rien à dire ; chaque prestation a été respectée à la minute près. Des bouchons auditifs étaient en vente, grâce, en plus du stand, à quelques vendeurs qui déambulaient parmi la foule avec un peu de stock.

Au Metal Corner jouaient quelques groupes enthousiastes et originaux, dont Andréas et Nicholas (Ultra Vomit), que je n’ai malheureusement pas été voir ! Effectivement, ils passaient à 12h tous les jours, et le fest commençait à 11h…
Ce lieu, où ripailles et breuvages étaient proposés, sert à ceux qui ne se couchent jamais, au lendemain d’une gueule de bois, ou ceux à qui le début du fest ne les intéressent pas. Mais je ne me suis pas attardée à cette endroit, je ne pourrais donc en dire plus !

Le Fest
Le fest ne comptait plus 3 mais 4 scènes, deux mainstage et deux chapitaux, étant respectivement axée sur le heavy/Hard Rock/ Doom  et sur le death/Black/Grind, marchant en duo en s’alternant. Entre les deux scènes principales se tenait un écran géant ; inutile de préciser l’ingéniosité de l’idée…Je dirais même ; pourquoi ils ne l’ont pas fait avant ?

Grandes nouveautés cette année qui ont fait fureur: une tente où diverses animations se tenaient telles que du catch (quels comédiens ces catcheurs !), des strip tease (enfin, j’ai déjà vu plus chaud tout de même !), et Monster, marque de boisson énergétique (qui en proposait d’ailleurs, ingénieux aussi, vu la fatigue que l’on accumule sur un tel WE !) présents en ce lieu, offrant un spectacle de moto-qui-roule-dans-une-boule (vous remarquerez ma grande connaissance en moto !), que je n’ai pas été voir, à mon grand regret…On ne peut pas penser à tout !

Etait toujours disponible un espace dédicace, auquel je n’ai pas profité, (je n’ai d’ailleurs pas cherché à voir qui y était, quelle erreur encore !), qui a eu beaucoup de succès, vu les longues files d’attentes qui perturbaient la parcelle de terrain sur laquelle tout le monde se reposait XD

Down au stand dédicaces    Certains se font signer sur le corps!

Une grande place était vouée à l’Extreme Market, qui comptait à peu près les mêmes stands que l’année dernière ; des gros comme Holy record, plus petits comme l’Antre d’Alice, des étrangers (qui ont fait fureur avec leurs chapeaux !), et des nouveaux à qui je tiens, au nom d’Inwë, à faire un petit clin d’œil : la Chaosphère ; produit de grande qualité, et une extrême sympathie, merci à eux ;) !
Il y avait de quoi faire sa garde-robe de metalleux, de quoi trouver n’importe quel accessoire, drapeaux, montres, livres, vieux cds, etc…C’est le moment de faire chauffer la carte bleue, car beaucoup viennent de loin et on n’est pas prêt de les revoir !

Le merchandising du Hellfest proposait une quantité impressionnante de produits (casquettes, sacs, sweats, badges, chopes, etc…), mais les t-shirts et débardeurs étaient beaucoup moins attrayants que ceux des années passées à mon goût.

Côté déco, les stands de boissons étaient décorés comme l’année dernière, il faut le voir pour le croire…La nuit tombée, le tout était allumé par du feu, le côté poétique s’installe ; et là, c’était vraiment beau:

 

                                                                       

Enorme point positif auquel on ne peut rien y faire : le temps ! Si on a connu les batailles de boue en 2007, et un contraste, sans transition, avec une canicule en 2008, cette année, on a été chanceux à ce niveau là. Le soleil était là, un peu chaud l’après-midi, mais accompagné d’un vent frais. La nuit tombée en revanche, le froid était mordant. Les soirées étaient agrémentées d’un superbe feu de camp (le même que l’année dernière mais pas au même endroit, pour ceux qui connaissent), afin de se réchauffer et de rêver à la lueur des flammes à la tombée de la nuit. Mais une fois dans la tente, il n’y avait plus qu’à compter sur les duvets (et le/la partenaire si possible !).

Les groupes qui m’ont marquée…
Dragonforce
, pour leur pêche et leur technique incroyables.
Marylin Manson, même s’il n’était pas au top ce soir-là (d’après les habitués), même si je ne suis pas fan, c’est à voir sur scène.
Enslaved, que j’ai déjà vu au Hellfest 2007, et alors que j’ai été un peu déçue, cette année, j’ai été bluffée ; et par le fait qu’ils jouent de bons vieux titres, et par Vertebrae (dernier opus) qui, malgré qu’il ne me plaise pas sur CD, rend vraiment bien en live.
Wolves in the Throne Room fut une magnifique découverte ; un Black planant à la Darkspace, que j’ai hélas suivi sur la pelouse en plein soleil, le chapitaux étant trop plein pour ma petite taille. Vraiment excellent.
Samaël, pour ne les avoir jamais vus, j’ai été agréablement surprise, d’autant plus qu’ils ont joué de vieux titres extras.
Moonsorrow, bien sûr ! LE groupe du fest que j’attendais, en tant qu’amateur de la scène Pagan. Pour les avoir déjà vu, ce groupe est une petite tuerie sur scène, bravo pour leur entrain et leur tracklist extra aussi !

Le gros point négatif que je mettrais en conclusion; les dates…cette année, le Hellfest est tombé sur la fête de la musique, chose qui a été beaucoup critiquée. Et pour cause, la fête de la musique est censée être gratuite, et être là pour aider les jeunes groupes à sortir de l’ombre. Avec du monde au Hellfest, ça en fait du public en moins à déambuler dans les rues au gré de la musique qui vole au vent…Ce ne sera pas le cas l’an prochain.
L’année prochaine, c’est promis, Inwë essayera, dans la limite de nos disponibilités, de vous assurer un magnifique report sur le Hellfest!

Lettre de nos chroniqueurs, pour le soutien au Hellfest



Message #982 sur Inwë[B]zine
Auteur :
Abrahel





Ecrit le 23.07.2009
Note des lecteurs : 9.5/10 (2 notes)

Commentaires :
  • JLzeMAN, le 23.07.2009, 10/10

    Superbe Live Report lorsque l'on sait que pour des petites presses ce n'est pas facile du tout.

    Photos superbes et animations au TOP, le Hellfest est vraiment un festival incontournable, cocorico !!!

    Merci du clin d'oeil pour la fête de la musique, le Hellfest doit être un évènement qui se démarque de ce jour particulier qui est le 21 Juin.

    Merci de citer le Liens au sujet de la lettre ouverte.

    Je note pour la température nocturne Mort de rire



  • lotus, le 23.07.2009
    C'est cool ce petit report! Surtout quand on n'a pas pu y aller ... Merki Lotus blonde ^^


  • Dark.pimousse, le 23.07.2009, 9/10
    C'est pour les copines que tu notes la température externe JL??? Moqueur
    Bon, sinon, très bon live report Abra!!!
    Ca donne envie d'y aller, j'attendrai juste une affiche qui me correspond un peu plus..




Ajouter un commentaire :

Pseudo
Message
Note :
Code à copier :




Le webzine Le forum Contact/Infos L'équipe
Copyright © 2007-2011 - Tous droits réservés
Agenda Concerts-Metal - Ticket2.live
se connecter